Des bulles politiques pour… mettre à l’aise ce cher François… Hollande qui, entre sms et papote, a trouvé en Louison la confidente rêvée

Pour faire parler la politique autrement, en bien ou en mal, la bande dessinée n’est jamais en manque d’idées, éloquente bien souvent même si elle aime à s’échapper du protocole. Au fil de l’année, les parutions ne manquent pas, dans tous les genres. Des albums que nous avons voulu retenir, dans cette rubrique, tant pour leur manière de restituer les informations que par la mise en scène de celles-ci. On commence en légèreté mais pas sans intérêt avec Cher François de Louison.

© Louison chez Marabout

Résumé de l’éditeur : Louison a eu une chance inouïe, celle de suivre le Président François Hollande lors de son mandat au moment de représentations publiques ou privées. Elle possède même son 06  ! Louison raconte les coulisses de l’Elysée avec un président facétieux, toujours prêt à faire un bon mot et à répondre là où on ne l’attend pas. Louison décrypte l’actualité sous un angle différent. Sa position est inédite puisqu’elle a accès à l’agenda du Président et qu’elle l’approche assez librement. Les échanges sont inattendus et précieux car ils marquent la fin d’un quinquennat. C’est avec une grande fraîcheur et une légère touche d’ironie que Louison aborde et retranscrit à sa façon la dernière année de pouvoir de François Hollande.

© Louison chez Marabout

Des bandes dessinées sur François Hollande, il y en a eu pas mal au cours de son quinquennat, le plus étoffé étant sans doute l’incursion au « Château » de l’inimitable Mathieu Sapin, mais aucun de ces auteurs n’a sans doute su être aussi proche de l’homme derrière le costume que Louison. Avec son tout premier album, celle qui fait les belles heures dessinées de Marianne, et d’autres parutions françaises de premier ordre, a décidé d’émanciper son expérience dans les pieds du chef d’état. Plus loin que les pages qu’elle lui avait consacrées dans Grazia.

© Louison chez Marabout

Une somme de petits moments, en voiture ou dans les jardins de l’Élysée, lors des cérémonies sportives ou de la réception de Noël (entre Pikachu et Père Noël), toujours sur le vif. Des petits moments pressés, qui ne s’attardent jamais en chemin mais qui parviennent à saisir ce que peut penser l’homme, philosophe et humoriste à ses heures, au-delà de l’appareil politique. De quoi rendre savoureux un homme dépassé par son rôle mais que les Français ont parfois appris à détester (comme n’importe quel président, somme toute ?).

© Louison chez Marabout

Louison saisit, au bagout, ainsi toutes les occasions qui pourraient nourrir son crayon (quitte à demander le numéro de François Hollande et, ensuite, l’inscrire sous l’alias Frankie Gouda dans son répertoire, discrétion oblige) et son projet évolutif. Car si, au début, elle voulait le consacrer à un miracle politique, la réélection de François Hollande, elle va très vite devoir changer son fusil d’épaule et ce n’est finalement pas plus mal. Dans Cher François, l’adjectif de proximité et de lien n’est jamais galvaudé. Une vraie relation d’humain en humain, plus loin que celle d’intervieweur à interviewé ou d’élu à citoyen. En témoignent les courts (mais comptant néanmoins une faute d’orthographe) avant-propos rédigés par l’ex-Président et la succession d’épisodes que comptent ces près de 200 pages auxquels Hollande ne laisse à Louison jamais le temps et la chance d’aller en profondeur mais lui offre plutôt de jolis ricochets, inédits, en surface.

© Louison chez Marabout

Car il reste mystérieux, de bout en bout, malgré une Louison qui, de manière décalée, tente de lui tirer les vers du nez. Quelques réponses filtrent, pas de grands secrets mais un ping-pong hors de la déférence et des sentiers battus même si pourtant dans les coulisses d’un pouvoir décadent. Louison est une confidente de luxe, celle que François cherchait et rien que ça donne de la valeur à cette histoire… dont le seul bémol est que, à deux ou trois reprises, on a l’impression que Louison a oublié d’intégrer une page (on aurait par exemple tant aimé connaître sa vision du bureau de François Hollande qu’elle était impatiente de voir mais qu’elle ne dessinera finalement jamais dans ce bouquin. Peut-être dans Grazia ?).

Titre : Cher François

Récit Complet

Scénario, dessin et couleurs : Louison

Genre : Politique, Autobiographique

Éditeur : Marabout

Collection : Marabulles

Nbre de pages : 144

Prix : 17,90€

Date de sortie : le 18/10/2017

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s