Vous vouliez voir Noël de milles feux et votre sapin a pris feu ? Priez pour ne pas avoir affaire aux Pompiers de Cazenove et Stédo

Les soirs de réveillons, tout peut arriver. Le meilleur, mais aussi le pire (on ne le vous souhaite pas, hein). Si vous vous brûlez en remettant une bûche dans le poêle; si le feu de cheminée à la bonne idée de faire sa grande entrée; si la guirlande dysfonctionne et transforme le sapin en brasier; si, en plein rush, la poêle prend flammes ou que le flambé de foie gras dégénère et instaure une ambiance d’enfer chez vous et que tous vos efforts partent en fumée… il vous restera à appeler les pompiers. En espérant ne pas tomber sur ceux de Cazenove et Stédo.

À lire aussi | Jean Bastide et Christophe Cazenove mettent Boule et Bill en musique : « Chez Roba, chaque élément est à sa place, tout est codé jusqu’aux brins d’herbe »

À lire aussi | Napoléon, l’empire contre-attaque à côté de la plaque

© Cazenove/Stédo chez Bamboo

Résumé de l’éditeur : Ce n’est pas parce qu’on est des professionnels qu’on n’a pas droit à des formations. En plus, nos valeureux soldats du feu en ont grandement besoin. Car les spécialités, c’est pas ça qui manque chez les sapeurs : entre les interventions en milieu périlleux, le sauvetage en mer, les dangers chimiques ou nucléaire… tout le monde pourra choisir son domaine de compétences ! Même Robert. Mais bon, lui, sa compétence, c’est la sieste… et le poulet au caramel et noisettes !

Étapes pour la couverture © Cazenove/Stedo
© Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

 

En près de quinze ans et dix-sept albums, cette équipe, qui a le coeur sur la main n’en doutons pas et ferait même chaud au coeur en d’autres circonstances et en-dehors du feu de l’action, n’a toujours pas passer les preuves… du feu. C’est l’exercice qu’imposent les deux auteurs incendiaires à ces pompiers volontaires parfois pyromanes involontaires.

© Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

Séquencé en plusieurs actes, qui sont eux-mêmes des successions de gags inspirés, ce nouvel opus qui ferait fondre le glaçon le plus austère se centre un peu plus sur la personnalité bodybuildée mais aussi décérébrée d’Arnold.

© Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

Bon, Robert prend toujours autant de place (il a même trouvé le moyen d’emporter l’équivalent d’un garde-manger dans sa nouvelle combinaison… forte en rebonds) et Horace se dépasse encore et encore (on vous laisse deviner dans quel domaine), Steph a toujours un tempérament de… feu et Lucie tente de maigrir sur le gril.

© Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

Mais au-dessus de la mêlée, champion du monde parmi ceux qui n’ont pas inventé la poudre, Arnold surclasse tout le monde. En bord de mer agitée comme au coeur de la pinède. Téméraire mais pas forcément habile à faire les bons choix, notre héros va trouver sa raison d’être dans le programme télé… Guerrier Warrior. Mais les muscles font-ils tout ?

© Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

Variant les décors, faisant retentir l’alarme plutôt dix fois qu’une et ne laissant pas le temps à leurs héros de récupérer de leurs émotions, Christophe Cazenove et Stédo (en mode machine de guerre au dessin) sont en forme et font péter les Becquerel en optant pour des planches explosives sous les couleurs chaudes de Christian Favrelle. Et nous, on n’y est pas ignifuge.

Le travail de Christian Favrelle © Cazenove/Stédo/Favrelle
La planche finalisée © Cazenove/Stédo/Favrelle chez Bamboo

 

Série : Les Pompiers

Tome : 17 – Les preuves du feu

Scénario : Christophe Cazenove

Dessin : Stédo

Couleurs : Christian Favrelle

Genre : Humour, Gag

Éditeur : Bamboo

Nbre de pages : 48

Prix : 10,60€

Date de sortie : le 08/11/2017

Extraits : 

2 commentaires

  1. Les pompiers, je leur dois beaucoup ! foutu le feu à la haie de cyprès (30) du voisin en brûlant des végétaux au bord de la rivière qui borde mon jardin … schsch : la touffe de ronce au dessus de mon petit feu …. schsch le cyprès au dessus des ronces, schsch le deuxième cyprès, puis le 3ème. Heureusement qu’on a la caserne à côté de chez nous maintenant. Quand le pompier m’a dit « Rassurez-vous, ils sont en route, Madame », je lui aurai sauté au cou !!
    Je vais commander cet album : les rennes avec le gyrophare ! Les pompiers dans le traineau ! Trop poilant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s