Chevalier Brayard : colossal, bestial et paillard saligaud mais aussi attachant héros qui n’a rien à envier à Godefroy de Montmirail !

À l’heure des armes à feu sans pitié, les grands récits d’aventure continuent d’entraîner une certaine vénération du cape et d’épée. Après avoir taillé… une bavette avec Renaud Farace pour son Duel, Zidrou et Francisco Porcel nous permettent de remonter encore un peu le temps pour remonter à l’époque de la grande et noble chevalerie, ou à peu près, en compagnie d’un trio infernal, à l’ombre des croisades. 

© Zidrou/Porcel chez Dargaud

À lire aussi | Interview avec Francis Porcel pour Bouffon: « Un style? C’est une malédiction! »

À lire aussi | Les 3 fruits, malheur à ceux qui mordront dedans – Une fable noire esthétique et fascinante

À lire aussi | « Perceval, un nom que chacun connait, mais un personnage que tout le monde a oublié »

À lire aussi | Parnotte et Dorison, deux auteurs fous de l’épée (Interview pour le Maître d’armes)

© Zidrou/Francis Porcel chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : Le seigneur Brayard s’en revient de croisade, accompagné du jeune moine Rignomer. Sur leur chemin, ils croisent la route d’une adolescente, la princesse Hadiyatallah, qui se révèle être une otage en fuite. Brayard n’hésite pas un seul instant : il décide d’escorter la princesse en Orient pour la rendre à son père en échange d’une rançon, et entraîne Rignomer dans l’aventure. C’est le début d’un voyage qui s’annonce particulièrement rocambolesque…

© Zidrou/Francis Porcel

« En retournant à Jérusalem, lem ! Lem ! Je vais retrouver ma belle Nabila, la ! La ! Sous les remparts de Tessalonique, nique ! Nique ! Je lui montrerai ma grosse…  » Vous l’entendez l’inlassable et sans fins complainte de la b…rute ? Hé bien, bonne nouvelle, elle va vous accompagner tout au long de la route, sur ces 80 planches de grande aventure et d’aller-retour entre Porcelle-Sainte-Bertrude et Homs et Allep, prouvant s’il le fallait que ce Chevalier Brayard a beau être un héros de guerre avec un cri n’ayant rien à envier à Godefroy de Montmirail (« Carnage et pitié !« ), c’est aussi un colossal, bestial et paillard saligaud !

© Francis Porcel

De quoi réfréner bien vite toute envie de se lier d’amitié avec lui… et de se mettre du côté de ses souffre-douleurs. En l’occurrence le jeune moine  Rignomer en quête d’une divine relique et l’intrépide et tête brûlée Hadiyatallah qui possède plus d’un secret. Un trio mal assorti et c’est tant mieux puisqu’il va tenir toutes ses promesses.

© Zidrou/Francis Porcel chez Dargaud
© Zidrou/Francis Porcel chez Dargaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’art de la gravité mêlée à un humour ravageur, Zidrou et Francis Porcel sont en train de passer maîtres. De vraies fines lames qui, après s’être immiscées dans les folies bergères et dans la triste vie d’un Bouffon, sont loin d’avoir fait le tour de leur art, que du contraire. Et chaque nouvel album, telle une nouvelle surprise, en apporte la preuve éclatante.

Et si on se plonge dans les coulisses, elles sont tout aussi palpitantes !

© Francis Porcel

En déjouant les attentes et en nous servant sur un plateau un trio d’anti-héros terriblement bruts de décoffrage, le duo d’auteur prend l’ambiance post-croisades comme prétexte d’une chevauchée à petit trot qui prend le temps du comique de situation… de répétition aussi (dans les savoureux mots, comptines et une panoplie de saints grotesques imaginés par Zidrou). Pourtant, à la fin, malgré tout le comique déployé, l’obscurité des hommes et de leurs combats reprend toujours sa part.

© Zidrou/Francis Porcel chez Dargaud

C’est improbable et c’est là que se trouve le génie. Alors que le trait de Porcel prend d’assaut les grands espaces, d’un château-fort à une forêt de brigand, où tout reste à conquérir. À la pointe de l’épée ou à la force du trait !

© Francis Porcel

Titre : Chevalier Brayard

Récit complet

Scénario : Zidrou

Dessin et couleurs : Francis Porcel

Genre : Aventure, Humour, De cape et d’épée

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 80

Prix : 14,99€

Date de sortie : le 01/09/2017

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s