« Là où tout a commencé », U2 a soulevé le Stade Roi Baudouin avec un florilège de hits et une technologie de haut vol

La venue de U2 au Stade Roi Baudouin constituait un des événements musicaux majeurs de ce mois d’aout, un concert archi-soldout qui a tenu toutes ses promesses avec un groupe au sommet de sa forme qui n’a pas eu beaucoup de mal à soulever l’enthousiasme des 50.000 spectateurs présents ce soir là.

C’est à Noël Gallagher que revenait la lourde tâche de chauffer le public avant l’arrivée des héros de la soirée, et bien qu’il n’ait pas bénéficié d’un son au top, l’aîné des frangins d’Oasis nous a sorti de sa besace un set sympathique émaillé de quelques vieux succès de son ex-groupe bien accueilli par le public.

Noel Gallagher © Jean-Pierre Vanderlinden

Place ensuite à U2.
Trente ans nous séparent de la sortie de leur album chef d’oeuvre The Joshua Tree que le groupe a bien sûr interprété dans son intégralité avant de nous offrir un florilège de titres phares de sa carrière forte de plus de 170 millions d’albums vendus dans le monde.

U2 © Jean-Pierre Vanderlinden

Côté spectacle le groupe a investi dans un écran énorme de 61 mètres de long sur 14 mètres de haut sur lequel sont diffusées de très belles images signées Anton Corbijn. Quand au band, il fut égal à lui même et d’un professionnalisme sans faille. Bono a toujours son chic pour haranguer la foule et arpenter cette méga-scène de long en large, The Edge  pour nous  envoyer dans les esgourdes ses riffs de guitare immédiatement reconnaissables, et la section rythmique composée de Larry Mullen Jr à la batterie et Adam Clayton à la basse pour nous convaincre de leur redoutable efficacité.

Tout a commencé avec l’entrée sur scène un par un des musiciens,  Larry Mullen Jr en tête, et, dès l’intro de  » Sunday Bloody Sunday »  qui ouvrait le show, le public s’est mis debout et il l’est resté durant toute la durée du show. U2 a enchainé les classiques  sans temps mort : «  Where the Streets Have No Name » , » I Still Haven’t Found What I’m Looking For « , «  With Or Without You «  , « Bullet the Blue Sky «  , « One Tree Hill « ,«  Mothers of the Dissapeared » repris en choeur par tout le stade.

Bono n’a pas hésité aussi à déclarer son amour pour la Belgique «  C’est ici que tout a commencé, » rappelant également que la scène a été construite par Stageco (société belge s’il en est), et qu’entre le public belge et U2 ça a toujours été une belle histoire d’amour.

U2 © Jean-Pierre Vanderlinden

En rappel le groupe s’est fendu d’un «  Miss Sarajevo » rebaptisé  » Miss Syria »  pour la circonstance accompagné du geste par le public qui s’est passé de mains en mains un énorme drapeau à l’image d’une jeune syrienne. Touchant. Le band s’est attaqué ensuite à «  Beautiful Day » , «  Elevation » et un formidable « Vertigo » . Et c’est avec «  I Will Follow «  que U2 a pris congé de ses fans et a rejoint les coulisses au terme d’un show réellement grandiose.

U2 © Jean-Pierre Vanderlinden

Pari gagné donc pour les Irlandais qui furent égaux à eux-mêmes et à leur réputation d’excellent groupe de scène. U2 reste un groupe engagé qui soutient de nobles causes, dommage que Bono se sente à chaque fois obligé d’en faire des tonnes sur un ton racoleur, limite agaçant, à l’opposé d’un Peter Garrett de Midnight Oil que j’ai eu l’occasion d’applaudir il y a peu et dont le seul message porté par ses chansons se suffit à lui même pour faire réfléchir. Mais bon, il fallait bien que je trouve une petite critique à émettre sur un concert qui par ailleurs fut en tout point grandiose.

Texte et photos : JP Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER.

Setlist Stade Roi Baudouin – 01.08.2017 :
Sunday Bloody Sunday
New Year’s Day
Bad
Pride
(segue)
Where the Streets Have No Name
Still Haven’t Found
With or Without You
Bullet the Blue Sky
Running to Stand Still
Red Hill Mining Town
In God’s Country
Trip Through Your Wires
One Tree Hill
Exit
Mothers of the Disappeared
Encore :
Miss Syria (Sarajevo)
Beautiful Day
Elevation
Vertigo
Ultraviolet (Light My Way)
One
I Will Follow

Le concert en images

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s