Once upon a… convention : un samedi magique avec les stars de la série

Ce weekend du 17 et 18 Juin au prestigieux Newport Bayclub de DisneyLand, se déroulait la Happy Ending de People Con, convention dédiée à la série Once Upon A Time dont le tournage de la 7ème saison débutera le mois prochain. Suspendu dans le temps comme victime du sort noir, on croisait des Evil Queen un peu partout, mais que faisait la sécurité ?

© Jean Grenson

Avant toute chose, c’est vrai qu’on n’a jamais parlé de convention sur Branchés Culture. Un tort aujourd’hui réparé. Petite explication pour les moins connaisseurs : une convention, dans le cas présent c’est un weekend en compagnie de certains acteurs de votre série/film favori. Durant ce weekend, les participants ont ainsi l’occasion d’assister à des panels, séances photos/autographes ainsi que de nombreuses activités proposées par l’organisme.

Cependant, n’espérez pas échanger avec votre idole car tout cela ne dure qu’un laps de temps. Vous n’aurez droit qu’à trente secondes de discussion lorsque l’acteur signera gentiment votre support autographe, une seconde lors de votre photoshoot quel que soit le format (solo, duo, photo de groupe) et la seconde revient chère… Et enfin 30 secondes dans un micro pour poser une question à l’acteur qui se trouve sur la scène lors des panels.

© Jean Grenson

D’un côté plus subjectif, je peux vous dire que ça en vaut vraiment le coup. Une convention, c’est avant tout un voyage. Un voyage vers l’imaginaire où l’impossible devient possible, où le rêve devient réalité, une bulle de bonheur qui te coupe de l’actualité désastreuse. Rien à regretter (sauf le trou dans le porte-monnaie car toute magie a un prix, malheureusement).

Aussi paradoxale que cela puisse paraître, j’ai vécu l’expérience comme un véritable conte de fées. Après une année de décompte, j’y étais enfin. J’allais enfin rencontrer le casting de la série que j’aime énormément pour sa fantaisie, sa complexité des liens entre les personnages de divers contes mais aussi et surtout pour la notion d’espoir qui est l’essence même de Once Upon A Time.

Revenons à l’événement en lui-même, pour ma part tout était top! Une équipe de staff dynamique et chaleureuse, des sourires et des yeux qui brillent partout autour de soi, des cosplays qui eux aussi avaient la côte auprès du public. Il faut dire qu’ils avaient tous du niveau, c’est d’ailleurs pour cela que le concours de cosplays s’est soldé avec 4 gagnants!

Les gagnants du concours de Cosplay © Jean Grenson

Et bien sûr, les plus attendus, les acteurs dont la reconnaissance envers leurs fans m’a particulièrement touchée. Dans ma courte vie,  j’ai déjà eu l’opportunité de rencontrer quelques célébrités comme, par exemple, le casting des séries phares des années 90 : Charmed et Buffy à la convention parisienne qui leur était dédiée en mars 2016. Par conséquent, je pense avoir l’expérience suffisante pour dire que le casting de Once Upon A Time est un des plus généreux et donc jusqu’à maintenant, ma plus belle découverte.

Bien qu’initialement, j’y allais pour la sublime Lana Parrilla (Regina Mills/ La méchante reine), je fus contre toute attente davantage charmé par sa sœur fictive, Rebecca Mader (Zelena/ La sorcière de l’Ouest/ Sœur de Regina qui a eu un enfant avec Robin des bois en se faisant passer pour son ex alors que celui-ci était avec Regina. Très complexe, tout ça ! Mince, désolé pour les spoilers). Lana est, cela dit, un amour qui a tout fait pour ne décevoir aucun de ses EvilRegals (comme elle nomme ses fans) notamment en refusant la réduction de son temps de panel pour lui permettre de partir plus tôt, suite aux retards engendrés.

Malgré cela, désolé Lana mais wicked always wins et Rebecca (plus communément appelée Bex) est mon gros coup de cœur de cette convention. Sérieusement, je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi dingue, pétillant et débordant de vie que cette femme!

J’ai d’ailleurs eu la chance de discuter (30 secondes) avec elle à la session d’autographes. Le sujet de notre conversation n’était autre que notre photo ensemble que j’étais en train de lui faire signer. Comme on peut le voir sur celle-ci, je lui ai demandé qu’on fasse une pose un peu particulière dans laquelle je m’amuse à lui tenir la jambe pendant que Madame pose sa main sur son postérieur. On a beaucoup ri lorsqu’elle m’écrivait « Stay wicked » sur la photo car son mari se trouvait juste à côté. Heureusement, il n’a jamais vu le cliché et comme Bex me l’a dit, chuuut! C’est un secret entre elle et moi (et vous).

Autre anecdote, cette fois-ci avec le ténébreux et très attendu Robert Carlyle (Mr.Gold/ Rumplestilskin) qui se fait très rare dans le monde des conventions : il en a seulement quatre à son actif. Nous étions donc des privilégiés de l’avoir parmi nous. C’est ce qui le rendit d’ailleurs très impressionnant et je perdis toute capacité à communiquer lorsque je me suis retrouvé à ses côtés face à l’objectif ! Heureusement, celui-ci refusant quasi toutes poses mise à part les hugs, je n’avais pas grand chose à dire. Avant que le photographe nous flashe, Robert me tendit la main, comme il l’avait fait à tous les Oncers qui m’ont précédés, et me sortit un « Nice to meet you »… Comment dire que c’était plutôt moi qui était ravi de le rencontrer, ayant payé pour et puis contrairement à lui, moi je me souviens de qui il est…Et je me souviendrai probablement de lui, de Bex, de Lana, des autres guests, de ce weekend probablement toute ma vie.

Fidèle au lieu, d’autres guests étaient aussi présents. Comme Emilie de Ravin (Belle/Belle et Belle), Sean Maguire (Robin des bois qui a eu un enfant avec Zelena qu’il prenait pour Marianne alors qu’il était en couple avec sa sœur,Regina), Giles Matthey (Gideon), Robbie Kay (Peter Pan), Kristin Van Bauer (Maléfique), Beverley Elliott (Granny dont sa petite-fille, le chaperon rouge est un loup garou qui tuera son petit copain avant de tomber amoureuse de Dorothy. Quand on vous dit que c’est complexe !) ou encore Michael-Raymond James (Neal/Baelfire). Soit, un total de 10 guests, ce nombre contribuera aux nombreux couacs de cette fête merveilleuse. Les organisateurs ont vite été submergé par leurs succès (en effet, cet évènement comptait pas moins de 700 fidèles de la série) et celui des acteurs.

© Jean Grenson

Ainsi une partie de la séance d’autographes a été déplacée en fin de journée à la place de la matinée, les photos imprimés n’ont été disponibles que le lendemain pour certains, sans compter l’intervention de l’agent des acteurs qui fait changer tout le planning pour permettre un temps de midi plus tôt aux acteurs. Le temps fut d’un coup accéléré par la pression. Mise à part les quelques soucis rencontrés, la convention fut très appréciée des acteurs ainsi que des fans qui tous, veulent revenir pour le second chapitre! Et comme la chanson de la cérémonie de clôture l’a si bien dit, ce n’était pas une happy ending, non, mais une happy beginning!

© Jean Grenson

Paré pour des nouvelles aventures. Lecteurs, si l’expérience vous dit, sortez votre carte bleue et un antidépresseur pour la DPC (Dépression Post Convention).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s