[Concours 2X2 places à gagner] Mountain Bike, en roue libre vers les sommets

Belges d’adoption, ils se sont pointés comme une fleur en 2014 avec un premier album particulièrement détonnant. On les a vu écumer les scènes belges, jambes nues, dans leurs maillots de basket, dispensant sans compter des shows foutraques mais divins, balançant leurs riffs et leur énergie comme des claques. Trois ans plus tard, les quatre lascars de Mountain Bike nous reviennent avec un nouveau bébé, un second album aussi exquis que le premier à la saveur délicieusement vintage. En plus, en fin d’article, on vous offre des places pour aller les voir aux Nuits Botanique.

À lire aussi | Mountain Bike : « Si les gens veulent monter sur la scène et foutre le bordel, qu’ils viennent, c’est avec plaisir! »

Mountain-Bike-Photo-Boris-Görtz
© Boris Görtz

Quel plaisir de replonger dans l’univers de ces quatre fantastiques aussi barrés qu’une marinière. Au programme, rien d’attendu juste de l’instinctif. On sent tout de suite le côté artisanal et imprévisible qui transpire de chaque chanson, c’est un album fait entre potes, sans contraintes, avec tant les tripes que le cœur. Si on retrouve leurs incontestables racines ancrées dans le rock garage des sixties, ils ne se laissent pas pour autant cloisonner et s’en vont titiller amoureusement le surf rock, nous laissant même découvrir tout au long de l’album, une nouvelle facette, plus pop, qu’ils assument sans rougir.

Nul besoin de préciser que si l’on a pu passer outre leur premier album éponyme, celui-ci mérite un retentissement explosif. Ces dix nouveaux titres ne sont que pure délectation. Production parfaite, textes féconds, mélodies explosives avec toujours comme fil conducteur cette nonchalance caractéristique qui apporte un côté éthéré et subtil à leur musique (You’d Better Let Go). On se laisse emporter sans peine au son de leurs riffs tantôt légers et frais (This Lonely Place), tantôt percutants et nerveux (An Escape Plan). Leur univers est débordant et inventif, on ne sait jamais à quoi à s’attendre, les morceaux s’enchaînent et partent dans toutes les directions, offrant un voyage musical déconcertant et un résultat final plus qu’abouti.

Avec Too Sorry For Any Sorrow, on retrouve cette même touche DIY qui imprégnait le premier opus, à la différence près qu’ici nos quatre hirsutes semblent être passés dans une optique encore plus pro ! Ils impressionnent par leur authenticité, tout est facile et glisse avec le plus vibrant des naturels. Ils nous emmènent dans leurs délires nerveux entêtants (Copycat), nous enflamment en nous projetant dans une autre époque bénie, celles des sixties (B+ B-) et parviennent même, en ouverture d’album, à nous émouvoir avec cette pépite de délicatesse et de subtilité qu’est Future Son.

Etienne, Stefano, Aurélien, Charles-Antoine, ces quatre-là ne se prennent pas au sérieux, il n’y a qu’à regarder leurs clips pour le comprendre, mais leur musique n’en est pas moins respectable, que du contraire! Elle renferme tous ces petits quelques choses en plus qui font de Mountain Bike un groupe à part : une réelle sincérité, une énergie bien à eux, une empreinte décadente savoureuse, une pertinence non-conventionnelle. Dès les premières notes, le virus Mountain Bike est déjà en action, on sourit, on se dandine, on secoue la tête. Bref, on rechute avec bonheur. Du début à la fin, on passe un réel bon moment en leur compagnie, comme si on en doutait… Mountain Bike est en roue libre et bel et bien de retour au sommet; bonté divine, qu’est-ce que ça fait du bien !

hmpty033-mountain-bike-too-sorry-for-any-sorrow-hd

Mountain Bike

Too Sorry For Any Sorrow

Paru le 3 mars 2017

Teenage Menopause Records / Humpty Dumpty Records

En concert le 20 mai au Cirque Royal (Nuits Botanique)

CONCOURS : Gagnez 2×2 place pour le concert de Mountain Bike, ce samedi 20 mai au Cirque Royal (avec Warhaus et All we are).

Pour gagner, rien de plus simple : 

  1. Aimez les pages Facebook de Branchés Culture et Mountain Bike
  2. Likez et partagez cet article sur les réseaux sociaux
  3. Dites-nous en MP sur Facebook dans quel festival Branchés Culture les avait rencontré pour la première fois.

Fin du concours le vendredi 19 mai à midi, bonne chance 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s