Rick Astley au Stadsschouwburg : plus que de la nostalgie, du pur talent !

Richard Paul Astley a fait partie dans la deuxième moitié des 80’s de ce qu’on appelait alors l’écurie Stock Aitken Waterman, du nom de ces trois auteurs compositeurs britanniques responsables d’une flopée de hits imparables. Kylie Minogue, Bananarama, Dead or Alive, Mel & Kim, Michael Jackson, Holly Johnson, The Pet Shop Boys, Depeche Mode, Erasure et bien d’autres ont tous bénéficié du talent du trio infernal et de leur ingénieur du son fétiche et producteur de renom, Phil Harding. Parmi tout ce beau monde, Rick Astley et sa voix blanche gorgée de soul fut sans nul doute avec son mega hit planétaire « Never Gonna Give You Up » numéro 1 dans 24 pays, une des plus belles réussites du trio.

Rick Astley © Jean-Pierre Vanderlinden

Lassé par un succès pop pourtant retentissant mais souvent épinglé par la presse, Rick Astley, par ailleurs musicien complet ( il joue de la guitare, des claviers, du saxophone et de la batterie) décide en 1990 de se tourner vers des compos plus « mature » et de délaisser quelque peu cette dance-pop qui a fait son succès. Auteur- compositeur- interprète, il sort alors son troisième album «  Free » sur lequel il collabore avec Elton John et qui nous propose une nouvelle facette de cet homme talentueux jugé à tort par certains comme étant un pantin mignon juste bon à faire se pâmer les jeunes filles.

Rick Astley © Jean-Pierre Vanderlinden

En 1993, alors que son album Body & Soul vient juste de sortir, Astley décide de quitter l’industrie musicale pour se consacrer à sa famille. Il reviendra dix ans plus tard et sortira plusieurs albums très réussis, jusqu’à son dernier opus sorti l’année dernière et intitulé « 50 » porté par le hit single «  Keep Singing » ; un album qui va rapidement grimper jusqu’à la plus haute marche des charts britanniques. Et ce soir c’est à Anvers que notre homme a décidé de poser ses valises pour un soir.

Rick Astley © Jean-Pierre Vanderlinden

Dès son entrée sur scène avec «  Coming Home Tonight » Rick impressionne. Sa voix qui a pris un peu de patine reste phénoménale et le band qui l’entoure n’est pas composé de manchots.

« Together Forever » fait se lever la salle comme un seul homme et c’est parti pour un concert fulgurant dans une ambiance exceptionnelle. On passe de hit en hit avec « Hold Me In Your Arms », « Whenever You need Somebody », « Superman » et quelques covers inattendues comme cette reprise du « Shape of You » de Ed Sheeran et d’ »Everlong » des Foo Fighters. Très à l’aise sur scène, Rick dialogue avec son public, nous gratifie de quelques sourires charmeurs, se plante à la guitare alors que la scène est plongée dans le noir, s’en amuse , puis reprend le contrôle et repart de plus belle pour un set dont la montée d’adrénaline ira crescendo.

Rick Astley © Jean-Pierre Vanderlinden

« Pray With Me »  clôture de bien belle manière un set hyper convaincant avant que notre homme ne nous revienne pour un rappel et rejoigne la batterie pour une version étonnante et jubilatoire de «  Highway To Hell » d’AC/DC durant laquelle il démontre qu’il est aussi un excellent batteur.

Il se paie également le luxe de reprendre du Rihanna à sa sauce, avant de nous balancer in fine son mega hit « Never Gonna Give You Up »  devant une salle en folie et totalement acquise à sa cause.

À 51 ans Rick Astley est assurément à l’aube d’une deuxième carrière, celle de la reconnaissance unanime d’un artiste arrivé aujourd’hui au sommet de son talent et enfin respecté. 

Un grand concert !
Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER.

Setlist :
* Coming Home Tonight
* Together Forever
* Keep Singing
* This Old House
* Hold Me in Your Arms
* It Would Take a Strong Strong Man
* Whenever You Need Somebody
* Pieces
* Cry for Help
* Shape of You 
(Ed Sheeran cover)
* Sailing
* Sleeping
* Superman
* Wish Away
* Everlong 
(Foo Fighters cover)
* God Says
* Angels On My Side
* Pray With Me 

 Encore:
Encore :
* Highway to Hell 
(AC/DC cover)
* Take Me to Your Heart / We Found Love 
(Rihanna cover)
* Never Gonna Give You Up

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s