Nuits Botanique, du A d’Albin de la Simone au W de Wuman : les coups de coeur de la rédaction

Le temps passe vite, le printemps est là, l’été se prépare, annonçant la saison bénite des festivals ! Patience encore pour aller se trémousser au soleil sur les plaines de Werchter, nous ne sommes tout de même qu’en mai. Et qui dit mois de mai dit Nuits Botanique, l’occasion de combler ses désirs de mélomane en restant bien au chaud au Botanique. Au programme cette année encore, un éclectisme qui vend du rêve. Une belle palette d’artistes de tous horizons, tous aussi talentueux les uns que les autres, à découvrir ou a redécouvrir. Vous ne savez pas que voir ? Pas de soucis, Branchés Culture vous livre les coups de cœur de la rédaction!
 Nuits-2017-940x300

Les coups de cœur d’Alexis

Daan, maestro inferno et inégalable dandy

DAAN, « ce prénom à deux A qui résonne comme anarchie », fait partie de ces artistes insaisissables, bouillonnant de créativité pour sans cesse se renouveler. La preuve, encore, il y a quelques semaines avec la sortie de Nada, un disque épuré, état des turpitudes humaines. Un disque, comme un grain de sable dans le désert espagnol, qui n’était que la face visible de l’iceberg des émotions. Mille fois plus puissant et imprégnant en live. On en a eu un aperçu, il y a quelques jours au Belvédère, accompagné de ses musiciens de classe internationale, Daan a subjugué. Et s’il a connu la décadence, il en est revenu plus fort, plus fascinant encore.

=> Daan, enfant terrible et réinventé au coeur d’un merveilleux chaos qui met K.O.

Daan, en concert aux Nuits Botanique, le jeudi 11/05 au Chapiteau

Albin de la Simone, bijoutier de la chanson française

Je ne connais pas grand-chose de cet artiste qu’on n’entend d’ailleurs que trop peu. Mais ce que j’en ai entendu m’a emporté, sorti de ma bulle de confort pour m’emmener là où la chanson française brille de mille feux, là où il n’est pas péjoratif de la pratiquer, de la sublimer au fil d’arrangements majestueux mais jamais pompeux. Alors, oui, cette fois, il ne faudra pas louper Albin de la Simone. C’est l’occasion ou jamais !

Albin de la Simone, en concert aux Nuits Botanique, le jeudi 11/05 au Grand Salon

Moaning cities, pyromanes psychédéliques

La dernière fois que j’ai vu les Moaning Cities, ça commence à dater, c’était à Esperanzah! Dans la chaleur de l’été, ils avaient quitté terre et nous avec, à la faveur d’une énergie psychédélique brûlante de désir de se faire connaître. C’était plus que réussi. Depuis, l’eau a coulé, mais le sitar continue de vibrer. Un deuxième album est passé par là, D. Klein, affinant leur univers mais toujours aussi étonnant et détonnant. M’est avis, que l’incendie musical est fort proche.

=> Digne des meilleurs groupes de stoner, Moaning Cities passe la seconde avec le détonnant D. Klein

=> Moaning Cities à Esperanzah: « Il s’est passé un truc schizophrénique »

Moaning Cities, en concert aux Nuits Botanique, le jeudi 11/05 à la Rotonde

Camille, intouchable mille fois touchante

Ah, là, on est bouche bée. Que pourrait-on bien dire sur cette artiste impossible à résumer ? Camille, c’est un métissage de mille influences dont on n’a pas encore percé le mystère. À vous de tenter l’inimaginable, pas sûr que vous en reviendrez indemne.

Camille, en concert aux Nuits Botanique, le vendredi 12/05 au Cirque Royal

Barbagallo, poppeur en arme !

On connaissait les Barbapapa, mais le nouveau venu Barbagallo, on le connaissait moins. Bon, je me suis vite rendu compte que derrière ce nom se cachait ni plus ni moins que le batteur, français, des… Tame Impala. Excusez du peu. Mais comme l’homme aime aussi s’échapper en solitaire, il s’adonne aussi à sortir des albums solos. Et c’est tout un univers de pop enlevée et mélodique qui vous tend les… notes.

Barbagallo, en concert aux Nuits Botanique, le lundi 15/05 à l’Orangerie

Mountain Bike, du vélo sans les mains mais tout en maîtrise

Jeunes Elvis en forme « What the fuck », les Mountain Bike sont arrivés comme un cheveu dans la soupe, il n’y a pas si longtemps, soufflant aussi bien le rock tel qu’on le pratique le mieux mais aussi une pointe de délire totalement assumé. La preuve ? Ils sont preneurs de tous les défis possibles et imaginables. À commencer par percer dans le microcosme belge, avec brio. Leur deuxième album vient de sortir. Et non seulement, ils ne se cassent pas la gueule, mais en plus, ils emportent tout sur leur passage !

=> Mountain Bike, un groupe étonnant et détonnant!

Mountain Bike, en concert aux Nuits Botanique, le samedi 20/05 au Cirque Royal.

Les coups de cœur d’Alizée

Angel Olsen, cette enchanteresse venue du Missouri

Impossible de ne pas se laisser ensorceler par cette singer-songwriter américaine des plus touchantes. Évoluant entre folk et rock sans jamais se laisser enfermer, l’ange Olsen nous dévoile à chaque album un peu plus de son univers singulier porté par l’émotion et dicté par cette voix qui transperce l’âme de quiconque se laisse charmer. Diamant brut de la scène rock, son troisième opus  n’a pas dérogé à la règle : un mot pour le décrire ; enchanteur. Venez assister à cette divine messe folk rock, vous ne serez pas déçu ! Laissez-vous séduire par le regard fuyant de cette douce timide. Taisez-vous, embrassez-vous, serrez-vous fort ! Un beau crédo, n’est-ce pas ?

Angel Olsen, en concert aux Nuits Botanique, le mercredi 17/05 au Chapiteau

 

Konoba, love at first song !

Dans la catégorie, à voir et à suivre, j’appelle Konoba pour ses productions intenses ses rythmes percutants, ses soundscapes virevoltants. À la genèse de ce projet, Raphaël Esterhazy dont la voix chaude porte chaque morceau jusqu’à une sorte de firmament sonore où, soustrait au monde, ne nous attend que l’extase. Original jusqu’au bout, il a récemment réenregistré avec le Dj R.O. leur tube On Our Knees avec pour seul instrument Bruxelles! Armés d’un micro et d’une GoPro, ils ont arpenté les rues, enregistrés les sons de notre capitale pour en faire de la vraie musique. Plus que surprenant, le résultat est tout simplement magique. Une bien belle manière de célébrer la si belle mélodie du quotidien… Si vous ne l’avez pas encore compris, Konoba, c’est mon coup de foudre musical depuis des mois, une histoire faite pour durer. Je ne sais que dire de plus pour vous convaincre, si ce n’est « FONCEZ » !

Konoba, en concert le vendredi 19/05 au Cirque Royal

Valgeir Sigurðsson, le magicien de l’émotion

Tumultueuse et magistrale, l’Islande est sa terre natale. On ne le connait pas vraiment, il a pourtant travaillé avec Lars Von Trier et orchestré des pépites musicales d’artistes comme Björk, Feist, CocoRosie ou encore Camille. Rien que ça! Son registre compose avec le classique, l’expérimental et l’électronique. Valgeir Sigurðsson est son nom et il s’apprête à faire voyager le grand salon dans un monde tout en contrastes, hostile et pur à la fois. Un concert unique, hors du temps ou chaque note n’est que magie et ravissement. Laissez-vous emporter…

Valgeir Sigurðsson, en concert aux Nuits Botanique, le vendredi 12/15 au Grand Salon.

Alex Cameron, le génie inénarrable

Venu tout droit d’Australie, Alex Cameron manie l’art de la tension aussi bien que celui de son parfait déhanché ! Synthé et orgues se mêlent pour porter cette voix étrange qui nous raconte l’histoire tragique de notre société vouée à foncer droit dans le mur. Tragédie, peut-être, mais pas de quoi tomber en dépression ! Alex Cameron vous emportera dans son monde plein de contradictions où les ténèbres deviennent splendides et où le spleen n’est que jouissance. Venez acclamer cet artiste sur qui plane l’aura des plus grands, divaguer avec ce freak au charisme indéfinissable.

Alex Cameron, en concert aux Nuits Botanique, le vendredi 19/05 à la Rotonde

Warhaus, goddamn band !

Longtemps, ils ont hanté les scènes belges, semant derrière eux le ravissement et laissant tout un public sur sa faim, car leur son n’était pour l’heure destiné uniquement au live. Jusqu’à il y a peu, quand a éclos, après des années de travail, un premier album brillant ; We fucked a flame into bein. Mais qui sont-ils ? Certainement pas des jeunes premiers! Derrière Warhaus, il y a la voix profonde et ténébreuse de Maarten Devoldere (Balthazar), la présence scénique hypnotique de Sylvie Kreusch (Soldier’s Heart) et les riffs passionnés de Jasper Maekelberg (Faces On Tv). Un concert de Warhaus, c’est une expérience à vivre, une plongée onirique dans un univers impétueux et nonchalant à la fois où se cherchent deux voix, tout au long d’un set varié et vibrant… Vus et approuvés en première partie d’une soirée magistrale avec Ry X aux dernières Nuits !

=> Warhaus, hypnotique

Warhaus, en concert aux Nuits Botanique,  le samedi 20/05 au Cirque Royal

Asgeir, à faire fondre les glaciers, à faire trembler les volcans

Ô Islande, terre musicale fertile! Je ne cache plus mon attachement pour cette terre lunaire et ses artistes si singuliers et profonds, à la simplicité déconcertante. Alors, si comme moi vous êtes amateurs de grand froid et de rêveries musicales, sortez vos doudounes et venez voir Asgeir. Compositeur, multi-instrumentiste et interprète de talent, on ne le présente plus ! Après le double raz-de-marée de son premier album – sorti d’abord en Islandais puis ayant eu droit à une seconde release en anglais – c’est dans le domaine familial qu’il s’est retranché pour écrire et composer, appuyé par son frère et son père. Une musique profonde, une voix inspirante qui rappelle celle de Justin Vernon (Bon Iver), un cocon où l’envoûtement est à prévoir !

Asgeir, en concert aux Nuits Botanique, le mardi 16/05 au Cirque Royal

Tim Dup, la passion de la jeunesse

Je l’avais découvert seul derrière son synthétiseur, en première partie des dandys de Feu! Chatterton. Un show, plein de simplicité et de bonnes vibrations, qui m’avait permis de découvrir un jeune artiste talentueux. Deux ans plus tard, le revoici sur la scène du Botanique, sa carrière lancée, à l’honneur pour une soirée 100% francophone organisée avec la complicité du festival FrancoFaune. Du haut de ses vingt-et-un ans, porté par son amour de la chanson française, Tim Dup a déjà tout d’un grand ; des textes d’une grande poésie et des arrangements délicats pour une expérience saisissante. Avec un EP a son actif, tout laisse présager une belle carrière, c’est tout ce qu’on peut lui souhaiter !

=> Tim Dup, entre fraîcheur et maturité

Tim Dup, en concert aux Nuits Botanique, le jeudi 18/05 à la Rotonde

Leaf House et sa dream-pop éthérée

Et revoici un autre de mes coups de foudre musicaux qui remonte à quelques temps. Cinq ans déjà que je suis tombée sous le charme de ce quintet liégeois, emportée dans leur univers au rythme de Frightening. Un petit bijou qui, longtemps après, résonne toujours, impossible à oublier ! Rythmiques envoûtantes, sonorités lumineuses, chants obsédants, diverses influences se mêlent dans leur musique pour donner forme à un cocktail rempli de good vibes. Énergie et fraîcheur semblent être leurs mots d’ordre pour une musique édulcorée, imprégnée par la chaleur d’un soleil d’un plomb. Nul doute qu’avec eux, le 19 mai aura déjà des airs d’été avant l’heure.

=> Leaf House revient… avec une bombe! 

Leaf House, en concert aux Nuits Botaniques le vendredi 19/05 au Chapiteau.

titre-nuits-2017-3_17

Les coups de cœur de ManuGo

Mathias Bressan, pour les francophiles !

Mathias Bressan jouera et chantera en première partie d’Albin de la Simone ce 11 mai au Bota. C’est lors du Festival FrancoFaune en automne dernier que je l’ai découvert. Et quelle découverte ! C’est un auteur- compositeur, multi-instrumentiste chanteur et batteur, interprétant des textes en français. Je lui avais glissé que je le suivrais derrière mon objectif dès que j’en aurais l’occasion. Là voilà ! Son 2ème album sort ce mois-ci, il va en faire la promo au Botanique mais aussi au Brass à Forest le 12 mai, et au Théâtre des Rues à Mons le 13.

=> Mathias Bressan, le marin bruxellois inspiré et inspirant vivifiant

Mathias Bressan, en concert le jeudi 11/05 au Grand Salon

Fishbach et Wuman, pour mettre les femmes à l’honneur

Lors de ces Nuits, je reverrai Wuman que j’ai vu et shooté au Belvédère à Namur le 4 mars dernier. Leur concept, dresser des portraits de femmes sans crayons ni papier. Chaque titre est au nom d’une femme, on peut citer Julia qui passe régulièrement sur les ondes. Mais, le soir du dimanche 14 mai, je viendrai surtout pour découvrir Fishbach, cette nana de 25 ans qui fait de l’électro pop française de son vrai nom Flora Fischbach, Découverte pour ma part via un post facebook, elle est étiquetée espoir montant de la nouvelle scène française mais elle est aussi difficile à ranger dans une case. Elle a pourtant un petit quelque chose d’une certaine Catherine Ringer…

Wuman et Fishbach, en concert le dimanche 14/05 à l’Orangerie

Les coups de cœur de Jean-Pierre

Alex Cameron, quelque part entre Nick Cave et Suicide, folie et jubilation !

Né d’un coït entre Nick Cave et Suicide  et après une carrière de frontman maudit et quelques albums confidentiels avec Seekae, son premier groupe, Alex Cameron sortait, une première fois, en 2014 et quasi dans l’anonymat, «Jumping the Shark », album mortel de huit titres qui constitue son premier effort solo. Jumping the Shark » est un album sombre et tragique d’une dramaturgie exceptionnelle mais qui génère chez l’auditeur un réel plaisir d’écoute, voire même une jubilation. Une bonne raison pour aller juger vous-même de la nature de la folie de cet artiste atypique en live.

Alex Cameron, en concert aux Nuits Botanique, le vendredi 19/05 à la Rotonde

An Pierlé, mysticisme et féminité au cœur de Laeken !

Située quelque part entre l’univers de Kate Bush et celui de Tori Amos la jolie Anversoise se produira dans le cadre prestigieux de l’Eglise Notre Dame de Laeken. Ambiance feutrée et presque mystique assurée, car depuis peu un hôte de taille s’est invité dans sa musique : l’orgue d’église, ainsi que deux choristes féminines. De quoi créer une pop céleste et baroque dans un lieu magique. Nul  doute qu’un tel événement vous laissera des souvenirs impérissables…

An Pierlé, en concert aux Nuits Botanique, le mardi 23/05 à l’Église des Dominicains


Nuits-2017-940x300

Les Nuits Botanique, du 11 au 24 mai 2017

Infos et tickets: www.botanique.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s