Devant une salle bondée remplie de fidèles, Ghost nous a donné sa bénédiction satanique. Amen !

Pour les fans du groupe, un concert de Ghost est toujours un évènement, et ils étaient plus de deux mille fidèles ce lundi à attendre la bénédiction satanique de Papa Emeritus et à participer au culte deux heures durant. Récit d’un concert magistral et d’une soirée brûlante comme l’enfer…

Bonne idée que d’avoir programmé les excellents ZOMBI en première partie du concert ultra sold-out de Ghost, ce lundi à l’AB. Mêmes si certains ont pu être décontenancés par la musique du génial duo américain, d’autres comme moi se sont réjouis et en ont profité pour prendre d’assaut le stand merchandising afin de compléter leur collection d’albums pas toujours faciles à se procurer.

Dommage que le duo composé de Steve Moore et Anthony Paterra n’a pas pu bénéficier d’un lightshow  plus correct ni de projections qui auraient indubitablement été des atouts supplémentaires en soutien à leur musique instrumentale qui rappelle un peu celle du génial groupe italien Goblin qu’on peut entendre sur la plupart des films du cultissime Dario Argento. Un band à suivre et à revoir dans de meilleures conditions.

Mais venons en maintenant au plat consistant du menu de la soirée : GHOST !

Ghost © Jean-Pierre Vanderlinden

Le band possède désormais un contingent important de fans auquel il propose des concerts de plus en plus extraordinaires. Scène soignée, décor flamboyant, mise en scène savamment étudiée, Papa Emeritus et ses nouveaux Nameless Ghouls – il est en procès avec ses anciens acolytes pour une sombre histoire de sous – nous ont proposé deux heures d’un spectacle total musicalement très au point et visuellement jouissif.

Même si des éléments pré-enregistrés soutiennent sa voix dans le but d’offrir au public des versions aussi impeccables que sur les albums, Papa Emeritus (dont on sait depuis peu qu’il s’appelle Tobias Forge dans le civil ) mouille sa soutane de bout en bout du show et ne connait pas son pareil pour s’adjoindre un public déjà très participatif .

En quinze titres, de «  Square Hammer » à «  Monstrance Clock » en passant entre autres par les incontournables «  Body and Blood », He Is », « Absolution »,  » Mummy Dust »  et  » Ghuleh/Zombie Queen « , Ghost a donné en offrande à son public un concert cinq étoiles dont le groupe a le secret et dont les spectateurs présents se souviendront longtemps.

Ghost © Jean-Pierre Vanderlinden

Une soirée mémorable, et un set formidable et bluffant, il n’y a pas d’autres mots. Bravo !

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK THE DARK FEATHER

Setlist :
(Miserere Mei, Deus) 
(Gregorio Allegri song)
(Masked Ball) 
(Jocelyn Pook song)
Square Hammer
From the Pinnacle to the Pit
Secular Haze
Con Clavi Con Dio
Per Aspera ad Inferi
Body and Blood
Devil Church
Cirice
Year Zero
Spöksonat
He Is
Absolution
Mummy Dust
Ghuleh/Zombie Queen
Ritual
Encore:
Monstrance Clock
(The Host of Seraphim)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s