After, du roman girly ultra-addictif

Une fois n’est pas coutume, en lieu et place d’un bon thriller, je souhaite partager avec vous mes dernières heures de lecture… très très différentes. 

J’ai découvert After après une chronique littéraire sur un autre roman du même style. On présentait ce type de littérature comme étant le « Barbara Cartland » de nos grands-mères mélangé avec les fameuses « Fifty shades ». Jusque là, rien ne me tente. Je n’ai jamais souhaité lire les 50 nuances:  l’amour sado, très peu pour moi. La littérature reste un endroit ou j’aime m’évader mais pas un lieu de torture… Quoique, je suis quand même accro à Chattam (la preuve !).

Bref, la suite de la chronique littéraire se poursuit et il est précisé que ce roman est hyper addictif, qu’il a un succès fou et qu’une fois commencé, on n’arrive pas à décrocher des pages. Et là, ma curiosité est piquée, c’est vrai que ma grand-mère avait quand même toujours son roman à l’eau de rose sur la table de chevet et que le rouge lui montait aux joues.

Un peu honteuse, je commande (vive les commandes impersonnelles en ligne pour ce genre d’achat) et j’ouvre bientôt le bouquin.

Je ne vais rien vous révéler de l’histoire, sinon du classique. La gentille jeune fille prude, Tessa, bien élevée et sans aucune expérience qui débarque à la fac et rencontre le bad-boy au cœur de chamalo, Hardin.

Oui c’est du roman à l’eau de rose (avec plus de sexe – beaucoup de sexe – et plus de modernité mais ça reste du roman « pour filles »). Oui, il y a un peu de violence entre Hardin et Tessa. Oui, on aimerait vivre une histoire aussi passionnée. Oui, on s’émoustille en lisant les scènes d’intimité. Et oui, c’est ultra-addictif.

Ce n’est pas particulièrement bien écrit (quoique la rédaction s’améliore au fil des tomes), ce n’est pas particulièrement intelligent, ce n’est pas ce que j’oserais lire en public, dans le métro ou dans une salle d’attente. After, c‘est plutôt de la lecture un peu secrète qui fait sourire, me rappelle que les sentiments sont universels, que le désir est international… Et qu’une lecture est aussi un bon moment pour soi.

L’auteure, Anna Todd, a rédigé After via une plateforme de publication en ligne (Wattpad). Ce qui explique aussi l’écriture (surtout du premier tome) un peu … basique. La légende raconte qu’elle écrivait de son smartphone, entre la boulangerie et le pressing. Elle a remporté un réel succès, une communauté s’est créée autour de son récit et l’édition papier a suivi. Avec un travail éditorial et de réécriture de plus en plus poussé au fur et à mesure des sorties des différents tomes de la saga (qui en comporte cinq).

Ce roman est une fanfiction. C’est-à-dire qu’Anna Todd s’est inspiré de personnages réels, ceux du groupe… One Direction. Non, ne partez pas tout de suite, moi non plus, je n’y connaît rien dans les One Direction et en plus je m’en moque. Mais si on ne le sait pas et qu’on n’y connaît pas grand-chose dans cette musique pour midinette, on est quand même toujours autant accro à la lecture.

After4

Et on veut savoir la suite. Les chapitres sont courts, rapides et on en veut plus. On veut lire le premier baiser, les premiers émois de Tessa, les déclarations de Hardin. On ne veut plus les quitter. On en veut toujours plus de leurs échanges passionnés, de leurs déclarations enflammées et on ne peut plus décrocher.

Petite confidence, juste entre nous, histoire que ma honte ne devienne pas publique : j’ai commandé les 5 tomes dès les 200 premières pages. Trop accro à leur histoire !

After2

Conclusion :

Pour ceux qui aiment la lecture intelligente, oubliez After

Pour ceux qui n’aiment pas lire beaucoup, oubliez After avec ses 800 pages pour chacun des deux premiers volumes (près de 3500 pages pour les 5 volumes).

Pour celles (et ceux) qui veulent du léger, se distraire et parfois même avoir le rose qui monte aux jours, alors découvrez cette saga qui a déjà une grande communauté derrière elle.After3

Et pour les accros que les 5 premiers volumes n’auraient pas découragé, il existe une suite … publiée sous le nom de Before. Et l’adaptation cinématographique prochaine devrait booster les ventes.

Titre : After

Tome : 1

Auteur : Anna Todd

Genre : Romance,Fanfiction

Nbre de pages : 816
Prix : 7,90€
Date de parution: le 30/03/2016

Un commentaire

  1. Bonjour, je suis ravie de tomber sur votre page.
    J’avais beaucoup entendu parler d’after sans vraiment trop m’y attarder et il y a 6 mois je me suis dit pourquoi pas..
    Ma mère avait le premier tome alors j’en ai profité et je n’ai absolument pas été déçue. En une semaine les 800 et quelques pages étaient terminés. C’était affreux de ne pas avoir les autres tomes sous la main alors j’ai attendu et il y a une semaine on m’a offert les deux d’après.
    OMG j’étais vraiment très heureuse, j’ai commencé à lire le deuxième le soir même et j’ai terminé les 800 pages en 5 jours.
    Je sais que la plupart aime ses livres pour l’histoire prenante et l’impatiente de la suite, je sais également que je ne suis pas une grande lectrice même pas du tout j’ai du lire 5 livres dans ma
    vie qui m’ont plus et voilà que se rajoutent les after mais je suis totalement accro, vraiment, j’y pense tout le temps, je ne peux pas m’empecher de lire toute la journée, je me couche tellement tard à force de lire sans cesse, je relis des passages pour ne pas finir aussi vite, je n’en peux plus, hessa me hante si je puis dire.
    En m’attardant sur une petite partie du volume 1 pour me rappeler certaine chose je me suis même demandée si je ne devrais pas tout relire.
    Ce ne sont pas de grands livres et j’imagine qu’il y en a des largement mieux mais pour le peu de livre que je lis ceux là m’ont vraiment rendu accro.
    Même si ce n’est pas sur les mêmes livres j’espère que je ne suis pas folle et que les gens ressentent ça aussi.
    Cela m’a fait plaisir de partager ça avec vous..
    Vivement le film😋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.