Rien ne va plus chez Lucky Luke : Jolly Jumper fait la gueule, Averell est boulimique et Bouzard nous fait (fou) rire

Comme beaucoup, il y a quelques mois, nous avons eu un peu peur en voyant arriver au loin le poor lonesome cowboy dans un style totalement décomplexé et à des lieues de l’image donnée par Morris, Achdé ou plus récemment Mathieu Bonhomme. En s’attelant à l’homme qui tire plus vite que son ombre (et on va comprendre pourquoi), Guillaume Bouzard et Lucky Comics faisaient un pari très risqué et novateur. Après lecture, on peut vous avouer qu’il est complètement réussi… même si Jolly Jumper fait la gueule. Bonus et preview à la fin.

© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Dargaud
© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics

À lire aussi| Rangez les Stetson, sortez les kippas, Lucky Luke se met à l’heure juive

À lire aussi|Lucky Luke, mort tonitruante du Dark Knight des hautes-plaines

À lire aussi|La BD n’en finit plus avec le western et les shérifs n’ont qu’à bien se tenir, les croque-morts sont en forme

Résumé de l’éditeur : Jack Dalton (ou William ? – qui, au fond, sait différencier les deux frères du milieu ?) entreprend une grève de la faim en prison. Lucky Luke est appelé à la rescousse pour résoudre cet énième problème lié aux Dalton. Mais il doit aussi faire face à une autre situation, celle-là inédite et gravissime : Jolly Jumper est boudeur, il fait la tête et ne lui répond plus. Lucky Luke tente désespérément de renouer le dialogue avec son fidèle destrier…

© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Dargaud
© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics

Et si Lucky Luke avait été un imposteur ? Que son ombre avait été trop lambine, lui permettant ainsi de prendre tout son temps pour tirer plus vite qu’elle ? Si, sa répartie habituelle n’avait été que la conséquence d’une incapacité chronique à saisir le second degré ? Regardez-le, ce cavalier en noir-jaune-rouge-bleu totalement démodé, il n’est même plus capable de faire obéir son cheval, ce héros. La triste réalité a rattrapé le héros légendaire et il doit bien faire avec dans une aventure aussi improbable que dangereuse.

© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Dargaud
© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics

Avec un trait depuis toujours à des années-lumière de l’académisme des géants franco-belges, Guillaume Bouzard était bien conscient qu’il lui faudrait puiser dans des ressources bien différentes des naturels argument de Luke pour faire mouche et viser juste.

© Guillaume Bouzard chez Dargaud
© Guillaume Bouzard chez Lucky Comics

Bien loin du réalisme déployé par un Matthieu Bonhomme, c’est sur le décalage total et barré qu’a misé Guillaume Bouzard. Un déferlement d’humour et de vannes comme on ne pensait jamais en voir, de cette manière, dans Lucky Luke.

© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Dargaud
© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics

Un humour qui n’appartient qu’à Bouzard et qui jaillit quasiment toutes les deux cases, de la couverture à la quatrième de couverture revisitée comme il se doit (« Lucky Luke, l’homme qui… a eu l’idée de tirer sur son ombre »). Bref, on oublie bien vite ce dessin, qui se révèle d’ailleurs terriblement efficace et en osmose avec les couleurs appliquées par Philippe Ory, et on se retrouve fort sensible à cet humour singulier, recherché, cumulant les running gags sans trop en faire et n’hésitant pas à se moquer de ses personnages (les Frères Dalton, du plus petit au plus grand mais, aussi, du plus mince au plus gras). Avec quelques fous rires à la clé !

Un aperçu du travail de Philippe Ory:

La planche finale :

La planche finale © Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics
© Guillaume Bouzard/Philippe Ory chez Lucky Comics

lucky-luke-jolly-jumper-ne-repond-plus-guillaume-bouzard-philippe-ory-couvertureSérie : Lucky Luke (Facebook)

Tome : Jolly Jumper ne répond plus

Scénario et dessin : Guillaume Bouzard

Couleurs : Philippe Ory

Collection : Lucky Luke par…

Éditeur : Lucky Comics / Dargaud

Nbre de pages : 48

Prix : 13,99€

Date de sortie : le 27/01/2017

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s