Desperados Housewives: « les bonniches, les brutes et les truands »… mais plus pour longtemps

Vous trouviez que les Desperate Housewives vivaient dans un environnement trop cosy et avec des problèmes de riches ménagères? Alors, vous devriez être entièrement satisfait(e)s par la poussière et les revolvers des Despera…dos Housewives. Ainsi, le tandem inséparable formé de Sybille Titeux et Amazing Améziane nous dépaysent dans le Mexique des années 1911, un pays dans lequel les Bandidos font la loi (ou essayent) mais, attention, les femmes commencent à sortir de leur réserve.

© Titeux/Ameziane chez Jungle
© Titeux/Ameziane chez Jungle

Résumé de l’éditeur: L’histoire se passe au Mexique en 1911 en fin de dictature de Porfirio Diaz, dans le petit village de Tetecala dans la région de Morelos, non loin de Mexico. Cette famille vit dans une dynamique traditionnelle : les hommes sont machos et les femmes s’attèlent aux tâches ménagères ainsi qu’à l’éducation des enfants… mais plus pour très longtemps.

© Titeux/Ameziane chez Jungle
© Titeux/Ameziane chez Jungle

Un an et six mois après avoir magnifié le destin et la course folle de Muhammad Ali (un périple qui continue d’ailleurs outre-Atlantique où la traduction de ce comic book franco-belge vient de paraître et de se hisser parmi les Best Sellers), c’est de manière inattendue que nous retrouvons ce couple à la ville comme à la planche: Sybille Titeux et Amazing Améziane. Alors que nous attendions Sam Hicks chez Le Lombard, ce sont de drôles de dames qui font leur entrée au bal des bulles et des cases. Les sombreros sont de la partie et les sombres… idiots, aussi. Oh, ce n’est pas tant qu’ils soient méchants, Fausto, Tadeo et Dante, mais ils pourraient être plus délicats dans leur rapport aux femmes. Et Pandora, Delfina et Maria, trois soeurs, passent leurs temps entre les casseroles, le ménage et les lessives pendant que leurs hommes mènent la grande vie avec l’argent braqué dans les banques. Mais, au pays des cactus, telle l’eau qui les gorge, la révolution féminine et féministe va peu à peu monter. Au même moment, les maris gangsters vont au-devant d’ennuis car, dans les banques mais aussi à l’assaut des chariots, la bande ne semble plus avoir le monopole. Et une bande rivale en fait ses choux gras.

© Titeux/Ameziane chez Jungle
© Titeux/Ameziane chez Jungle

Une mamie aux poupées vaudou enrichies, des petits-enfants qui redemandent d’histoires passionnantes, et c’est ainsi que naît cette histoire virile mais aussi féminine. Alors que ces dernières années, Amazing Améziane avait donné force et vigueur à des héros masculins, dans des mondes terriblement testostéronés, c’est à trois héroïnes qu’il s’attaque aujourd’hui avec Sybille Titeux. Le caractère est bien trempé et, si elles ne visent pas toujours juste et ont besoin d’entraînement, ces Desperados Housewives n’y vont pas de mains mortes dans l’art de l’efficacité et de charmer le lecteur (tout en ayant le bon goût de ne pas jouer les affriolantes créatures).

© Titeux/Ameziane chez Jungle
© Titeux/Ameziane chez Jungle

Ici, l’écho des armes résonne dans la vallée désertique, mais le sang ne coule pas comme dans Clan, l’humour bien: cette chevauchée de 44 planches ne ménage, en effet, ni l’action ni le pittoresque. Et toujours aussi inspiré, Améziane révèle un peu plus l’étendue de son talent en allant voir du côté des gags sans rien perdre de sa force réaliste. Et ce qui nous fait rire avant tout, ce sont ces hommes qui en prennent pour leur grade (on remarquera qu’après avoir signé Devenir un vrai mâle et Devenir mafieux, le dessinateur en prend le contre-pied) et les héroïnes se révèlent malines, guidée par les « Viva Libertad » dans les traces des femmes révolutionnaires qui rejoignirent le camp de Zapata. À contre-clichés, l’osmose du couple Titeux-Améziane prend une nouvelle fois son sens, de manière plus légère que précédemment, et cette épopée originale sur le mode « Les bonniches, les brutes et les truands » ne manque assurément pas de sel.

desperados-housewives-sybille-titeux-amazing-ameziane-couvertureTitre: Desperados Housewives

Sous-titre: Fille de Pandora

Récit complet

Scénario: Sybille Titeux

Dessins: Amazing Améziane (Fb)

Couleurs: Sybille Titeux et Amazing Améziane

Genre: Humour, Western

Éditeur: Jungle

Nbre de pages: 44

Prix: 10,60€

Date de sortie: le 11/01/2017

Extraits: 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s