Gaston au-delà de la gaffe: une exposition et un livre pour un anti-héros qui ne devait pas faire de… la BD!

« Si un jour, dans vingt ou trente ans quelqu’un trouve un de mes albums dans un grenier, il dira: « Quel vieux machin! » S’il ajoute que c’est tout de même marrant », je ne serai même pas content puisque je n’existerai plus. » Franquin ne croyait pas si bien dire. Trop tôt disparu, ses héros lui a survécu et de quelle manière. Si bien que 35 ans après cette déclaration, la tête de Gaston qui « gâchait » autrefois la lecture d’une page entière de Spirou devient celle de gondole du… Centre Pompidou et de sa Bibliothèque publique d’information. Gaston, au-delà de Lagaffe, une exposition qui s’amuse à donner tort à Franquin et qui se décline aussi en un bel album chez Dupuis, what else.

À lire aussi| Comment ça, pas un Chat dans les musées? Il y a même Les Bidochons…

Beau bébé tout de jaune vêtu, c’est un bien bel ouvrage que les Éditions Dupuis nous ont concoctés à l’occasion de cet événement culturel de grande ampleur. Et s’il y a déjà eu une flopée d’exposition consacrée à Franquin (et près de vingt ans après sa mort, les dieux de la BD savent à quel point il y a encore beaucoup à dire sur ce géant), qu’un événement soit exclusivement focalisé sur sa maladroite et paresseuse créature au pull-over vert, c’est plus rare.

© Franquin chez Dupuis
© Franquin chez Dupuis

Et pourtant, il y a à dire et à redire sur cette mythique institution du Neuvième Art, « ce héros con » en avance sur son époque et qui a trahi ses origines, délaissant le trublion du Journal de Spirou qu’il était pour devenir véritable héros de sa propre série. À l’inverse de la volonté première de Franquin qui ne voulait surtout pas en faire un héros de BD.

© Franquin chez Dupuis
© Franquin chez Dupuis

Ce n’est pas nous qui le disons mais Franquin, qui devient notre guide de luxe pour nous balader dans l’incroyable histoire de son anti-héros. Qui de mieux que le maître pour parler de son enfant, dans des pensées courtes mais efficaces, histoire de laisser les images en dire long. Franquin apparaît donc par l’intermédiaire de commentaires et citations issus d’une quarantaine d’entretiens avec des interlocuteurs aussi diversifiés et éclairés que Numa Sadoul, Philippe Vandooren, Didier Pasamonik ou encore Jean Léturgie.

© Franquin chez Dupuis
© Franquin chez Dupuis

L’occasion de se rappeler (ou d’apprendre pour les plus jeunes d’entre nous) que M’oiselle Jeanne ne devait apparaître normalement que le temps d’un gag mémorable dans lequel sa queue de cheval semblait toute trouvée pour le costume de canasson trouvé par Gaston. Ou encore que le premier album de Gaston, que d’aucuns diraient aujourd’hui « conçu à l’arrache », aujourd’hui prisé par les collectionneurs, a, un temps, été distribué… gratuitement. « Il y a eu le premier album: une chose bizarre, au format d’un strip, imprimée – mal – sur des rebuts et des chutes de papier, que nous avons faite sans contrat, comme un essai jovial pour nous amuser entre nous. (…) La dimension de l’ouvrage avait surpris bon nombre de vendeurs, au point même que, dans un grand magasin de Charleroi, quelqu’un, croyant qu’il s’agissait d’une prime publicitaire, le distribuait gratuitement à ses clients les plus dépensiers. » Des débuts cocasses pour un héros dont on ne compte aujourd’hui plus les rééditions.

© Franquin chez Dupuis
© Franquin chez Dupuis

Aéré mais conséquent, cet album contient donc beaucoup d’anecdotes attendues mais aussi inattendues, et un paquet d’illustrations à se damner. Des planches forcément, des bouts du Journal de Spirou mais aussi des recherches des personnages emblématiques entourant Gaston, « la mécanique du gag » et, entre bien d’autres choses, l’album de Franquin, série de clichés de Franquin à travers les âges. Bref, il y a matière à s’inst-rire et à se mettre en appétit pour rallier le Centre Pompidou et voir ça d’encore plus près. Un passage obligé? M’enfin, bien sûr!

© Franquin chez Dupuis
© Franquin chez Dupuis

gaston-au-dela-de-lagaffe-centre-pompidou-dupuis-couvertureTitre: Gaston au-delà de Lagaffe

Sous-titre: Une visite guidée dans l’univers de Gaston commentée par Franquin

Genre: Catalogue d’exposition, Beau-livre, Documentaire

Éditeur: Dupuis – Bibliothèque du Centre Pompidou

Nbre de pages: 208

Prix: 30€

Extraits:

Expo à voir à la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou jusqu’au 10 avril 2017.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s