Exit Hillary, la « première » présidente aux-côtés de Trump sera… Marine Le Pen

Vous vouliez une femme comme présidente? À défaut d’Hillary, vous aurez Marine! Quand François Durpaire nous a annoncé, l’année passée, son intention de donner une suite à La Présidente, son docu-fiction best-seller qui mettait Marine Le Pen à la tête de la France dès 2017, on était sceptique. Depuis, les mois se sont écoulés, pas mal des prédictions dressées par François Durpaire et Farid Boudjellal se sont réalisées et les auteurs ont forcément voulu prolonger le devoir plus que le plaisir d’aller voir ce qu’il se passait plus loin dans le futur monstrueux qu’ils imaginaient (mais pas tant que ça). Et à la lumière des événements de ce jour, l’élection de Donald Trump, La Présidente 2 – Totalitaire nous revient comme un coup de bambou, peut-être encore plus percutant que le premier opus.

À lire aussi| François Durpaire: « Avec La Présidente, il s’agissait moins de caricaturer Marine Le Pen que de l’approcher et la côtoyer »

À lire aussi| Vive le président, les caricatures qui font et défon(cen)t Trump

La présidente - Durpaire - Boudjellal - Victoire Marine Le Pen
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

Résumé de l’éditeur: Après un quinquennat de gouvernement « bleu marine », la présidente prépare sa réélection. Le pays est plus divisé que jamais. La France FN défend son bilan : préférence nationale et protectionnisme, pouvoir sécuritaire et surveillance numérique. La résistance s’organise autour d’un candidat surprise. Le terrorisme rôde. Marion Maréchal-Le Pen s’oppose à sa tante. Soudain, les événements s’accélèrent…

la-presidente-2-totalitaire-francois-durpaire-farid-boudjellal-sondage-marine-le-pen
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

Tout va bien, tout va bien. En 2022, ne dites plus « Liberté, Égalité, Fraternité » mais plutôt « Unité, modernité, sécurité ». Dans ces trois mots glaçants et ayant oublié l’humain pour le battement régulier des robots tueurs, il y a tout ce que nous dit Totalitaire. Le bleu Marine s’est fait encore plus sombre et trash que prévu. Les drones ont envahi le ciel et le monstre créé par Marine Le Pen a dépassé le maître, l’entraînant un peu plus vers l’irréversible.

© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

C’était sans compter les loups (qui sont plus que jamais des loups pour l’homme et la première femme de France) aux dents longues qui attendent dans l’ombre et un jeune leader d’opinion, musulman et plébiscité par le peuple: Mohammed Labbes. Un homme politique qui a des valeurs et pourrait renverser la vapeur si on lui laisse trop de latitude. Et la Marine et ses complices conseillers de verser un peu plus dans le totalitarisme pour le mettre en prison sans raison et avec une facilité déconcertante. Une machination qui ne fait qu’attirer un peu plus la France vers le fascisme (qu’on pensait) d’autrefois et la haine exaltée de l’autre alors que les attentats n’ont pas cessé.

la-presidente-2-totalitaire-francois-durpaire-farid-boudjellal-attentat-a-lourdes
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

Du vent, du bluff, des mots, nous chantait Gold dans les années 80, et c’est exactement ce dont il est question (entre mille autres horreurs développées sur base d’enquête, de chiffres, de prévisions aussi crédibles qu’effroyables) dans Totalitarisme. À commencer par un sondage TF1/Le Figaro qui vient semer le doute et permet à Marine d’élaborer son plan machiavélique. On ne peut s’empêcher de penser que les sondages, tout démocratiques soient-ils, sont des armes à double-tranchant et ont sans doute peser dans la victoire inattendue de Donald Trump, ce funeste 9 novembre. Une fausse idée de la réalité qui en amène une autre, réelle et implacable, cette fois.

© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

Du bluff aussi quand lors d’un débat télévisé avec Valls, seul représentant politique d’une classe désormais dépeuplée (comment ça, c’est déjà le cas?), Marine Le Pen brandit un tas de feuille vierge mais laissant penser que le féroce Manuel a un gros dossier à cacher. Dans ce deuxième tome, ça parle beaucoup, les images ultra-réalistes (on se croirait dans un jeu vidéo) de Farid Boudjellal sont le support efficace des jeux d’ombres et de lumière qui font l’intérêt de la chose politique et que François Durpaire met redoutablement en application. N’est pas Nostradamus qui veut, et Durpaire n’entend pas l’être, il constate juste que l’histoire se répète et en tire les leçons. Ainsi prédit-il (alors que l’ouvrage est imprimé depuis plusieurs semaines) que Trump est à la barre et il ne s’arrête pas là. Allant jusqu’à appliquer un couvre-feu imparable sur Paris. Mais le meilleur du pire est encore à venir.

© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes

Sans concession avec la peur et l’horreur, les deux auteurs signent un ouvrage encore plus puissant que les prémisses (peut-être est-ce aussi l’effet de la deuxième fin de l’innocence, la première étant le 11/9, la deuxième étant le 9/11, ce jour où l’Amérique s’en est retournée dans ses plus bas instincts). Dans Totalitaire, tout est logique et étudié. Heureusement, tout n’est que fiction… À moins que… Car les hypothèses soulevées par le duo sont loin d’être les plus improbables. Et c’est sans doute le pire. Alors qu’on doutait à tort de l’intérêt de cette suite, on attend le troisième tome qui nous semble obligatoire. En espérant qu’en 2017, le/la président(e) n’aura pas fait fi de la liberté de presse et de publication. On n’est pas à l’après de ça, par les temps qui courent.

© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes
© Durpaire/Boudjellal chez Les Arènes


la-presidente-2-totalitaire-francois-durpaire-farid-boudjellal-couvertureSérie:
La Présidente

Tome: 2 – Totalitaire

Scénario: François Durpaire

Dessin: Farid Boudjellal

Noir et blanc

Genre: Docu-Fiction, Politique

Éditeur: Les Arènes

Nbre de pages: 120

Prix: 20€

Date de sortie: le 26/10/2016

7 commentaires

  1. François Durpaire nous dit :
    « Avec La Présidente, il s’agissait moins de caricaturer Marine Le Pen que de l’approcher et la côtoyer »
    Cette citation est au choix à crever de rire ou à gerber selon votre état d’esprit du moment, mais ce qui est sûr, c’est qu’après avoir reprit ses esprits, elle ne devrait pouvoir que laisser indigné toute personne avec un cerveau un tant soit peu en état de marche.
    Ce monsieur se targue de ne pas faire dans la caricature, alors qu’il ne fait que çà.
    Certaines choses avancées, certaines idées et modes de penser du FN sont bien respectés, certes, il y-a « un très peu » de vrai, mais ils sont complètement dénaturés, retournés dans tous les sens, falsifiés, caricaturés à l’EXTREME.
    Il faut bien sûr entendre par là extrême GAUCHE, et non DROITE, car ce monsieur n’a nul besoin de dire clairement : « Je suis un GAUCHISTE BIEN PENSANT HYPOCRITE, FAUX-CUL, FAUSSEMENT ALTRUISTE ET NE PENSANT EN REALITE QU’A MON GROS CUL de TRAITRE », vu que son oeuvre parle pour lui.
    Le pire est véritablement le traitement réservé à la gauche et la mise totale de la responsabilité d’avoir mis l’extrème droite au pouvoir à la droite traditionnelle, alors que cette responsabilité devrait être entièrement portée par la partie gauchiste du peuple et leurs dégénérés d’élus qui ont détruit l’économie de la France, en s’obstinant à se garder dans un schéma de lutte des classes permanente digne du 19ème siècle, parce que ce sont des feignasses qui crient à l’exploitation de l’homme par l’homme, dès qu’on leur demande de bosser 36 heures au lieu de 35 et qui après s’appellent eux-mêmes les « travailleurs » de France, alors qu’ils ne branlent rien.
    Je connais des gars qui bossent 60, 70 et même pour l’un près de 120 heures par semaine pour gagner des pécadilles par rapport aux études qu’ils ont fait, alors qu’ils ont des métiers décrits de manière bien caricaturale par la gauche comme des « geignards qui s’en mettent plein les poches en ne foutant rien » et tout çà grâce à la politique COMMUNISTE qui sclérose notre pays depuis Giscard.
    La gauche a tué la France, favorisant la venue en masse d’immigrés qui ne viennent ici que pour glander et profiter de notre juteux système d’aides sociales, pendant que d’autres se tuent à la tâche pour les alimenter en allocs qu’ils ne méritent pas, parce que s’ils faisaient vraiment des efforts pour trouver un boulot, ils en trouveraient un, mais pendant que certains ne veulent tout simplement « rien foutre » et profiter du système autant qu’ils peuvent, d’autres font simplement la fine bouche et trouvent qu’il est normal que les autres se crêvent le cul jusqu’à ce qu’ils aient touver un travail qui sied à leurs attentes.

    J'aime

  2. Je ne vote pas FN, en tout cas pas au premier tour, mais cette immondice de caricatures à tour de bras, cette manie d’insinuer que le FN fait de la propagande tout au long de sa BD, alors c’est que justement ce que LUI fait ne mérite qu’une montagne de crachats. C’est à gerber. L’avalanche de caricatures bien pensantes, la débauche de bons sentimentq hypocrites et la culpabilisation du lecteur qui penserait à voter FN est digne de la propagande stalinienne de l’ex-URSS.
    Saluons haut et fort, François Durpaire, le nouveau PETIT PERE DES PEUPLES.

    NB : Oh ! oui, au fait, j’oubliais presque. En tant que potentiel électeur FN du deuxième tour, signalons juste que je n’ai aucun mal à envisager l’idée d’une miss France noir, que j’ai des amis et que je n’ai jamais pensé que les noirs étaient des « macaques » (comme c’est élégant de la part de l’auteur : peut-être les voit-il lui-même ainsi au fond)
    Tant qu’elle est élue PARCE QU’ELLE a les qualités jugées nécessaires par le comité Miss France pour représenter notre pays et non pas simplement parce qu’elle est noir et que cela permet de flatter les bien-pensants et tant que celle-ci n’est pas elle-même une gauchiste complètement lobotomisée qui profite de sa position pour étaler son idéologie TOTALITAIRE gauchiste qui a ruiné notre pays depuis l’élection de Mitterrand en 1981, cela ne me dérange nullement.

    Je ne sais pas si l’élection du FN va effectivement détruire le pays comme l’auteur l’entend, car il est vrai que certaines idées, notamment la sortie de l’Europe risquent de nous coûter cher économique parlant, mais une chose est sûre les gauchistes sont plus doués que jamais pour fuir leurs responsabilités évidentes et jeter celels-ci sur les autres en bons lâches qu’ils sont.

    Sarkozy aurait pu nous relever. Vous l’avez détruit. Fillon était un nouvel espoir de relever la France à sa place et à cause de votre sales propagande, il ne sera peut-être pas, maintenant, au second tour, alors tant pis pour vous : vous aurez Le Pen et c’est tout.

    Les seuls assez bêtes dans ce pays pour pouvoir convaincus par cette merde sont les électeurs du PS et de Mélenchon. Les autres ne seront que renforcés dans leur choix de voter FN.
    Cette BD était un très mauvais calcul et ne fait que montrer à quel point nos élites gauchistes prennent vraiment les français pour des cons.

    J'aime

    1. Pascal, vous avez tout dit, le Totalitarisme Gauchiste a toujour ete une constante, de Staline; en passant par Mao et Pol pot, il a change d’habit et de maquillage, hier le Communisme internationale; de nos jours, le Mondialisme pour tous mais l’objectif est le meme, calomnies, mensonges, enfumage, culpabilisation; enfantilisation, esclavage morderne pour detruire les identités, les cultures, et l’etre humain et sa liberte de penser par lui meme

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s