Karma City de Pierre-Yves Gabrion: le karmique, c’est fantastique!

Karma, karma, karma, karma, karma chameleon… C’est bon, vous l’avez en tête? Bien, on va oublier le kitch car, désormais, le karma, c’est sérieux. Et dans le monde idéal de Pierre-Yves Gabrion, on en a même fait la loi. Enfin, « idéal », n’allons point trop vite, car rien n’empêche jamais vraiment la criminalité. Et, par les temps qui courent, à Karma City, les morts par AVC sont en recrudescence. Trop que pour être au-delà de tout soupçon? À la jeune  majore Kate Cooper de faire la lumière sur cette étrange affaire. Ouf, elle n’est pas seule.  À moins que ses deux équipiers ne soient que deux poids pour mieux la retarder?

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Résumé de l’éditeur: Dans une société dirigée par le concept de karma (le baromètre en temps réel de la santé mentale et de l’état psychique des habitants, disponible sur leur carte d’identité), une simple enquête de routine va se transformer en complot de grande envergure. Cette société qui érige le bien et l’intérêt général comme règle de vie a peut-être atteint ses limites…

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Partir dans un futur proche pour mieux dénoncer le présent, sans doute est-ce là la force des auteurs de fiction qui veulent pourtant en dire long sur le monde dans lequel nous vivons. Avec brio, Gabrion nous emmène donc dans les rues de Karma City. Ici, tout est vivant (à moins que mort), tout est lié, et en tête les institutions qui ne devraient à coup sûr pas l’être. Et il faudra des agents de trempe, seuls contre tous et tout, pour contrecarrer ce qui semble être une nouvelle étape dans cette société qui se voulait parfaite!

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Le trio gagnant? Le déluré Asuka, spécialiste des nouvelles technologies, acquis à sa cause sauf quand ça le fait gerber. Napoli le vétéran aux méthodes expéditives et héritier légitime de Clint Eastwood et Tchéky Karyo. Le trio ne serait qu’un duo si l’on n’y rajoutait pas un chef digne de ce nom: le Major… Kate Cooper. Un petit bout de femme au caractère bien trempé qui en est au temps des premières armes et que les deux hommes vont apprendre à ne plus négliger pour lui obéir au doigt et à l’oeil (ou à peu près).

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Car sans conjuguer leur énergie et leurs talents, en haute-sphère, on ne donne pas cher de leur enquête inextricable… ou simple comme bonjour. Du moins en apparence. Aussi vrai que cette jeune archéologue, ce pêcheur, cet accro aux jeux d’argent trop chanceux pour une fois ou encore cet adjoint du shérif sont tous morts dans ces circonstances naturelles, un AVC. Affaire classée? Pas si vite. Et si ces morts l’avaient été sur… commande à l’aide d’un ingénieux système? Difficile pourtant de mener l’enquête quand tout semble cadenassé et protégé.

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Mélangeant les genres tout en créant son bastion futuriste, bien protégé du no man’s land qui l’entoure, Pierre-Yves Gabrion arrive tout de suite à attirer l’attention et à créer la tension. Après un prologue périlleux et explosif, nous voilà tout de suite embarqués dans l’histoire de cette société froidement parfaite amenée à tester ses limites. Et les trois héros aussi mal assortis soient-ils remportent assez vite l’adhésion. Conflits comme intérêts communs que nourrissent ces trois loustics, qui semblent avoir le sort de leur monde dans leurs mains, font des étincelles et le dessin de Gabrion, sublime et énergique, plus proche du comics que de la BD franco-belge, finit de supplanter les appréhensions.

© Gabrion chez Dupuis
© Gabrion chez Dupuis

Chapitré comme il se doit, le récit se trouve toujours relancé par des découvertes qui se tiennent et des scènes d’action de haut vol, ne souffre d’aucun temps mort. Mijoté et servi à point pour ne rien laisser au hasard, Karma City est calibré pour que lecteur l’adore, sans esbroufe mais avec des qualités qui ne peuvent que provoquer une irrésistible envie de connaître la suite.

karma-city-t-1-gabrion-couvertureSérie: Karma City (site dédié)

Tome: 1/2

Scénario, dessins et couleurs: Pierre-Yves Gabrion

Genre: Thriller, Polar, Anticipation

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 164 (+ 12 pages « Les origines » partie 1)

Prix: 20,50€

Date de sortie: le 09/09/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s