La grande guerre des mondes: oubliez les cowboys… place aux Poilus contre les Envahisseurs

Comment ça? Avec tous les récits catastrophes (mais loin d’être catastrophiques, que du contraire) qu’on vous a proposé ces dernières semaines ( ou ), vous n’êtes toujours pas rassasiés? On ne sait pas ce qu’il vous faut alors. Ou alors si, peut-être La grande guerre des mondes. Ça vous fait penser à du Wells? C’est normal. Mais pourquoi grande? Parce que Nolane et Vladetic ont fait encore plus le plein d’alien? À vue de nez, on ne sait pas. Toujours est-il que La grande guerre des mondes est un « crossover », la rencontre pas si improbable entre la Grande Guerre de 14-18 et le récit de Wells. Et c’est là que ça devient intéressant!

© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil

Résumé de l’éditeur: En 1916, durant la bataille de Verdun, une super mine allemande fait sauter un important fort français et tue le général Nivelle. Surgit alors une étrange machine géante enterrée profondément depuis des siècles. Protégée par un champ de force, elle se déploie soudain pour lancer un message vers l’espace qui va réveiller ce qui est tapi sous les cités mortes de la planète Mars…

© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil
© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil

Sous le soleil rien de nouveau, mais par contre sous les nuages de poussière suintant la mort au-dessus des tranchées, c’est une autre paire de manches. Comme si les moyens humains et les ignobles innovations guerrières ne suffisaient pas, voilà qu’une arme ultime semble être enterrée depuis des siècles sous l’actuel front. Bien sûr, ce n’est pas la première fois que les scientifiques abordent cette étrange chose venue du ciel, certains ont même fait route jusqu’en Sibérie pour tenter d’en percer le secret. Pourtant cet engin déterré et qui semble se protéger par une cloison hermétique aux plus grosses rafales, personne n’a encore eu la possibilité d’en étudier. Et vu la dangerosité de la chose, non seulement la trêve est déclarée et les Français comme les Allemands doivent collaborer mais ces derniers doivent aussi s’allier les services d’un certain… Einstein. Vous imaginez le comble?

© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil
© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil

On connaissait cowboys et envahisseurs, voilà désormais poilus et envahisseurs, et sur papier la rencontre et le duel promettent d’être explosives. D’ailleurs, les deux auteurs ne se perdent pas en chemin et au champ d’honneur de ce premier tome (l’histoire sera bouclée en une trilogie), tombent déjà des dizaines d’hommes. Et pas un seul alien, si ce n’est la pluie de vaisseaux fulgurants qui s’abat sur la Terre. C’est sûr, on aurait sans doute aimé en savoir un petit peu plus. Mais comme tout vient à point à qui sait attendre, on attend. D’autant plus qu’il est question d’enjeu touchant au monde d’aujourd’hui.

© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil
© Nolane/Vladetic/Folny chez Soleil

La maîtrise scénaristique et tensionnelle de Nolane adjointe à la découverte un peu plus profonde de ce que peut réaliser Zeljko Vladetic (qui trouve ici un deuxième album totalement différent de son premier sur la voiture Coccinelle et de sa collaboration sur Wunderwaffen), donnent envie de rester en spectateur tout en trouvant un bon abri pour éviter les obus.


la-grande-guerre-des-mondes-nolane-vladetic-couvertureSérie:
La grande guerre des mondes

Tome:  1 – La chose sous les tranchées

Scénario: Richard D. Nolane

Dessin: Zeljko Vladetic

Couleur: Aurore Folny

Genre: Science-fiction, Uchronie, Guerre

Éditeur: Soleil

Collection: Fantastique

Nbre de pages: 48

Prix: 14,50€

Date de sortie: le 12/10/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s