Pour son 2ème acte: Groom met la bd du savoir sur orbite et sur les réseaux sociaux

Après le débarquement surprise du premier numéro de Groom, en janvier dernier, les équipes de Spirou/Dupuis remettent ça avec un deuxième numéro dont l’attention est braquée, cette fois, sur les réseaux sociaux. Passé au crible, cet univers de tous les possibles révèlent ainsi ses avantages, ses inconvénients, ses risques et ses périls. Associé à des auteurs prestigieux mais aussi à des révélations, Groom se fait consciencieux et abordable, se débarrassant des erreurs de jeunesse pour proposer un travail rigoureux mais sachant toujours être fun!

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-lucy-mazel
(c) Zidrou/Mazel – Groom

On l’attendait, le voilà. Le jour de la rentrée, Groom (hors-série de Méga Spirou) fait la sienne en abordant une thématique sur laquelle on ne pourrait faire l’impasse, tant nous en parlons et nous en servons quotidiennement: les réseaux sociaux. « Non, non, moi jamais« , on connais la rythmique de ceux qui se voile la face et se disent « Fontaine, je ne boirai pas de ton eau« , pourtant, c’est un fait, les réseaux ont fondamentalement changé la face du XXIème siècle, les rapports humains, le rapport à l’actualité, à l’autorité mais aussi au divertissement, entre bien d’autres choses.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-complot-fabrice-erre
(c) Erre – Groom

Et cela valait bien 100 pages dans ce magazine hors-série qui entend plus que jamais faire entrer l’imaginaire « Spirou » de plain-pied dans son époque. Et l’équipe de Groom sait s’entourer, on ne sera pas surpris de trouver fortement impliquer dans la rédaction de ce magazine des gars comme Jean-Marc Manach (souvenez-vous Grandes oreilles et bras cassés) ou Eddy Simon (Confidences à Allah), tous deux journalistes d’investigation hors-pairs tout en ayant conscience du média BD.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-renaud-collin
(c) Collin – Groom

Qui dit réseaux sociaux et nouvelles technologies, dit aussi design attractif et en accord avec ce qu’il évoque. Et plus encore que le premier Groom (qui mêlaient, c’est vrai, des éléments d’actualité aussi variés qu’emblématiques de l’année 2015 écoulée); ici, contenant et contenu sont en fusion, le premier faisant la part belle au second, acquis à sa cause. Et pour servir de fil rouge, de la couverture  rappelant l’écran d’un smartphone au point final, en passant par les ouvertures de chapitres (une nouveauté qui fait gagner au support de la fluidité, qui d’autre que José Luis Munuera! L’auteur des Campbell est dans son élément, puisant dans son trait facile, intuitif pour exceller.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-addiction-munuera
(c) Munuera/Sedyas – Groom

Il n’est pas le seul, tout le petit monde de ce numéro se donne à fond, y met la conviction. Des habitués du journal Spirou: Benoît Feroumont s’attelle au harcèlement (en utilisant judicieusement la fable animalière pour faire passer le message), Renaud Collin nous invite à la découverte des différents types d’utilisateurs des réseaux (de My free implants à Divorce 360!), Nob s’occupe de l’insertion des réseaux dans la cour du lycée (sur fond d’une agression à caractère homophobe au Maroc), Joan nous invite à un jeu de l’oie recelant les pièges de la toile tandis que l’inénarrable Steve Baker soigne une vision effrayante des mondes parallèles auxquels nous pourrions avoir droit d’ici quelques années.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-quiz-renaud-collin
(c) Collin – Groom

Mais la diversité ne s’arrête pas là, puisque sortant des sentiers balisés, Groom ouvre ses horizons et part aussi à la recherche de nouveaux talents, ou en tout cas d’auteurs s’exprimant jusqu’ici ailleurs que dans les colonnes « Dupuiesque ». Comme Guillaume Delfolie qui, en compagnie de Ducoudray, donne aux dérives pédophiles de la toile l’allure d’un conte de fée dans lequel Cendrillon serait dans le viseur de dizaines de Grand Méchant Loup.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-anachronisme-henriet-sti
(c) Henriet/Sti – Groom

Groom fourmille de bonnes idées. Comment rester insensible face à un Marc Zuckerberg devenu boucher et vendeur de cerveau sous l’imagination (guère poussée très loin, tant la métaphore est hyper-réaliste) de Manach et Dutreix. Car « si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Et au rayon des vendeurs, il n’y a pas que Facebook, mais aussi Snapchat, Périscope, Instagram, VK (le Facebook russe sorti de l’ombre par Yannick Grossetête et Christophe Bataillon)… Seul manque au rendez-vous Pokémon Go!, arrivé au moment du bouclage du numéro (mais on parie que ce phénomène figurera en bonne place du numéro 3, revenant sur l’actu de 2016). On adore aussi la vision de Martinage et Roulot des réseaux sociaux… avant l’heure entre Adam et Ève, Cro Magnon. Ou celle d’Henriet et Sti sur Facebook à l’époque des Visiteurs. Puis, ne loupez pas la révision de Batman par Mikko (qui officie habituellement pour le Journal du Geek).

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-batman-mikko
(c) Mikko – Groom

Bref, ce deuxième Groom bouillonne et fait plus ou moins le tour des rhèmes liés de près ou de loin aux réseaux sociaux. Avec une salve de récits courts (souvent très qualitatif); un test d’addiction (sérieux et pas énième ersatz de ceux qui pullulent dans les magazines télé); des interview (un peu redondantes, certes) de Gui Home, Cyprien, Jeremstar ou Éléonore Costes (très lucides et pertinents) et plein d’autres (avec du fond apporté par Jenesuispasjolie ou le médecin psychiatre Bruno Rocher); sans oublier des jeux et des rubriques fort intéressantes (on reste sur la réserve concernant la caricaturalement djeune, bête et méchante page « Love.com »). Au rayon des coups de coeur, on notera les formidables pages de synthèses de Rudy Spiessert et un magazine qui, à force de se chercher, se trouve de plus en plus.

groom-2-internet-et-reseaux-sociaux-snapchat-rudy-spiessert
(c) Spiessert – Groom

Groom a fini de vouloir trop en faire et vise la qualité en évitant désormais de déborder dans les marges (exit les notes de bas de pages du premier numéro, fort intéressantes mais qui chargeaient sans doute un peu trop les pages). Sans doute cela a-t-il donner un peu plus de boulot aux auteurs, mais le résultat est là, cohérent, attractif et divertissant, pointu sans pour autant oublier le public auquel il parle (les ados, toujours, mais tous les autres amateurs de BD, de Spirou mais aussi d’actualité sous de nouvelles formes).

Depuis le 1er septembre, en vente libre et conseillée, 100p. pour 6,90€

PS: Sur le Facebook de Groom, il y a aussi des bonus (fournis par Jorge Bernstein, notamment. Et sur le site aussi, tant qu’à faire.

PS2: Si vous êtes libre le 20 septembre à 19h et du côté de l’Eden de Charleroi, Groom s’associe à l’événement Moi, mon ado et internet. Avec intervention d’OlivierBoogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale de Bruxelles, et présentation du numéro 2 de Groom. Événement gratuit mais réservation indispensable (071/202 995). Plus d’infos ici.

Les auteurs et intervenants, qui ont participé à ce deuxième numéro sont, par ordre d’apparition: José Luis Munuera, Sedyas, Jacques (Louis), Benoît Feroumont, Mikko, Pierre Place, Christophe Bataillon, Giemsi, Alexis Balaszunski, Guillaume Delfolie, Aurélien Ducoudray, Libon, Rudy Spiessert, Fabrice Erre, Téhem, Corentin Martinage, Tristan Roulot, Aurélie Neyret, Laure Sonet, Jenesuispasjolie, Joris Chamblain, Johan de Moor, Mat Mikles, Axolott, Renaud Collin, Simon Kansara, W., Claire Bouilhac, Cyprien, Cathia Engelbach, Jake Raynal, B_Gnet, Jeremstar, Léa Camilleri, Nob, Zidrou, Lucy Mazel, Joan, Sti, Ced, Ztnarf, Arno Monin, Eddy Simon, Marie Avril, Frédéric Encel, Edith, Farad Khosrokhavar, Marion Duclos,  Sylvain Lapoix, Saive, Alain Henriet, Yannick Grossetête, Jean-Marc Manach, Cam&Léon, Bercovici, Bast, Matyo, Éléonore Costes, David De Thuin, Romain Dutreix, Jimmy Labeeu, GuiHome, Jorge Bernstein, Bruno Rocher, Steve Baker, Olivier Bocquet, Damien Perez…

Quelques extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s