Les lames d’Âpretagne: l’héroïc fantasy bretonnant foudroie le Neuvième Art

Attention, voilà du lourd! Premier opus d’une trilogie annoncée, Le tonnerre de Brest révèle l’univers des Lames d’Âpretagne, déployé par un trio qui risque bien de faire parler de lui: Noë Monin, Luc Venries et Yoann Courric. Ou comment, dans le registre bien actuel de l’héroïc fantasy auquel Game of Thrones a redonné goût, deux gamins immatures et turbulents vont devoir survivre et reconquérir le pouvoir dans un royaume compromis, dans un esprit très breton.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-nature

Résumé de l’éditeur:  La quête de deux obstinés que tout oppose, où l’humour allègrement distillé contraste avec un univers médiéval-fantastique empreint de légendes celtiques. « Rien de mieux que de bonnes beignes pour forger une amitié! » Et même si Van, l’imbuvable héritier du roi, n’est pas vraiment d’accord, il n’en doit pas moins obéir à son père en faisant équipe avec Faust, un esclave revanchard. Car ce n’est qu’à cette condition qu’il acquerra la maturité nécessaire pour monter à son tour sur le trône d’Âpretagne.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-couverture-vierge

Rien ne prédestinait Faust (d’Orthograf, les auteurs ont beaucoup d’humour en plus) et Van (Oxymore) à se rencontrer. Le premier vit dans les bas-fonds de l’empire Denbâs, l’autre est le prince désinvolte et totalement  puéril (vous savez le style « Simba »: « je voudrais déjà être roi »). Le premier est crasseux et miséreux, le deuxième a le cul bordé de nouille. Pourtant dans ce monde « héroïc », le hasard est souvent moqueur et aime à allier les frères ennemis.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-combat-arene

D’autant plus que Faust a de l’énergie à revendre et qu’il est passé entre les mailles (et les seins lourds dédicacés à… Loisel!) de Pimprenelle, l’ogresse qui ne devait lui laisser aucune chance dans l’arène des esclaves. Un exploit qui ne laisse personne de marbre, et encore moins le roi qui voit en Faust un bon modèle pour Van. Les deux gamins seront désormais condamnés à être inséparables pour grandir, mûrir et devenir de fieffés combattants. Et si la paix règne entre Denbâs et Âpretagne, rien ne dit que de sombres complots s’ourdissent, y compris dans l’entourage direct du roi.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-fete

Après avoir lancé les jeunes Youness Benchaieb et Sylvain Almeida avec Boca Nueva, Casterman semble avoir du nez en matière d’aventures et d’héroïc fantasy. Comme le prouve le premier acte de cette trilogie développée par le trio composé de Noë Monin, Luc Venries et Yoann Courric, des combattants qui, à l’instar de leurs héros présents depuis des années sur internet, ont dû porter à bout de bras leur projet. Essuyant refus, échecs, malencontreux hasards mais avec une fougue et une envie inébranlables. Une épopée à faire pâlir Van et Faust.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-nuit

C’est sans doute pourquoi, cet univers ne semble pas dater de la dernière pluie tant les auteurs l’ont mûri (la passion s’en ressent), tourné et retourné dans tous les sens depuis des années pour en faire un récit sans temps mort, marqué par l’exubérance de ses deux héros et par des dessins qui explosent totalement les cases. On pense à Munuera mais aussi à Alary. C’est fantasque et bruyant, sanglant et mortel, neigeux mais aussi luxuriant de verdure. Effrayant autant qu’hilarant. Et, au fil de ce premier album (64 pages, quand même!), la tension monte et l’ombre s’immisce pour amorcer la suite qui risque d’être palpitante. Une belle découverte qui peut se vanter d’une fraîcheur certaine dans le monde archi-prisé de l’héroïc fantasy.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-quete

En plus pour les lecteurs et bretons avertis, Noë Monin s’est amusé à glisser plein de clins d’oeil, tous azimuts.

les-lames-dapretagne-t1-le-tonnerre-de-brest-courric-monin-venries-couvertureSérie: Les lames d’Âpretagne

Tome: 1/3 – Le tonnerre de Brest

Scénario: Luc Venries et Yoann Courric

Storyboard: Noë Monin et Christopher Lannes

Dessin et couleurs: Noë Monin (Facebook)

Genre: Aventure, Fantastique, Heroïc fantasy

Éditeur: Casterman

Nbre de pages: 64

Prix: 14,50€

Date de sortie: le 30/08/2016

Extraits:

Et, cadeau, quelques bonus (projets de couverture, storyboard, recherches…) que vous pouvez trouver sur la page Facebook de Noë ainsi que sur le blog de Christopher Lannes (l’un des dessinateurs de Fort Boyard, dont on vous parlait il y a quelques jours). Bon appétit 🙂 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s