Rétrofuturisme mais pas rétropédalage, « Les trois fantômes de Tesla » épate et passionne

Esprit steampunk es-tu là? Sans doute plus que jamais. Depuis le Tesla apparu dans Le prestige de Nolan jusqu’au monumental Avril et le monde truqué, sans oublier de passer par le Château des étoiles et Lady Mechanika ou la dernière tournée étrange et incroyable de Stephan Eicher, conjugué à toutes les sauces, le steampunk n’a cessé de revenir en puissance. Rétrofuturiste sans oublier d’être inventif, le premier acte des Trois fantômes de Tesla signe le grand retour du redoutable Guilhem en compagnie d’un Marazano qui ne cesse de se réinventer au fil de ses nombreux albums. 

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - fuite

Résumé de l’éditeur: « Rumeurs de débarquement de sous-marins allemands sur la côte est… Mystérieuses apparitions, et disparitions, sur les bords de l’East River… Mise sous tutelle des laboratoires d’Edison par le FBI… Expérimentations de terribles armes secrètes par les forces japonaises dans le Pacifique… Pour celui qui sait voir au-delà des apparences de calme trompeur, tout démontre que New York sera bientôt plongée au coeur des événements qui ravagent aujourd’hui le reste du monde… Et nous sommes toujours sans nouvelles de Nikola Tesla, probablement le seul savant dont l’originalité et les inventions géniales sont susceptibles de nous fournir une aide décisive dans cette guerre destructrice ! New York, un été 1942… Une enquête de T.S. Billing, notre reporter du Daily Worker. Au même moment, le jeune Travis emménage avec sa mère dans un hôtel meublé de Manhattan. Il ne sait pas encore que son énigmatique voisin de palier va l’entraîner dans une aventure aux ramifications scientifiques terribles et galvanisantes…

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - scaphandres

Gratte-ciels chatouillant dieu, contre-plongée judicieuse et drôles (quoique mieux vaut s’en méfier) d’engin: voilà une couverture qui met l’eau à la bouche avant même qu’on ne sache un mot de l’intrigue. Puis quitte à lire le titre alliant fantôme et l’énigmatique Tesla (archétype de l’inventeur fou et prolifique avec ses pas moins de 300 créations), on est encore plus emballés. Les premières pages défilent et nous voilà tout de suite happés dans cet hiver new-yorkais où se trament de sordides histoires et l’été de Manhattan dans lequel débarquent Travis et sa maman, venue chercher un emploi dans ces usines qui engagent à tour de bras.

Ce sont les vacances, Travis aurait pu s’ennuyer. Mais c’est sans compter la bande de gamins qui traîne au bas de chez lui, le sinistre original qui lui sert de voisin de palier et les créatures semblant venues d’un autre monde qui hantent et sondent chaque nuit l’East River à la recherche d’un mystérieux et puissant secret.

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - ovni

Avec Les trois fantômes de Tesla, la BD tient peut-être son Stranger Things (vous savez cette série dont on ne cesse de parler depuis des semaines tant elle est réussie). Référentiel et animé d’un amour incomparable pour la culture steampunk, ce premier tome éblouit le lecteur même s’il se passe la plupart du temps de nuit. Réticent à lever le voile tout de suite, ce récit noue différentes intrigues avec maestria, sens du rythme et un découpage qui n’a rien à envier aux meilleurs comics. Le scénario de Marazano se fait intelligent et astucieux, érudit mais intelligible tandis que ses couleurs explosent le décor entre hier et aujourd’hui, modernes et nostalgiques.

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - nuit

Pourtant tous ces efforts ne seraient que peine perdue si le dessin ne se révélait pas à la hauteur. Force est de constater que depuis sa sympathique et délirante Zarla, Guilhem (Bec) a pris du galon et maîtrise totalement son art et ses atmosphères. Comme un poisson dans l’eau (celle de l’East River, forcément), Guilhem nous embarque totalement dans cette aventure survolée de zeppelins majestueux.

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - scaphandriers

Mieux, Marazano et Guilhem nous inocule le virus inoffensif mais grisant de ce rétrofuturisme de bon aloi, palpitant et emballant. Et réservant plein de surprise comme un duel qui s’annonce d’anthologie. On en redemande. Ça tombe bien, deux autres tomes sont prévus. Cette première partie est, en attendant, un des événements incontournables de la rentrée.

Ps: Restez attentifs, quelques secrets risquent aussi d’être dévoilés sur le mini-site consacré à la série!

Les trois fantomes de Tesla - Marazano - Guilhem Bec - CouvertureSérie: Les trois fantômes de Tesla

Tome: 1 – Le mystère Chtokavien

Scénario: Richard Marazano

Dessin: Guilhem Bec

Couleurs: Richard Marazano

Genre: Steampunk, Fantastique, Uchronie

Éditeur: Le Lombard

Nbre de pages: 48

Prix: 13,99€

Date de sortie: le 26/08/2016

Site: Les trois fantômes de Tesla

Extraits: 

Une édition « deluxe » en noir et blanc et augmentée d’un dossier verra aussi le jour dans la collection « Les Toilés de Canal BD »:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s