Geoffroy Monde, prestidigitateur de l’absurde, de tout et De Rien!

« Geoffroy, on dit quoi à la dame? On dit… de rien ». On imagine bien le jeune futur-auteur de BD, né un jour de cadeau de surcroît (un premier janvier) gavé à l’excès de cette formule de politesse. À tel point que l’auteur prolifique (et dire qu’il n’a que trente ans) a fait de ce de rien, mine de rien, le titre de son nouveau livre, foutraque à souhait, déjanté mais terriblement réussi.

De rien - Geoffroy Monde - foule

Résumé de l’éditeur: Bienvenue au formidable spectacle de Geoffroy Monde ! Désopilant metteur en scène, il manipule avec allégresse le ridicule plat et l’idiotie obstinée de notre univers. Préparez-vous à un show absurde et délirant ! De rien. De rien, c’est à propos de tout. Pourquoi se battent les mamans ? De quelle manière neutraliser un ours à un barbecue ? Comment vendre son âme au diable sans trop se faire avoir ? Que faire pour épicer un peu vos séances de jogging ? Tout est là. Il y a aussi Jackie Chan, Dieu, un psy et un sandwich. C’est également un peu une histoire de peur, et, à un moment donné, il est question de zizi.

De rien - Geoffroy Monde - genie mandrill

Habitué aux titres loufoques, Geoffroy nous avait déjà préparé à ce « De rien » par l’intermédiaire de « Tout ou rien », un premier acte en quelque sorte. Foisonnant de petits riens, d’histoires minimalistes et plus ridiculement surréalistes les unes que les autres, ce nouveau recueil concentre tout ce qu’on aime chez cet auteur de BD également peintre (et ça s’en ressent). Véritable one-man-show livresque et burlesque où Monde se veut Dieu et joue les prestidigitateurs pour ajouter à ce monde bien pâle un peu de magie « Pythonesque ». Véritable marionnettiste, Geoffroy anime ainsi un monde fait de génies traumatisés par des Aladin psychopathes (symptômes dû à la récente incarnation de Kev Adams, rien n’est moins sûr), des joggeurs fakirs sur les bords et dans les poches, les sombres pensées d’un yoguiste ou l’ange et le démon d’un (ex-)futur-marié au moment de dire le salutaire (ou pas) « oui » à sa chère et tendre.

De rien - Geoffroy Monde - crotte

On se promène dans les pages de « De rien », comme dans un épisode de Panique au village de Patar et Aubier, autant dire qu’on savoure un délice à l’humour tout personnel mais frappant les esprits. Car l’auteur ne respecte rien et c’est là toute sa force! Geoffroy Monde, merci!

De rien - Geoffroy Monde - diable

De rien - Geoffroy Monde - couvertureTitre: De rien

Recueil

Scénario, dessin et couleurs: Geoffroy Monde

Genre: Surréalisme, histoires courtes, philosophie nihiliste

Éditeur: Delcourt

Nbre de pages: 160

Prix: 17,95€

Date de sortie: le 01/06/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s