Étourdissant: 21 fois ivre, le Capitaine Haddock a aussi connu 249 accidents médicaux dans les aventures de Tintin

C’est un fait, Hergé n’est pas connu pour avoir épargné ses personnages. Alors que Tintin continue de draguer sévère, cinq chercheurs en médecine un peu fous (façon Tryphon Toursenol) ont calculé le nombre d’ennuis de santé qu’a dû endurer l’ami barbu de Tintin. Étourdissant.

Ils nous avaient déjà fait le coup, l’année passée en prenant comme patient de luxe, Tintin, voilà qu’ils remettent le couvert (ou peut-être, est-ce le scalpel?) avec le Capitaine Haddock. Éric Caumes, Loïc Epelboin, Géraldine Guermonprez, France Leturcq et Peter Clarke, chercheurs doublés de tintinophiles avertis ont ainsi pris le temps de décortiquer les albums du célèbre reporter à la houppette pour relever les moindres coups de moins bien (des traumatismes plus lourds à la toute petite égratignure) subis par le barbu colérique mais néanmoins sympathique.

Et si de mémoire de bédéphile, on se souviendra surtout de sa jambe plâtrée dans Les bijoux de la Castafiore, Archibald Haddock en a vu d’autres, des vertes et des pas mûres. Pas étonnant non plus au vu de l’attitude de l’ancien commandant du Karaboudjan à brûler la vie par les deux bouts, entre tabac, alcool et un tempérament de feu.

Et dans l’article publié dans La presse médicale, les cinq aventuriers de la santé livrent des chiffres qui donnent le tournis (et des chandelles au-dessus de la tête si vous êtes un personnage de bd), comme le relate le blog biomédical de Sciences et Avenir. Ainsi, l’ancien alcoolique a subi 249 accidents médicaux (contre 244 pour le tout aussi casse-cou Tintin): 193 traumatismes, 109 commotions cérébrales légères ou moyennes, cinq commotions sévères et 15 dans un contexte polytraumatique.

À cause de son addiction au tabac, et à sa célèbre pipe, ce bon Archibald s’est brûlé quinze fois parce qu’il utilisait mal ses allumettes ou ses cigares. Il s’est brûlé dix fois la barbe ou les doigts.

Mieux, pour le bon exemple, on repassera puisque le Capitaine Haddock a été 21 fois ivre! Surtout dans les premières aventures, de quoi expliquer bon nombre de ses hallucinations et délires. Son foie en a aussi pris un sacré coup, puisqu’il était jugé comme présentant une «insuffisance fonctionnelle» dès sa quatrième aventure avec Tintin. En tout, 38 problèmes de santé dus à l’alcool ont été décelés dans le chef du capitaine. Contre seulement quatre chez son compagnon reporter.

Pourtant, malgré tout ça, Archibald n’a été hospitalisé que deux fois. C’est dire la résistance du gaillard. Mais aussi de ces cinq chercheurs qui ont passé au peigne fin chacune des cases des aventures des deux héros d’Hergé.

On attend désormais les chiffres de ces enquêteurs pour les Dupondt qui, malgré qu’ils soient moins omniprésents que Tintin et Haddock, doivent certainement avoir la palme du bilan de santé le plus mauvais.

Bon, cela n’est que du papier, cela n’aura probablement aucune avancée scientifique, mais mieux vaut le savoir: la vie de héros de bd n’est pas de tout repos… ou alors sur un lit d’hôpital!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s