Harry Potter the Exhibition: ça n’a plus rien de magique mais ça a tout d’une pompe-à fric!

Annoncée en grande pompe depuis des mois, la grande (?) exposition Harry Potter a débarqué au Palais 2 de Bruxelles, ce mercredi. De quoi augurer un beau bal de sorciers et une messe de nostalgie durant l’été. On était ravis d’être parmi les premiers à la visiter, on a très vite déchanté. Le sortilège est retombé.

14h30 sur le parvis du Palais 2. On doit patienter un peu, nous avons rendez-vous à 15h pour voir si oui ou non, nous sommes admis à Poudlard. Nous ne sommes pas les seuls, il y a du monde qui attend, une file comme à Disneyland. De tous les styles et tous les âges. Certains ont joué le jeu, capes noires et écharpe jaune et rouge (mais, dites-moi, il manque une couleur pour supporter les Diables, non?) sont de sortie. Quelques baguettes magiques aussi. La Pottermania est bien loin d’être éteinte. Et la frénésie sautillante n’a d’égal que l’enthousiasme et l’impatience suscitée par cette venue exceptionnelle. On s’attend au meilleur, on a presque droit au pire. Sitôt rentré dans le Palais 2 customisé aux couleurs du monde du petit sorcier, le charme s’estompe. La magie n’aura vraiment pris place que dans la file d’attente.

Faut pas prendre les chouettes d’Albus pour des… moutons sauvages (Audiard, ne m’en veux pas)

Car après le checking des tickets, on entre pas à pas dans l’obscurité. Passage au photo call obligé. Le fond vert nous permettra de faire comme si on arrivait à Poudlard. Puis nous voilà accueilli par un chapeau de choix mais rapiécé, le célèbre Choixpeau magique. Quatre personnes se désignent volontaires. L’heure est fatidique, sous l’égide de quel sorcier renommé nous retrouverons-nous? Griffondor, of course! Pas le temps de passer par la voie 9 3/4 et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, nous nous retrouvons devant la réplique du Poudlard Express. Que la visite de l’exposition commence! Cooooooolll!

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (11)

Enfin, en fait, pas tant que ça. On pensait visiter à notre aise l’exposition, ce n’est pas vraiment ce qu’il se passe. Force est de constater que nous sommes deux fois trop nombreux (et encore on est gentil, on aurait pu dire trois fois, d’ailleurs on le dit!) à nous presser autour des pièces exposées. Même avec une cape d’invisibilité, on ne passerait pas inaperçu tant ça se bouscule, ça se marche sur les pieds. À l’entrée, on a donc ouvert les vannes à visiteurs, on nous a sans doute considérés comme du bétail, faisant fi du confort des spectateurs de ce triste spectacle. Au plus il y a de monde, au plus il y a de profit, le raisonnement a l’air de s’arrêter là. Il y a de quoi se demander pourquoi des créneaux horaires ont d’ailleurs été établis.

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (54)

C’est pas une expo, c’est un souk!

Bref, on continue, on essaye de ne pas bouder notre plaisir. Pourtant la pilule a du mal à passer. Certes les pièces exposées ne sont pas inintéressantes: tout fan d’Harry Potter s’extasiera un peu devant les costumes, les objets loufoques (le Livre des Monstres et fantaisistes voire horrifiques (les Horcruxes, vous avez vu les Horcruxes), quelques bébêtes sans vie (centaures, araignées, détraqueurs et autres… font bonne décoration pour Halloween) ou dans la reconstitution de la cabane d’Hagrid. On se perdra aussi un peu devant l’arsenal de bonbons magiques et de farces-et-attrapes des jumeaux Weasley. Sauf que les 6000 objets présentés peinent à être mis en valeur. C’est joli, c’est tout ce qu’on veut, mais ça perd surtout de sa magie. C’est un fait, tous ces objets qui font la créativité de J.K.Rowling auraient mieux fait de rester bien au chaud dans leurs livres ou leurs films.

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (61)

Car, posés ici sans interaction avec le public, ils ont l’air inerte, sans plus aucune valeur ajoutée au vulgaire plastique qui les constitue. On rajoutera que la pièce sensée représenter la forêt interdite est beaucoup trop sombre, et que les panneaux d’indication ont l’air de prendre le visiteur pour un simple moldu. On s’attendait à des secrets, des histoires, on n’a droit qu’à la platitude d’un résumé des sept livres pour recontextualiser ce beau gâchis. Plus, loin, on passe devant Dobby, l’elfe de maison, qui a l’air encore plus abattu que d’habitude, et on comprend pourquoi!

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (92)

Harry Potter est devenu banquier

Dire que cette exposition ne vole pas haut, c’est un comble au vu des différents balais (Nimbus 2000 et autres stars du Quidditch) présentés, pourtant difficile de nuancer ce constat. On osait espérer se retrouver dans cette exposition comme des petits Charlie à la Chocolaterie. On s’est retrouvé comme des Harry dans une industrie sans âme, jouant sur la nostalgie et trahissant la fanitude. En y réfléchissant bien, cette « exposition » (du moins c’est ainsi qu’elle est vendue) ressemble plus à ces décors qu’on trouve dans les parcs d’attractions (les guitares exposées avant le RollerCoaster de Disneyland Paris), histoire de faire patienter la foule. En fait, c’est exactement ça, sauf qu’on n’a même pas eu droit à l’envolée finale, à l’attraction haute en couleurs…

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (33)

… et qu’on a payé 20,90€ l’entrée (15,90€ pour les enfants). Pour moins d’une demi-heure de visite (et encore, on a été ralenti puisqu’on vous dit qu’on se marchait sur les pieds). Difficile de ne pas voir dans ce tarif violent et inapproprié au vu de ce qui est montré, du racket, un sale tour éhonté d’une magie noire de crasse, une mauvaise illusion. Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom n’est plus Voldemort mais le dieu dollar ou euro. Et franchement, cela nous a fait de la peine de penser que certaines familles ont épargné et dû faire une croix sur d’autres activités pour s’offrir ce cadeau empoisonné, cette visite sans fantaisie. Pour une famille de deux adultes et deux enfants, cela coûtera la bagatelle de 65€. Et encore faudra-t-il résister à l’appel de la boutique officielle pratiquant des prix plus efficaces (40€ la baguette magique, 10€ le pauvre pin’s, 15€ le mug ou 12€ l’affiche, entre autres) que le plus puissant sortilège de Repousse-Moldu. On sort de là tête baissée, pas pressé et jurant de ne pas se retourner.

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (28)

Harry Potter, mon ami, tu vieillis et ça ne te réussit pas! On savait déjà que tu étais une marque mais, à l’évidence, tu n’es plus un sorcier, tu es un banquier!

Harry Potter The Exhibition - Bruxelles (73)

PS: comme on n’aime pas être grognons tout seuls dans notre coin, on a été voir sur le web et on a été rassurés de voir que les filles de Plumes de C. ont eu la même impression que nous!

Quelques photos:

8 commentaires

  1. Franchement, cela fait plusieurs fois que je vois cette utilisation du mot moldu et ça commence à m’agacer car ça devient limite discriminatoire! « Comme si on était de simples moldus »! Cela veut dire quoi qu’un moldu est un crétin? Tu veux faire partie des Serpentards et rejoindre la clique de Drago? Un moldu, c’est un être humain que je sache. Il n’a pas de pouvoir mais ça ne veut pas dire qu’il ne vaut rien! Sans oublier que la petite Hermione l’est à moitié! De toute façon, on faisait bien visiter le château aux premières années dans l’histoire, non? Ils arrivaient même qu’ils se perdent, donc en quoi est-ce que c’est si terrible de voir des panneaux un peu partout?! Je comprends ce que tu veux dire à travers ton article sinon, le souci c’est que tout ce que t’avais imaginé, rêvé à travers les livres et les films et ben tu réalises avec effroi que ce n’est qu’une histoire et que ces « objets sans vie » ben le sont bel et bien! Tout cela n’est que de l’imaginaire et n’existe pas. Maintenant, la foule, je comprends que ça puisse être embêtant mais que veux-tu? C’est à cause du succès de l’histoire qui veut que ça attire un monde fou. Je n’aimerais pas aller voir cette expo car toute la magie s’y perd face à la réalité. C’est qu’on est véritablement tous de simples « moldus » comme tu sembles vouloir le nier :/
    Désolée d’être aussi cinglante mais franchement, les sorciers existeraient même que je ne vois pas tant ce qu’il y a de mal à ne pas en être un. Comme si les sorciers étaient des êtres supérieurs aux moldus! Fait gaffe que Salazar Serpentard a comme initial SS. JK Rowling faisait par là, référence aux Nazis SS. D’ailleurs Drago et son père sont tous deux blonds aux yeux bleus et méprisent les moldus qui sont pour eux des êtres inférieurs => Racisme! Sans compter que Voldemort représente un extrêmiste selon moi!

    J'aime

    1. Bonjour unedidobelle 🙂 Tout ça ne mérite pas un tel embrasement! Quand je parle de « moldu », c’est par clin d’oeil. Les Moldus ne doivent-ils pas ne rien savoir du monde des sorciers. Puis partant du fait que, pour moi, tout visiteur de cette expo est un peu magicien sur les bords, charmé par le pouvoir de l’univers de JK Rowling, ça ne me semblait pas « raciste » d’utiliser le mot moldu. C’est de la fantaisie. Qui fait la différence entre les lecteurs et fans de HP et les autres. Pas besoin d’une troisième guerre mondiale à propos de ce qui n’est qu’une taquinerie 🙂 Et sinon, l’expo? 😀

      J'aime

      1. Désolée mais cette façon d’utiliser ce terme par les fans est souvent utilisés comme l’aurait dit un raciste justement. :/ Il est clair que ce monde est imaginaire mais JK Rowling s’est inspiré de ce qui existait réellement. Les initiales SS dont j’ai parlé, c’est bel et bien pour faire référence aux Nazis donc derrière cette histoire il y a une idéologie plus profonde! D’ailleurs cela attristait l’auteure que des jeunes filles tombent sous le charme de Drago (ce fut mon cas lol) car elle rappelait qu’il représentait les forces du mal. En fait, lui et son père sont racistes (mtn je m’en rends compte) et pour eux les moldus ne valent rien! L’idée d’un petit jeune homme qui veut que les sorciers et moldus puissent vivre en harmonie etc… C’est un peu l’idée de vaincre ce mal qui nous ronge dans ce monde et ce mal c’est tout ce qui nous sépare, ceux qui catégorisent Moldus/sorciers, Humains/animaux, riches/pauvres etc…! Elle voulait qu’on se serve des pouvoirs pour faire le bien et non le mal. Mais je t’assure que tu n’es pas le premier à employer ce terme de cette façon (surtout à l’université, j’ai remarqué). Je me doute que ce n’est pas forcément à mal qu’on le pense mais moi qui sait le message qu’elle voulait nous faire passer ça me crispe de lire ce genre de phrase. Personnellement, je ne souhaiterais pas que de tels sorciers existent car la plupart se sentiraient supérieures aux moldus justement parce qu’ils ont des pouvoirs. Les pouvoirs magiques n’existent pas et pourtant le monde va déjà suffisamment de travers que pour l’empirer. Et finalement si les moldus peuvent en avoir connaissance mais ils n’y ont pas accès. Regarde Hermione, elle est à moitié moldu donc l’un de ses parents savait que l’autre avait des pouvoirs magiques. Le parent moldu savait que son enfant serait scolarisé à Poudlard! Tu crois pq qu’Hermione se battait pour être la meilleure de la classe? Pour prouver qu’elle pouvait être une aussi bonne sorcière que les autres de sa classe qui ont deux parents sorciers. La tante d’Harry qui est moldu savait que sa soeur était sorcière et elle en était jalouse car ses parents étaient fière d’elle au moment où ils ont su qu’elle avait des pouvoirs magiques c’est pour cela qu’elle et sa famille s’en prenait à ce point à Harry car ils étaient jaloux. De toute façon, il n’y a rien de mal à être guidé! Tout au long de sa scolarité, Harry Potter l’est aussi. Au début on attend beaucoup de lui car il est « celui qui a survécu », on ne sait pas trop pourquoi et on apprend à la fin que c’est grâce à l’amour de ses parents. L’amour est le plus grand et le plus fort de tous les pouvoirs magiques et c’est ce qui permet de vaincre Voldemort! 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. je suis vraiment extrement deçus de voir le triste reapport et les photos presque macabre de cette exposition mais je pense que je saurais putot ou allez qu’a bruxelles car j’ai entendu parler d’un musée spécialement dédié a harry potter et beaucoup plus vivant que dis-je attractif que disje plus magique que celui ci personnelement il me tarde d’aller visiter ce musée là pas vous ? 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Il s’agit du WB Studio Tour London 🙂 Et il faut nuancer, car cette exposition itinérante est bien un « avant-goût » du Studio Tour. Là-bas, on découvre bien des décors plus grandioses et en plus grande quantité, mais les interactions ne sont pas beaucoup plus nombreuses (en dehors des événements thématiques). Certain costumes sont également moins visibles que dans l’exposition, à cause d’un éclairage inconstant ou d’une trop grande distance avec le visiteur.
      Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients : pour ceux qui n’ont pas de quoi se rendre à Londres (puis faire le trajet jusqu’à Leavesden), l’exposition itinérante est une alternative.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s