BD: Là où il n’y a pas de suite, il n’y a pas de plaisir!

L’été est là avec son lot de vacances, ou pas d’ailleurs. Qu’à cela ne tienne, il faudra occuper les petits et relaxer les grands. Et la bande dessinée n’est jamais avare d’idées lectures plus ou moins judicieuses réparties sur plusieurs tomes. Car là où il n’y a pas de suite, il n’y a pas de plaisir. Du coup, on fait le point sur les séries et suites royales à vous procurer d’urgence.

Les Campbell, t.4: L’or de San Brandamo

Les Campbell - T.2 - L'or de San Brandamo - Munuera - Couverture

Ça se précise! Il y aura cinq tomes pour Les Campbell (ou du moins pour la première histoire?). Rien à voir avec la soupe de Warhol (encore que), Les Campbell forment une famille éminemment sympathique. Tout ce qu’il y a de plus normal sauf qu’ils sont… pirates. Et les temps sont durs pour la piraterie, condamnée par l’appétit insatiable et sanguinaire de l’infernal Baron Inferno.

 © Munuera
© Munuera

Dans ce quatrième tome, après avoir essuyé vents, tempêtes et quelques drames, il n’est donc pas question de repos pour Campbell et sa tribu féminine composée d’Itaca et Genova. Ils ont perdu leur meilleur allié, le Turc (qui, on l’apprend, était en fait irlandais), mais les Campbell sont plus que jamais entourés par une horde de truands des mers pour mener la lutte finale, bien inévitable pour sauver un tant soit peu sa peau! Et cette lutte passera par la découverte du fameux trésor de San Brandamo.

Les Campbell par Munuera © Bruno Graff 2016
Les Campbell par Munuera © Bruno Graff 2016

Menée tambour battant et canons tonnant, la série initiée par l’impérial José Luis Munuera (héritier à l’étoffe des héros du dessin) ne cesse d’emballer, tant par la maestria du dessin que par le ton qui continue de nous ramener aux belles heures d’Astérix. Naviguant à vue et contrôlant vents et marées, entre humour et aventure, l’Espagnol n’a pas son pareil pour inviter le lecteur dans ces histoires de flibustiers et de marins d’eau salée mille fois racontées mais jamais épuisées. Explorant la vie des héros entre passé et présent, Munuera livre encore une fois quelques fameuses planches totalement ébouriffantes.

Les Campbell par Munuera © Dupuis 2016
Les Campbell par Munuera © Dupuis 2016

Oscillant entre Jack Sparrow et le Capitaine Crochet, l’univers déployé par l’auteur a encore son lot de promesses à tenir. Et on ose déjà espérer que le cinquième album ne sera qu’un au revoir et non un adieu aux Campbell. En attendant, ce quatrième opus se déguste comme un cocktail savamment dosé et pourquoi pas en écoutant quelques bandes originales de Morricone et Hans Zimmer (celles de Pirates des Caraïbes bien sûr)!

Les Campbell, t.4, « L’or de San Brandamo« , José-Luis Munuera (Scénario et dessin), Sedyas (Couleurs), Dupuis, 56p., 13,95€. Date de sortie: le 17/06/2016.

Extraits:


La flamme et l’orage, t.2: Les Alchimistes

La flamme et l'orage - T.2 - Les alchimistes - Karim Friha - couverture

On change de style et de monde pour le deuxième tome de la saga de Karim Friha (allez donc voir son site, vous allez en prendre plein les mirettes). Dans une bien sinistre ville contrôlée par la « flamme », le temps est tout doucement à l’insoumission même si la lutte est sans espoir. Sauf si Léor parvient à accomplir son destin et la prophétie qui fait de lui l’unique rempart pour face à la flamme et ses sombres desseins. Comme l’arrivée d’un obscur Messie qui condamnerait toute tentative de résistance. Avec de nouveaux amis comme alliés, Léor va devoir s’entraîner et contrôler ses étranges pouvoirs pour avoir une chance dans ce combat qui paraît bien inégal. Mais le temps presse et l’étau se ressert autour des héros.

© Friha
© Friha

Quelque part entre Harry Potter et Les royaumes du nord tout en s’en différenciant assez vite, La Flamme et l’orage gagne encore en puissance dramatique et graphique dans ce deuxième tome, Les Alchimistes, qui surclasse un peu plus le premier tome. Entre fantaisie et événements historiques remodelés pour servir l’histoire (résistance, collaboration, despotisme, lutte des classes…), Karim Friha semble prendre de l’assurance et confirme les ambitions du premier tome pour façonner ce monde qui ressemble parfois au nôtre et dans lequel il faut se méfier des apparences, car rien n’est blanc ou noir.

© Friha
© Friha

En émerge quelques notes d’espoir encore bien faibles mais donnant quelques couleurs à cet univers sombre mais assez addictif. Le mystère est épais mais Friha a désormais acquis notre confiance avant le final qui risque de valoir son pesant de bravoure!

La flamme et l’orage, t.2, « Les alchimistes », Karim Friha, Gallimard, 56p., 14,90€. Date de sortie: le 02/06/2016.

Extraits:


Le Printemps humain, t.2: Résistants

Le printemps humain - t.2 - Résistants - Hugues Micol - couverture

Tension et climat oppressant sont également au menu du deuxième et dernier tome du Printemps Humain. C’est un peu dans la même ambiance poisseuse et socialement invivable que nous plonge Hugues Micol. Cette fois, l’ennemi est plus tangible, la guerre des mondes a été perdue et des extraterrestres, les Orts ont envahi la planète et, notamment, Paris. Si ces êtres venus d’ailleurs étaient pacifistes pour peu qu’on suive leurs consignes et leurs ordres à la lettre, le misérabilisme de certains quartiers a très vite eu raison du calme et des combattants se sont dressés. Après avoir tenté le passage en force, deux forces humaines convergentes vont, cette fois, tenter de gangrené et d’affaiblir le système Orts par l’infiltration et des actes de résistance. Pourtant, rien n’est facile, et le ton va se durcir.

Recherches © Micol
Recherches © Micol

À la sortie du premier tome, nous avions été séduit par le discours d’Hugues Micol (voir son interview) moins par son album qui semblait un brin foutraque et inégal. Prévu sur trois tomes, la série a été ramenée à deux tomes. On ne sait pas quels changements Micol a dû opérer et quels raccourcis, il a dû emprunter mais force est de constater que ce deuxième tome rentre dans le lard de la meilleure des façons et avec une histoire très intelligemment jouée.

Le Printemps Humain par Micol © Casterman 2016
Le Printemps Humain par Micol © Casterman 2016

Comme La Flamme et l’orage, Le Printemps humain fait partie de ces ouvrages qui, sous prétexte de la fiction raconte notre Histoire plus ou moins éloignée. Après Jeanne d’Arc et la Guerre Froide, cette deuxième partie du récit évoque Les Misérables d’Hugo mais aborde aussi et surtout le nihilisme et la bêtise du conflit israélo-palestinien. Ou quand un terrorisme en affronte un autre dans un conflit insensé. Avec sa patte se promenant du côté de Moebius, Hugues Micol livre un récit dense ou s’entremêlent action, espionnage avant de nous ramener à l’essentiel, quand face à l’absurde il ne reste plus que ça. Du bien beau travail.

Le printemps humain, t.2, « Résistants », Hugues Micol, Casterman, 62p., 18€. Date de sortie: le 08/06/2016.

Extraits:


Zizi Chauve-souris, t.2: 700 000 aventures par seconde

Zizi chauve-souris - T.2 - 700 000 aventures par seconde - Trondheim - Bianco - Couverture

Prise en tenaille entre le monde des petits et le monde des grands, Zizi aime les aventures. Se faire mordre par le Grand-Garou en fut une qui lui assure désormais de se transformer en grande fille à chaque pleine lune. Rencontrer une chauve-souris et en faire incontestablement sa meilleure amie en fut une autre.

Zizi chauve-souris par Bianco Trondheim © Dupuis 2016
Zizi chauve-souris par Bianco Trondheim © Dupuis 2016

Mais quelles autres aventures Zizi peut-elle encore vivre entre l’ennui des cours et le carcan familial heureusement rehaussé par un nouveau beau-père que Zizi va s’approprier comme souffre-douleur préféré. En chemin, la jeune fille va rencontrer la faune d’une discothèque, le sarcasme et d’horribles bébêtes de la forêt toute proche. Pas de quoi s’ennuyer.

Zizi chauve-souris par Bianco Trondheim © Dupuis 2016
Zizi chauve-souris par Bianco Trondheim © Dupuis 2016

Toujours aussi prolifique, Lewis Trondheim a trouvé en Guillaume Bianco l’allié idéal pour former un duo aussi magique que lugubre. Et si au détour de ces strips, Zizi fait les 400 coups, on ne peut être insensible à la poésie qui se dégage de ces gags sarcastiques et irrévérencieux à mettre dans les mains des enfants comme des adultes. On envoie aussi une chauve-souris voyageuse à Tim Burton, ça devrait lui plaire!

Zizi Chauve-Souris, t.2, 700 000 aventures par seconde, Lewis Trondheim (Scénario), Guillaume Bianco (Dessin et Couleurs), Florent Bonnin (Couleurs), Dupuis, 48p., 14,50€. Date de sortie: le 20/05/2016.

Extraits: 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s