Victoria + Jean, de la sensualité et du rock pour un amour divin !

Attendus depuis près de deux ans, rendant leur public impatient au moyen de clips distillés au compte goutte, voici enfin que le duo détonnant Victoria + Jean nous livre un premier album envoûtant de rage et de passion qui nous fait bien vite oublier toute notion de temps ou d’espace. Divine Love est sans aucun doute un de ses ovnis musicaux que l’on doit écouter plusieurs fois avant de comprendre à quel point il est sublime…

oleg

Victoria + Jean c’est avant tout l’histoire d’une rencontre opérée entre la suédoise Victoria Tibblin (qui n’en est pas à son belge coup d’essai puisqu’elle avait collaboré il y a quelques années avec Odieu et Jean-Marie Aerts de TC Matic) et Jean, un guitariste belge. Le coup de foudre est immédiat, et après quelques projets séparés, le couple décide de tenter le coup de travailler ensemble. C’est ainsi que naît Victoria + Jean, une union divine de laquelle est né un projet artistique difficile à caser, mais facile à admirer.

Pour ce premier album, Divine Love le duo a poursuivi l’idée folle de réunir autour de leur projet leurs producteurs préférés. Et surprise, après avoir envoyé quelques démos, voici que John Parish (Eels, Arno, Détroit,…) ou encore Ian Capple (Bashung, Tricky,… ) et Rob Kirwen (The Horrors) se retrouvent sur les crédits de l’album. Si en écoutant cet album, la première comparaison qui nous vient nous fait penser à The Kills et son côté blues-rock similaire à celui de Victoria+Jean, il y a tout de même chez ce couple un ingrédient supplémentaire, un charme impénétrable qui nous mène de piste en piste et surtout de surprise en surprise.

Les morceaux se suivent mais ne se ressemblent pas, chacun possédant sa propre empreinte musicale, magnifiée par la voix transcendante de Victoria, tantôt pleine de rage et gutturale, tantôt incroyablement douce et charmeuse. Chaque ambiance est bien en place, prenant soin de couper tous les liens qui nous retiendrait encore avec la réalité.

Ainsi, Divine Love nous emporte dans une douce et irrésistible rêverie, Holly nous enferme dans une prison de rock tribal menant presque à la folie alors que la délicieuse Härligt Sverige nous envoûte par son texte suédois, mêlé à des sonorités de guitares qui nous plongerait presque en plein western. Mais, s’il y a quelque chose de pétrifiant en écoutant cet album, c’est l’alchimie qui s’opère entre les deux musiciens et semble même grésiller au travers des hauts parleurs. C’est deux-là étaient faits pour se rencontrer, c’est indéniable, et on ne peut que leur souhaiter une belle et longue route…

À découvrir en concert au Verdur’ Roc, le 25 juin au Théâtre de Verdure à Namur

Victoria + Jean

Divine Love

Cadence Music

Sortie le 29 avril 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s