Le coma des mortels, le nouveau Chattam…qui ne m’a pas convaincue

Le coma des mortels est le dernier livre paru de Maxime Chattam. Si vous souhaitez lire un Chattam, découvrir la noirceur de l’âme humaine, rebondir dans un thriller policier, chercher un tuer en série… Ne lisez pas le Coma des Mortels.

Le coma des mortels1

Par contre, si vous voulez découvrir un nouveau Maxime Chattam, une écriture qui n’a rien à voir avec ce qu’on connaît et aime de notre auteur fétiche, alors, il est intéressant de lire le coma des mortels.

Il y a du positif à découvrir ce « nouveau Chattam ». Une rédaction en « je » qui donne une autre dimension à ce récit, un humour noir et absurde entre-aperçus dans « Que ta volonté soit faite », des situations surréalistes, une galerie de personnages aux particularités intéressantes, une capacité à nous faire cogiter sur la résolution de l’enquête plusieurs heures après avoir fermé le livre et une histoire intéressante, passionnante même.

Que ta volonté soit faite

Je ne vous cacherai pas que j’en ai été déçue. J’étais pourtant avide et intéressée de découvrir cet ovni mais je préfère lorsque Maxime Chattam s’en tient à faire ce qu’il fait le mieux : décrire les bassesses humaines, créer des tueurs en série exceptionnels et des maîtres en torture. Et surtout nous balader durant 500 pages. Là, je suis fan !

Difficile pourtant de raconter ce nouveau livre, d’en faire le pitch sans dévoiler l’intrigue, sans spoiler. Enfin, intrigue est un bien grand mot, je n’ai que peu été maintenue en haleine. On est plus ici dans l’introspection, dans les réflexions personnelles d’un narrateur qui voit tous les gens qu’il aime (au moins un peu) mourir autour de lui. On nous vend une ode à la liberté, j’en ai connu de meilleures. Notre héros reste enfermé en lui-même…

Reprenons au début. Pierre a quitté son ancienne vie qui ne lui convenait plus pour s’en créer une nouvelle. Il est donc vierge de tout passé et est né il y a un an à peine. Il rentre chez lui et découvre Constance éparpillée sur les murs (ça c’est du Chattam comme on l’aime). Ensuite, Pierre raconte son année écoulée au policier qui l’interroge et on découvre donc son histoire, ses rencontres un peu étranges, son psy(chopathe-chiatre), ses réflexions (masturbations intellectuelles pour ce que j’en pense) et les morts qui s’accumulent dans son entourage. Avec un peu d’attention, on découvre rapidement le final imaginé par Chattam mais je dois préciser que la forme de celui-ci est à la hauteur de l’auteur.

Le coma des mortels2

Parlons un peu de Maxime maintenant. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Maxime Chattam est un auteur de thriller français très connu. Il fait partie des maîtres du polar francophone, au même titre que Jean-Christophe Grangé. Il est aussi l’auteur d’une série fantastique (Autre-Monde) dont le septième et dernier tome va paraître prochainement. Il a la petite quarantaine, est très actif et proche de sa communauté de chattamistes dont je fais partie. Il possède une imagination qui ne m’avait jamais déçue jusqu’ici. Maxime Chattam est un tout grand auteur, ce Coma des mortels (un peu en dessous de ce qu’il a déjà proposé) n’y changera rien à mes yeux. Nul n’est parfait !

Je ne conseillerais pas le Coma des mortels. Même si la fin est extrêmement bien ficelée et que la forme de celle-ci passionne. Je ne peux conseiller un livre où les 250 pages centrales m’ont ennuyée. Les trente dernières pages, aussi qualitatives soient-elles, ne peuvent compenser.

Maxime Chattam

Mon impression est que Chattam a essayé autre chose, cela plaira sans doute à certains… (d’autres avis plus élogieux sont postés sur le forum des chattamistes) et en décevra d’autres. J’attends impatiemment le prochain thriller « classique », avec ce bon vieux style qui lui est si particulier.

Ne m’en veuillez pas Monsieur Chattam, vous conservez toute mon admiration et je reste une grande ambassadrice de votre travail… Je n’ai simplement pas été convaincue par ce roman dont j’avais découvert la fin à la page 67, et où des longueurs d’écriture auraient méritées d’être épurées. Je me suis donc ennuyée rapidement.Le coma des mortels

A vous de lire, de voir… Mais si c’est pour découvrir Chattam dans toute sa splendeur, consacrez plutôt votre budget à la trilogie du mal ou mieux encore au Léviatemps.

Leviatemps

10 commentaires

  1. bonjour
    je l’ai acheté mais pas encore lu car justement je suis sur léviatemps la trilogie du mal est le top j’ai adoré je l’ai même en bd ! je mettrais un petit com après ma lecture
    Amis Chattamistes bonsoir

    J'aime

    1. Super. Merci pour le commentaire. N’hésitez pas à laisser votre ressentis après la lecture. Mais pour moi, rien n’égale Léviatemps. Belles lectures

      J'aime

    1. Je pense qu’il y a d’autres façon de le formuler mais je n’ai en effet pas été convaincue par ce « nouveau Chattam ». Je pense qu’il y a un grand coup marketing derrière cette sortie et que lorsque les choses ne sont faites que dans ce but, elles sont de qualité moindre.

      Aimé par 1 personne

    1. Nous ne sommes pas obligé d’être d’accord, c’est la richesse de la nature humaine 😉 ! Je suis heureuse que vous ayez apprécié ce roman, personnellement, même après relecture, je n’accroche pas… Mais ça ne m’empêchera pas de courir acheter le prochain et de le dévorer avec autant d’empressement.
      Bonne lecture et merci pour votre retour,

      J'aime

  2. Je suis tout a fait d accord avec vous. Je suis passée complètement à côté de cette histoire et pourtant je suis une fan inconditionnelle de Mr Chattam. J attends donc le prochain avec impatience

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s