Charles Berberian au petit bonheur (occidental) la chance

Ah, le bonheur occidental! Et si Charles Berberian l’avait touché du doigt dans son nouvel album? À vrai dire, pas vraiment, un rien désillusionné mais sniper acéré et délirant, l’auteur revient avec un livre compilant, entre des inédits, quelques gags et histoires complètes parus dans quelques célèbres magazines et journaux. De quoi donner une certaine idée du bonheur dans son acceptation occidentale et de donner une bonne dérouillée à quelques thématiques bien senties.

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - Francois Hollande

Résumé de l’éditeur: De Gaza à Hong Kong, en passant par New York, Paris ou Helsinki, Charles Berberian brosse le drôle de portrait d’une société qui déraille. Il imagine des situations délicieusement burlesques comme celle de l’entretien d’embauche au Cirque volant des Monty Python, ou celle du marchand de e-cassoulet (cassoulet électronique qui se réchauffe par câble USB). Sans oublier les incroyables aventures de nos dirigeants politiques obsédés par le « grand cerceau européen », technique miracle pour sauver l’économie grâce au hula hoop.

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - the new yorker

Pour atteindre le bonheur, encore faut-il atteindre le malheur! Et là, c’est peu de dire que Charles est dans une mauvaise passe. Le dessinateur adulé est tombé de son trône et le voilà qualifié de « has-been » par le sieur Van Glüten (sorte De Mesmaeker auquel on aurait ôté tout le peu de sympathie qu’il générait) à la prétention inouïe. Bref, la claque n’est pas volée, et voilà ce cher Charles dans de beaux draps, Van Glüten veut sa tête et les chiffres de vente du papa de Monsieur Jean sont loin d’être au beau fixe. Le verdict de son éditeur, brandissant l’exemple de Boboland », est sans appel: « Soit tu m’apportes un projet avec Dupuy soit c’est pas la peine« . La suite est désormais connue, Berberian n’a pas retrouvé Dupuy mais ne s’est pas privé de tremper sa plume dans l’acide. Le même sans doute que celui du dernier Joe Sacco, Bumf. En moins trash quand même et de manière un peu plus fine dans le chef du Français.

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - Gifle

Et se servant de ce prélude autofictionnel, voilà que Berberian surnage dans une réalité peu enchanteresse pour en dégager les ressorts comiques et burlesques. Tour à tour acteur (lorsqu’il s’agit de parler de son admiration pour Gotlib ou les Monty Python) ou observateur discret de situations rocambolesques, Berberian se montre toujours aussi doué pour changer de style comme de chemise. Mais s’il n’y avait que ça, on s’ennuierait. Du coup, Berberian puise dans son imaginaire foisonnant pour se faire inventeur de gags explosifs. Comme cette incroyable avancée mondiale qu’est le cassoulet (quand on vous dit que c’est explosif…) à réchauffer par clé… usb.

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - Les Inrockuptibles 1000

Mais Berberian sait aussi se mettre au service de la politique et réfléchir à un moyen de sortir de la crise… ou peut-être est-ce de la sinistrose ambiante? Et pour le coup, dans une histoire de près de trente planches, c’est avec un cerceau (on n’a pas dit cerveau, pas sûr que les politiciens invoqués sachent à quoi ça ressemble) et un peu de hula hoop que Berberian compte redresser la barre.  Convoquant DSK, les Daft Punk, Sarkozy et bien sûr François Hollande (« Moi, président de la République, je serais la star mondiale d’une histoire de Berberian! »), l’auteur délirant livre une histoire sans queue ni tête mais illustrant joyeusement le peu de réalisme des décisions politiques. On retiendra aussi cette version toute personnelle du conflit ukrainien Plus loin, redevenant un brin sérieux, c’est un portrait au plus près de Jean-Luc Mélenchon que livre ce fin limier de la caricature politique.

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - melenchon
Nrblog.fr

Comme les publications d’où sont extraites ces planches et illustrations (Télérama, The New Yorker, Spirou…), on a du mal à voir la cohérence de cet ouvrage finalement fourre-tout, à l’image d’un blog alimenté avec le tout venant. Loin d’être un souci, voilà un témoignage d’une toute petite partie de l’oeuvre décidément ébouriffante et florissante d’un artiste hors-pair. Car Charles Berberian n’a peur de rien (encore moins du ridicule, preuve en est lorsqu’il finit ce livre en collant façon Albator) et son regard burlesque n’a de cesse de donner une vision souvent cynique, vitriolée et emprunte de questions existentielles à l’ombre d’une société qui marche sur la tête. Heureusement, le maître n’a pas marché sur son crayon désinvolte et celui-ci est toujours aussi affûté!

Le bonheur occidental - Charles Berberian - Fluide Glacial - Couverture

Titre: Le bonheur occidental

Recueil

Scénario et dessin: Charles Berberian

Couleurs: Charles Berberian et Robin Doo

Genre: Humour, Reportage, Illustration, Parodie

Éditeur: Fluide Glacial

Nbre de pages: 96

Prix: 17€

Date de sortie: le 18/05/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s