Berezina, la campagne russe et roussie du Petit Caporal

Ils n’en ont pas fini avec Napoléon! Après avoir adapté (et remporté) La Bataille, fresque puissante et impressionnante de la Bataille d’Essling, Frédéric Richaud et Ivan Gil continuent de suivre à la trace le Petit Caporal désormais en pleine Bérézina. Enfin, pas encore, car pour l’instant, l’Empereur marche sur Moscou, déjà vide mais bientôt fournaise.

Berezina - Tome 1 - Rambaud - Richaud - Gil - Charge

Résumé de l’éditeur: Pour conserver sa mainmise sur l’Europe, en cette année 1812, Napoléon n’a d’autre choix que de déclarer la guerre à l’empereur russe Alexandre. En septembre, après trois mois de marche, ses hommes, affamés et épuisés, avancent enfin sur Moscou… mais découvrent une ville désertée. Sans combat à mener, Napoléon, ses suivants et son armée prennent leurs quartiers dans la capitale. Dès la nuit tombée, pourtant, Moscou commence à prendre feu. Les caves des maisons, les églises et même le Kremlin s’embrasent et menacent de réduire toute l’armée en cendres. Pris au piège, Napoléon va devoir quitter la ville et reprendre la route pour se confronter à son ennemi.

Berezina - Tome 1 - Rambaud - Richaud - Gil - Avenir

Et dire que je ne suis pas des plus amateurs des récits de guerre – les petits soldats, ça ne m’a jamais parlé -, encore moins en BD. Pourtant, force est de constater que Frédéric Richaud et Ivan Gil (adaptant l’excellente lecture « Il neigeait » Patrick Rambaud) signent une oeuvre au charme indéniable. En mettant des histoires humaines pour recouvrir ce qui sera bientôt une boucherie, notamment. Ainsi, dans ce Moscou semblable à « Neropolis » la décadente, n’échappant pas aux flammes d’un enfer programmé, le lecteur court de visage en visage. De celui, inévitable, de Napoléon à un capitaine manchot en passant par un clerc devenu aide du secrétaire particulier de l’empereur. Sans oublier cette troupe de comédiens français piégés dans une cave à l’approche de la guerre.

Berezina - personnages

La guerre qui vient surprendre ce petit monde tandis que les hommes d’armes se préparent résolument au champ de bataille. Continuant à distiller le remarquable récit choral de Rambaud et Richaud, Gil continue son travail de sape des récits auxquels on a l’habitude dès qu’on parle de guerre. Sortant de ce prisme mais sans vraiment se détacher de son sujet, Ivan Gil livre un trait toujours aussi abordable tout en habitant ses personnages et en les embarquant dans un thriller plus que dans un récit de guerre.

Berezina - Tome 1 - Rambaud - Richaud - Gil - Planche 11

D’une maîtrise totale, on soulignera le découpage incisif et la parfaite utilisation de l’espace jouant entre pages simples et double-pages. Le tout rehaussé par les couleurs d’Albertine Ralenti (déjà sur Les poilus d’Alaska) avec la participation d’Elvire de Cock qui habillent mortellement autant que sublimement le brasier moscovite.

Berezina - Tome 1 - Rambaud - Richaud - Gil - Napoleon

Peut-être encore plus maîtrisé que La Bataille, Bérézina continue à donner du sang neuf aux récits des épopées napoléoniennes. Et si, pour le moment, l’ennemi est bien plus insidieux, inflammables et incontrôlable, notre petit doigt nous dit qu’une fois sorti de la fournaise, les troupes napoléoniennes ne sont pas au bout de leurs surprises. De neige de cendres en neige tout court! À distance, deux cents ans plus tard, on les suivra de bon coeur de lecteur.

Berezina - Tome 1 - Rambaud - Richaud - Gil - Couverture

Série: Bérézina

Tome: 1/3

D’après « Il neigeait » de Patrick Rambaud

Scénario: Frédéric Richaud

Dessin: Ivan Gil

Couleurs: Albertine Ralenti et Elvire de Cock

Genre: Guerre, Histoire, Drame choral

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 64

Prix: 15,50€

Date de sortie: le 18/03/2016

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s