Le Carrefour: reprendre le contrôle de sa vie après l’embardée mortelle

C’est fou ce qu’on peut faire autour d’un carrefour. Prendre à gauche, à droite, continuer tout droit sans trop se poser de questions. Si la vie est une route, les carrefours sont autant de petits doutes. Des moments importants où il s’agit de ne pas se louper et quitter la piste. Et si à chaque carrefour, nos vies s’éloignaient de plus en plus de ce qu’elles auraient pu être en prenant une autre direction? Jouant sur la symbolique du carrefour, Arnaud Floc’h et Grégory Charlet signent un émouvant récit familial à l’intrigue à rebours qui prend le lecteur de court.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - pere et fille

Résumé de l’éditeur: Un assureur enquête sur le drame de la route qui a brisé sa vie. En pleine crise de mai 1968. Elias Baumer, enquêteur assureur, se rend dans un village tristement connu pour le nombre d’accidents mortels provoqués par le sinistre carrefour de l’Étoile rouge. Sa fille Marianne l’y rejoint. Elle ne sait que trop pourquoi il a choisi cette affaire. Leur vie a basculé des années plus tôt, à cause d’un verre de trop, dans ce même village, aujourd’hui transformé en sanctuaire.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - saoul

Un père, Elias, une fille, Marianne. Tout les sépare. Tout les a séparé. À commencer par une obsession, celle d’Elias, naufragé de la route qui ferait tout pour éclaircir ce qu’il s’est passé ce sinistre soir de septembre 1955. Ça le turlupine, le hante, ce soir-là, bien éméché, il a perdu le contrôle, de sa vie et de sa voiture. Et si une partie de sa vie a continué à vivre tant bien que mal, une autre est restée suspendue sur le lieu de l’impact. Là où la vie de deux petites filles s’est arrêtée.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - vélo

Alors, quand treize ans plus tard, son patron l’envoie dans le coin, Elias ne peut d’empêcher de prendre à bras le corps le dossier de ce carrefour maudit, pourtant pas prioritaire. Alors que les temps changent et avancent sans se retourner, Elias saisit sa chance de retourner dans le passé, sa dernière chance? Et en ce printemps 68 durant lequel le soleil cogne fort, un vent de contestation parvient de la ville et les pompes à essence sont à sec (tiens tiens, déjà en ce temps-là), Elias va découvrir les habitants de ce petit village éploré. Un sanctuaire qui abrite un étrange gamin manchot qui cherche depuis des années sa main arrachée lors d’un accident, un gamin au vélo et son lapin, une vieille folle sorcière sur les bords, un docteur qui semble en savoir pas mal sur ce carrefour… puis Marianne qui a décidé de régler ses comptes avec son géniteur et de comprendre… ce qu’Elias ne sait peut-être pas encore.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - recherche sa main

Le carrefour, ce n’est ni plus ni moins qu’un huis clos à ciel ouvert. Dans ce lieu idyllique, les deux auteurs tissent un polar lumineux dont la progression se fait à coup de dialogue et de rencontres. Piégeant leurs personnages principaux, Floc’h et Charlet piègent surtout le lecteur, en embrouillant les pistes et en faisant des demi-tours impromptus, ce qui donne consistance à leur histoire.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - P.11

Radiographie du moment où tout à basculé et de ses prolongements des années plus tard, les deux auteurs livrent un brillant appel à prendre le temps de la discussion en éloignant les parasites de notre époque (après tout c’est beau une conversation sans écran, sans smartphone, juste les yeux dans les yeux) et à ne pas prendre pour acquis les faux-semblants parfois redoutables. Et s’il faut parfois jeter un coup d’oeil dans le rétro pour expliquer ce que l’on est, mieux vaut aussi appréhender les carrefours pour faire le bon choix, rester braqué sur l’essentiel.

Le carrefour - Floc'h - Charlet - Couverture

Titre: Le carrefour

Récit complet

Scénario: Arnaud Floc’h

Dessin et couleurs: Grégory Charlet

Genre: Drame familial, enquête

Éditeur: Bamboo

Collection: Grand Angle

Nbre de pages: 112

Prix: 18,90€

Date de sortie: le 30/03/2016

Extraits et quelques bonus de la page de Grégory Charlet:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s