Thank you, good night d’Andy Abramowitz

Il sort plusieurs centaines de livres à chaque rentrée littéraire. Parmi ceux-ci, quelques dizaines à peine auront une visibilité médiatique qui leur évitera la triste fin des ouvrages qui ne trouvent pas de lecteurs : le pilon.

Difficile en effet de se frayer un chemin face aux auteurs (et éditeurs…) qui trustent les émissions littéraires et les têtes de gondole dans les librairies.

Alors pour un auteur américain comme Andy Abramowitz, sortir son premier roman et être publié (en France) par une petite maison d’édition, autant dire que la tâche n’était pas aisée, ne fut-ce que pour être soumis au regard du lecteur.

Heureusement, lors d’un passage au très bien achalandé Furet du Nord à Lille, la couverture a attiré mon regard : un vinyle ! Direction la « 4ème de couv’ », pour découvrir que le roman évoque le come back d’un groupe de rock… C’est décidé : ce livre doit être présenté sur Branchés Culture !

Thank You, Goodnight.jpg
La couverture américaine Editions Simon & Schuster)

Andy Abramowitz vit à Philadephie. Ancien musicien, il est aujourd’hui avocat. Pour son premier roman, il raconte la vie de Teddy, ancien musicien devenu avocat, vivant à Philadelphie… Sauf que la ressemblance s’arrête là : si Andy n’a jamais connu le succès en tant que musicien, Teddy a connu la gloire 15 ans plus tôt avant de retomber dans l’anonymat et devenir avocat « comme son père ».

A l’approche de la quarantaine, il se dit que tout n’a peut-être pas été dit et se met en tête de recomposer son groupe. Encore faut-il pour cela convaincre ses anciens acolytes… trouver l’inspiration… et renouer avec un monde qu’il a totalement quitté des années plus tôt : celui des agents, producteurs et compagnies de disque.

Extrait de la critique du Washington Post, reprise en 4ème de couverture : « Drôle et sincère, un roman qui résonne longtemps ». La critique disait aussi ceci : « Le roman est un peu inégal, mais il est souvent amusant et infailliblement sincère »

Soyons clairs effectivement : on n’a pas dans les mains le prochain Goncourt ou Pulitzer. Pour son premier roman, Andy Abramowitz ne nous surprend pas avec un style littéraire hors du commun. Ici, le fond prend le pas sur la forme. On est parfois à la frontière d’un nouveau genre, la chick lit pour hommes… Mais soyons de bon compte : on ne s’ennuie pas ! Pendant 500 pages, l’auteur nous emmène au travers la crise de la quarantaine de Teddy, parcourant toutes les étapes de ce come-back un peu fou. Et ce voyage nous amène à aborder le thème de l’amitié, du temps qui passe.

Avec (ceci n’est pas un spoiler :-)) un message qui traverse le livre de part en part : il faut vivre ses rêves et ne jamais oublier la dimension humaine dans chaque projet.

Côté marketing, reconnaissons que les Américains sont fortiches : ils ont créé, pour accompagner la sortie du livre, un site Internet consacré au groupe de Teddy, The Tremble, groupe totalement imaginaire ! Avec en bonus une interview de Teddy… sous les traits d’Andy !

 

 

On pensera bien sûr à Nick Hornby, dans ce style populaire décomplexé et en particulier à « High Fidelity », où la musique (et les vinyles en particulier) occupait une place de choix. Ou encore au film « Almoust Famous » de Cameron Crowe. D’autant qu’Abramowitz réussit comme ses aînés le pari d’écrire un livre sur la musique qui est totalement accessible aux non-initiés. Ce n’est pas un livre pour les seuls fans de rock !

Autre point commun avec Hornby (dont le livre avait été adapté au cinéma par Stephen Frears) : le style d’écriture est plus cinématographique que littéraire. On se surprend parfois à y voir un scénario (ou une invitation aux studios à l’adapter ?) qu’un roman. Ben Stiller serait parfait dans le rôle de Teddy. Voire à la réalisation. A suivre ?

 

« Thank you, Goodnight » d’Andy Abramowitz, Publié Milady / Bragelonne, 504 pages.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s