La BD sous d’autres reg’arts

Si la BD raconte des histoires par la seule force de ses cases, cartouches et autres phylactères, elle se décuple parfois en se couplant avec d’autres disciplines. Car oui, la BD n’est « que » le Neuvième Art. Et s’il y en a huit qui lui sont antérieurs, d’autres lui sont postérieurs dans ce classement. Mais pourquoi catégoriser quand la symbiose peut faire loi et règle? La BD a en effet bien compris tout l’intérêt de sortir des cadres, des cases, pour élargir ses horizons. Dans les quatre bandes dessinées sorties il y a peu, la BD croise la peinture, la photographie et un véritable petit musée de papier. De ces confrontations, tout art en sort renforcé.

Carthagène, le dessin de Loustal et la photo de Depardon sans gène

Vous n’avez pas fait le plein de bonnes vitamines ensoleillées avant d’entamer cet hiver pas (encore) si rude? Vous voulez ressortir les bikinis? Alors on a ce qu’il vous faut: les belles p(l)ages du premier ouvrage très réussi de la collection Magnum – Beaux-Livres lancée conjointement par les Éditions Dupuis et la célèbre coopérative photographique Magnum Photos. Avec l’objectif pour un dessinateur et un photographe de croiser leur regard, en direct (c’est le cas avec le présent Carthagène de Depardon et Loustal) ou en différé (c’est le cas pour une autre collection qui fait revivre les grands reportages photographiques en bande dessinée, comme le Omaha Beach de Cappa par Morvan et Bertail ou, à venir en mars, Allemagne, 1945 de Cartier-Bresson par Morvan et Savoia). Bref une sérieuse collusion pour donner à voir le meilleur des deux arts… qui, au final, n’en forment plus qu’un, cohérent dans sa façon d’imager une réalité.

Carthagene - Loustal - Depardon - Extrait (4)

Copains depuis un bon moment, les deux inclassables et inattendus Jacques de Loustal et Raymond Depardon ont donc pris, respectivement, leurs crayons et leurs appareils pour partir en territoire inconnu, au passé tourmenté mais désormais assagi: Carthagena en Colombie. Adoptant la position de « regardeurs » (selon l’expression consacrée en ouverture par Louis-Antoine Dujardin) magnifiques, les voilà qui découvrent la ville et ne se retiennent pas de la croquer, de lui prendre un peu de photogénie. De la digue à la plage, le long des bateaux ou le long des maisons, de page en page, les photos surprennent les dessins et leur assurent continuité, et vice-versa. La couleur prend le pas autant que l’instinct du voyage. Qu’arrivera-t-il à cette femme au coin de la rue? Et au bout de la jetée? Les scènes se suivent, faisant lueur du quotidien de cette métropole inconnue, et que cela est vivifiant! Et que cette noce artistique est belle et palpitante.

Carthagene - Loustal - Depardon - Extrait (2)

Carthagène - Loustal - Depardon - COuverture

Série: Magnum Photos – Beaux Livres

Titre: 1 – Carthagène

Dessins et Photos:  Jacques de Loustal et Raymond Depardon

Genre: Carnet de voyage, Photographie, Dessin

Éditeur: Dupuis

Collection: Magnum Photos/Aire Libre

Nbre de pages: 120

Prix: 30€

Date de sortie: 13/11/2015

Extraits: 

Bezian, « art-ccordéon »

Et tant qu’à parler de voyage, ça tombe bien, l’auteur suivant est un voyageur qui s’est servi du dessin pour servir ses envies d’autres cultures (dans des fanzines, des magazines japonais, des revues allemandes) où l’art se pratique sans doute différemment. Mais, pour mieux profiter de l’expérience de son nouvel album (?) – à vrai dire on ne sait pas trop comment caractériser cette parution -, ouvrez la fenêtre bien grande, laissez-vous happer par la petite lucarne de la bande dessinée et entraîner par le courant d’art.

Le courant d'art - Bézian - ville

C’est plié, ou plutôt déplié, étiré pour donner comme une ligne du temps, une fresque en accordéon dans un tourbillon de couleurs. Et quelques mots de s’imposer: « Imaginons… vous découvrez dans un grenier un livre dont il ne reste que les illustrations en couleurs et les extraits qui les accompagnent. Sa lecture parcellaire vous laisse deviner l’histoire presque authentique d’ (…) Oliver Byrne« . Ou peut-être est-ce Piet Mondrian? Un peu des deux en fait, car d’un côté comme de l’autre, si vous retournez le livre dans tous les sens vous aurez le loisir de découvrir une histoire de vie différente.

Le courant d'art - Bézian - salon

Une fois le cocasse et excitant concept appréhendé, l’aventure peut commencer dans ce monde de formes et de couleurs où les mathématiques deviennent séduisantes et où le rouge, le bleu et le jaune habillent bien les robes comme les chaises. Étrangement biographiques, parfaitement émotionnels, les dessins fourmillant de détails de Frédéric Bézian font magie pour mieux raconter la vie de ces deux hommes qui ont mis de plus belles couleurs sur le monde. Et si on vous dit que c’est « hérésie », n’en croyez pas un mot, mieux vaut la fantaisie et la frénésie. L’une des œuvres les plus marquantes de l’incroyable Bézian!

Bezian - Le courant d'art - couverture

Titre: Le courant d’art

One Shot

Scénario, dessin et couleurs:  Frédéric Bézian

Genre: Biographie

Éditeur: Soleil

Collection: Noctambule

Nbre de pages: 54

Prix: 18,95€

Date de sortie: 02/12/2015

Extraits:

Les Bidochon se « m’art » et font des selfies au musée

C’est l’une des plus mythiques famille de la BD et -devinez quoi! – depuis trois jours (et trois albums), ils conjuguent peinture et l’art des selfies ravageurs devant quelques uns des plus emblématiques tableaux que l’Histoire connaisse. Et après les visites du Musée des Beaux Arts de Caen puis de celui de Lyon, dans leur soif de culture, Raymonde et Robert Bidochon n’ont pas l’air d’être rassasié. Du coup, voilà le duo de français moyens en piste pour un troisième jour de visite et d’incursion dans ce monde artistique qu’on ne pensait jamais pouvoir être le leur. Et cette fois, c’est sur un territoire étendu que les spécialistes en herbe traquent les plus importants tableaux de l’ère peinte. Beaucoup de France, bien sûr, mais de l’Angleterre, de l’Espagne et un peu d’Autriche aussi. Le tout avec toujours les deux guides de choc que sont les conservateurs Patrick Ramade et Pierre Lacôte.

Car ne nous y trompons pas, vingt par vingt, c’est plus une mini-collection, un musée de papier qu’une réelle aventure des Bidochon que propose la collection « Un jour au musée avec les Bidochon« . Le couple est là comme faire-valoir humoristique, un fil rouge pour zygomatiques, du patrimoine ici présenté. Et si les traits (dessinés et d’humour) de Binet sont plus que présents, l’auteur est plus là comme un sniper, distillant en quelques mots le ressenti de ses deux personnages face à un art qui semble les dépasser quand même un peu mais se donne à voir et à redécouvrir dans un très bel emballage. Puis, ne nous mentons pas, qui aurait pu penser qu’un jour les Bidochon vous mettrait à une page, un doigt de Toulouse-Lautrec, de Pissarro ou même William Turner?

Un 3eme jour au musée avec les bidochon - Binet - Ramade - Lacôte - Couverture

Série: Les Bidochon

Titre: Hors-série – Un 3ème jour au musée avec Les Bidochon

Scénario et dessin: Binet

Explications: Patrick Ramade et Pierre Lacôte

Couleurs

Genre: Humour, Art, Documentaire

Éditeur: Fluide Glacial

Collection: Un jour au musée avec les Bidochon

Nbre de pages: 96

Prix: 25€

Date de sortie: 25/11/2015

Extraits:

Cowboy Henk, it’s not because you Art!

C’est un peu l’OVNI de cet article pourtant il porte bien l’art dans son titre: L’art actuel. La nouvelle aventure de Cowboy Henk, après avoir revisité l’histoire de la Belgique, n’en est pas vraiment une. C’est plus une ode à la brillante (et plus que jamais en cours) carrière d’un personnage emblématique de la bande dessinée à la flamande. Car il n’a pas à rougir, le cowboy moderne, fou et surréaliste imaginé par Herr Seele et Kamagurka, c’est une vraie vedette. Près de 35 ans après sa création, Cowboy Henk reste une icône! Et ce d’abord pour les lecteurs de l’hebdomadaire Humo. Et ceux qui ont tenté de le faire vaciller, de le tuer, s’y sont cassés les dents, Cowboy Henk est increvable, invincible autant qu’intenable dans ses blagues imagées parfois tendres, souvent cruelles.

Cowboy Henk - L'art actuel - Herr Seele - Kamagurka - Extrait

Et L’art actuel propose ainsi la compilation, le best-of d’une centaine d’histoires et dessins du Cowboy le plus populaire du grand Nord belge. Un peu pop, un peu américanisé mais surtout très surréaliste et absurde, avec son ton et sa singularité, le héros (sur qui, soit dit en passant et en riant, Titeuf a copié sa longue mèche blonde) prouve qu’il est bien plus qu’un personnage de BD, il est un état d’esprit, un style, un je-m-en-foutisme certain dans une époque où les choses sont désincarnées, comme déshumanisées. Quant à l’humour à la fois trash et cartoonesque des deux auteurs, il est unique et radical. Pas de doute, Cowboy Henk, c’est bel et bien de l’art (on en fait même des tableaux), en plus d’être une solide et riche page de la bande dessinée, indispensable. Vous avez dit majeur?

Cowboy Henk - L'art actuel - Herr Seele - Kamagurka - Plage

Cowboy Henk - Herr Seele - Kamazurka - L'art Actuel - Couverture

Série: Cowboy Henk

Titre: L’art Actuel

Scénario et dessin: Herr Seele et Kamagurka

Couleurs

Genre: Humour, Gag, Absurde

Éditeur: Fremok

Collection: Amphigouri

Nbre de pages: 124

Prix: 26€

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s