Super Rainbow et Space Serenade: Faites l’amour plus que la « Guerre »

Énervé par France Intox, RAS TVI et RTocBF et tous les autres médias, j’ai bien failli balancer ma télé par la fenêtre, comme Renaud dans un autre temps. Oui, j’en ai eu marre de ces « informateurs » qui sous leur masque font semblant de prôner la non-psychose en assénant le mot peur à chaque reportage et en invitant des psychologues à chaque édition du JT. Sans compter le nombre d’heures passées dans des éditions spéciales banales d’horreur et de lavage de cerveau.

Space Serenade - Witko - Comète Bernstein - Stéfie

Puis, plus insupportable, balancé à chaque minute, cet horrible terme qu’est la… « Guerre ». Lâché presque par surprise par François Hollande, ressassé par Valls tout à l’heure au Petit Journal et galvanisé par des médias qui n’attendaient que ça comme pour mieux se dire « Faites la guerre pas l’amour ». Et moi, je fais la moue. Alors, j’ai ressorti deux albums arrivés début septembre « par un vent favorable » et bénéfique de chez Professeur Cyclope et Fluide Glacial. Il y a Super Rainbow de Lisa Mandel et Space Serenade de Nikola Witko et Claude Comète, deux oeuvres aussi barges qu’évadantes (et je m’en fous si ça ne se dit pas, c’est toujours mieux que « Guerre ») qui invitent à faire l’amour, bien plus que la guerre dans laquelle on veut nous engager.

super-rainbow-guerre

Super Rainbow, Batman sous l’arc-en-ciel

Ainsi dans Super Rainbow, l’insaisissable Lisa Mandel nous fait avaler des salades, délicieuses qui plus est. Aussi improbable que cela puisse paraître, les Services Secrets Francophones viennent de mettre la main sur des super-tenues qui risquent bien de changer la donne.

Super rainbow transformation

De celles qui remiseront SuperDupont au home pour installer un Superman à la hauteur de la France. D’autant que ces super-tenues sont au nombre de deux et multiplient par deux les chances d’arrêter les malfrats. Seulement, bémol, les pouvoirs de ces tenues ne s’activent qu’une fois l’orgasme atteint chez les deux partenaires. Et alors que le couple parfait avait été trouvé par les FFS, voilà que deux agentes de seconde zone Francisse et Lisa s’enfuient avec le saint Graal de la protection citadine. Et si les deux lesbiennes réussissent à se faire une place dans le monde des super-héros (avec l’art mais pas toujours la manière), reste que les désaccords guettent.

Totalement délirant et gay-friendly, cet album placé sous le signe de l’arc-en-ciel est, une fois la pudeur rangée pour une bonne heure, un délice comme Lisa Mandel sait en faire jaillir. Le délire est assumé et se permet tout grâce à une imagination débordante. Orgasmique? Non peut-être!

Super Rainbow - Lisa Mandel - Couverture

Titre: Super Rainbow

Tome: 1

Scénario, dessin et couleurs: Lisa Mandel

Genre: Humour

Éditeur: Professeur Cyclope/ Arte Éditions/ Casterman

Nbre de pages: 88

Prix: 16€

Date de sortie: 26/08/2015

Extraits:

Space Serenade, « sur papier, ça peut marcher »

Dans Space Serenade, par contre, le ton est tout à fait différent, barge mais dans un autre style, celui de la parodie irrévérencieuse de la SF un peu vieillotte. Avec des martiens, des planètes, des soucoupes volantes et tous les ingrédients d’une aventure spatiale ludique et lubrique.

Space Serenade - Witko - Comète Bernstein - case jogging

Entre rêve et réalité, Stéfie, a vite fait le choix. Elle qui guette l’amour parfait mais ne voit arriver qu’une ribambelle de déceptions au pas de charge, préfère bien entendu se perdre dans les bras fantasmé de ce héros de Steeve. Un héros de l’espace à qui elle donne vie et envie de sa plantureuse rousseur. Car Steeve n’est qu’un personnage de fiction. Le fait des mots de la machine à écrire de Stéfie, dans la solitude inconfortable de sa petite chambre en manque de chaleur humaine. Pourtant, Steeve, lui, il l’emmène au bout du monde et au-delà, à la traque des méchants et sur des plages incroyables où batifoler et s’adonner aux élans du coeur (mais pas que), plaisirs nus et partagés. Si seulement c’était vrai.

Space Serenade - Witko - Comète Bernstein - Total Recall

Séquencé une succession de récits en une ou quelques planches et compilant quelques affiches à faire rougir les designers de la Hammer, Space Sérénade creuse à fond le concept de la vie fantasmée donnant lieu à toutes les extrémités. C’est kitsch et outrancier mais c’est voulu, à fond dans ce que Fluide Glacial fait de mieux. Un plaisir coupable, trash et sexy mais pas honteux pour un sou. Jouissif dans la noirceur actuelle.

Space Serenade - Witko - Comète Bernstein - Couverture

Titre: Space Serenade

Tome: 1

Scénario: Nikola Witko

Dessin et couleurs: Claude Comète (illustre inconnu qui n’est autre que le plus connu Jorge Bernstein)

Genre: Humour, Science-fiction, érotique

Éditeur: Fluide Glacial

Nbre de pages: 64

Prix: 14€

Date de sortie: 19/08/2015

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s