En équilibre, la volonté peut tout!

Après La Tourneuse de Pages et Demain dès l’aube, Denis Dercourt revient sur nos écrans avec une brillante leçon de vie, En équilibre. Un film touchant et sensible portant haut et fort les bannières d’un message universel: la volonté peut tout!

246733.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Marc (Albert Dupontel) est cascadeur équestre. Un grave accident sur un tournage lui faire perdre tout espoir de remonter un jour à cheval. Florence (Cécile de France) est chargée par la compagnie d’assurances de s’occuper du dossier de cet homme brisé. Cette brève rencontre va bouleverser leurs équilibres…

D’emblée, on peut craindre le pire en voyant arriver ce film avec ses gros sabots; un énième film sur le désespoir du handicap. Or, dès les premières minutes, on comprend que ce n’est absolument pas ce que son réalisateur a voulu rendre à l’écran. Ici, Marc est tétraplégique, c’est un fait et il l’a accepté. Il sait qu’il ne pourra revenir en arrière et que désormais sa vie est liée, qu’il le veuille ou non, à son fauteuil roulant plus qu’à un canasson. Marc va plutôt regarder vers le futur et cette nouvelle vie qui se distingue à l’horizon, et il n’y voit rien d’autre que l’espoir de remonter un jour son cheval, son meilleur ami, Othello. Exit donc le larmoyant, la douleur et la nostalgie, et place à la volonté, à l’espérance et à la foi.

250796.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Librement adapté du roman Sur mes quatre jambes, de Bernard Sasche le film de Dercourt délaisse quelque peu le combat mené par Sasche contre sa compagnie d’assurance pendant plus de dix ans, au profit d’une psychologie plus poussée des personnages. Car il est vrai que ce film-ci est l’exemple-même du cinéma de personnages sur fond de drame social. Et quels personnages! Les deux interprètes principaux sont tout bonnement bluffants. D’un côté Albert Dupontel qui livre une prestation juste et travaillée, loin des rôles de comiques qui lui collent parfois à la peau (mais en regardant de plus près sa filmographie, on s’apercevra que c’est loin d’être toujours le cas). Et de l’autre, notre Cécile nationale, toujours plus incroyable de film en film, en agent d’assurance tirée à quatre épingles qui a tourné le dos à tous ses rêves pour une vie qui ne l’épanouit pas. Les deux personnages évoluent ensemble sous nos regards captivés et grâce à eux, on se surprend à espérer… Et si tout était finalement possible?

Par Alizée Seny

252515.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

476794.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En équilibre

De Denis Dercourt

Avec Cécile de France, Albert Dupontel

90 min

Sortie DVD 25 août 2015

Distribué par Lumière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s