Isolde monte un Band à Bens et fait une jolie infidélité à Daan

Quelle classe quand même cette Isolde. À peine remis des trois sublimes représentations (ici et ici) de Daan pour son quinzième anniversaire et des cris des hommes (oui, oui, des hommes) qui scandaient… « Isolde, Isolde, Isolde », il était grand temps de s’intéresser à son premier EP, L’inconnu. Un disque paru un peu plus tôt cette année et enregistré en compagnie des Bens (Van Camp aux guitares, Brunin à la basse et Van Roy au mixage et à l’enregistrement) mais aussi de Luk Vermeir au clavier, Wietse Meys entre saxophones, Jo Hermans à la trompette et Jel Tongen au trombonne. Et puis, à l’avant de la scène, toujours sublime, Isolde à la batterie et aux percussions. Mais aussi aux textes et aux musiques, prouvant une nouvelle fois son sens inné de la mélodie et du… français! Car sur les 6 titres de ce premier essai (d’ores et déjà réussi) pas de trace de la langue de Vondel mais bien de celle de Voltaire (sur 5 titres) et de Shakespeare sur Wishful thinking.

Et dans cette exercice de genre et de langue, la belle Isolde réussit avec les honneurs. Elle, qui nous émerveille déjà en jouant les choristes parfaites et multipliant les envolées presque lyriques, fait montre d’un réel travail sur les textes, à en faire pâlir certaines (déjà très pâles) vedettes de la variétoche française se complaisant dans des textes bas de gamme sans la moindre once d’originalité. Ici, ce n’est pas le cas, et L’Inconnu recèle quelques perles (l’ambigu et frivole Aluminium Folie) autant dans leur contenu que dans leur qualité musicale.

Ça commence fort avec le titre L’Inconnu digne successeur du dernier album en date de Daan, le Franc Belge, aux ambiances musicales similaires. Puis, Isolde s’affranchit, propose une samba bien actuelle, celle des diables rouges, curieux et bénéfique relent d’un été footballistique et solidaire formidable. Puis, il y a aussi ce classique, cet hommage sublimé, par la trompette de Jo Hermans, à Pierre Bachelet et son Emmanuelle. Un cocktail sensuel, frais et rétro qui nous fait succomber encore plus au charme de la batteuse devenue leader! On a hâte d’entendre la suite de cet univers qui se révèle enfin!

16/20

Isolde et les Bens, L’inconnu, CouCou Records

Facebook ou www.isoldeetlesbens.com

En concert: 27/12/14  Maldegem Den Hoogen Pad – SOLD OUT, 10/01/15  Ternat De Ploter, 15/01/15  Wemmel De Zandloper, 17/01/15  Mol Rex – SOLD OUT, 22/01/15  De Pinte Kasteel Viteux, 31/01/15  Berchem CC, 01/02/15  Leffinge De Zwerver, 28/02/15  Peer Poorthuis

Et en bonus: quelques photos des deux derniers concerts donnés avec Daan en trio et en band complet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.