Beautés Soniques, un premier soir dans la diversité

Voilà c’est fait, en toute concurrence avec l’Halloween commercial, les Beautés Sonique ont commencé hier dans la salle du Grand Manège de Namur. DSCN1994Un premier soir qui a fait la part belle à la diversité, pointue, pour les premiers festivaliers. Entre l’espace dj’s pour les entractes et la scène où se sont succédé rien de moins qu’un set du Dj Freddy Bracker, un concert hors du temps de Chrome Brûlée ou encore le rap bien senti de l’Anglais DELS. Le tout placé sous le signe de Crab Boogie, tout nouveau label bruxello-namurois branché hip-hop « au sens large ».

Les hommes au masque de fer ont les yeux rouges

DSCN2110Après un début assez sympathique mêlant des échos, des sonorités un rien psychés et surtout un aspect lounge très confortable dans le set de début de soirée de Freddy Bracker, c’est une réelle dose d’euphorie qui nous a pris lorsque Chrome Brulée a pris possession (véritablement) de la scène. Phénomène à part entière, c’est presque comme si les Daft Punk étaient venus à 7, comme s’ils s’étaient perdus entre vintage et futur et faisaient de leur voyage une ode à l’électro d’avant. Car oui Chrome Brûlée (récemment vu au Pukkelpop) est un groupe incataloguable. De par l’ambiance très mystérieuse dans laquelle ils se présentent d’abord: tous ont un masque et des yeux rouges perçants (les mêmes que Kavinsky portait au Cabaret vert) et lumineux balayant la salle et leur donnant une aura quasiDSCN2179 mystique. Une ambiance renforcée par les vidéos projetées derrière le groupe, entre une voiture de Drive, une k7 audio (le groupe a d’ailleurs sorti un album sur K7!), une femme absorbée par un trou noir et une allure d’intersidéral. Mais aussi par la la force du set proposé où les claviers claquaient, la batterie était démente, la guitare-clavier surprenait. Le tout assénant une solide électro au souffle dépique à faire pâlir les meilleures BO de s-f. À en oublier qu’ils n’inventaient rien, tellement on s’est pris au jeu.

La solitude du rappeur

Après ce tremblement de terre, un retour au calme s’est amorcé avec le rap au flow posé de DELS. Une découverte même si le black rapper anglais a déjà une solide réputation dans le milieu. Seulement accompagné d’un dj, DELS est parvenu à DSCN2352fédérer le public. La soirée a ensuite continué dans un son plus hip hop prôné notamment par Nick Name (qui avait sorti un t-shirt pour l’occasion « Support your local artist ».

Bref, les Beautés Soniques ont bel et bien commencé! Et tant pis pour ceux qui ont privilégié la fête aux sorts et aux caries, nous on était confortablement bien installé, en pleine extase musicale. Et dire que ça ne fait que commencer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.