Caroline Savoie ouvre une belle voie!

Et non, au Canada, il n’y a pas que Céline Dion, son mari René et quelques « Cari-Garou-bous», il y a aussi des preuves qu’on peut sortir de The Voice et qu’on peut y survivre, tout en gardant la tête haute. C’est le cas de Caroline Savoie, la jolie canadienne de Dieppe dans le Nouveau-Brunswick révélée de par chez nous par le télé-crochet de TF1. Dès les premières notes, la demoiselle à l’accent fort prononcé (qui amenait littéralement le Canada à nous rien qu’en écoutant ce beau grain de voix) avait prouvé qu’elle avait du coffre. Certes les choix (des coachs ?) n’étaient pas toujours les meilleurs mais qu’est ce qu’elle envoyait niveau potentiel, la petite ! Et pour cause, elle n’était déjà pas une inconnue dans sa belle patrie outre-Atlantique. En effet, depuis 2011, n’avait-elle pas cumulé de belles et sérieuses distinctions? Dans le top 25 des 2242 artistes internationales considérées par l’Indie Music Reviewer Magazine, par exemple.

CarolineSavoie_DSC5930

Et non! Ils ne s’y étaient pas trompés sur le talent de la belle. L’EP en français « Laisse-moi rêver » nous était tombé dans les mains lors des Francos. Mais, entre les concerts et l’été chargé en événements musicaux de toutes sortes (qui a dit burn-out musical?), nous n’avions pas pu consacrer assez de temps que pour en faire une review plus tôt. Erreur réparée puisque, à l’encre des regrets de ne pas nous y être mis plus vite, voilà tout le bien qu’on pense d’elle.

Car force est de constater que cet EP est fort de cohérence, de franchise et de belles paroles. La compositrice-auteure-interprète se révèle très douée dans chacun de ses trois domaines, ce qui donne à l’ensemble d’autant plus de sincérité. Ca commence, d’ailleurs, bien par le très rythmé Si tu savais mettant textuellement en avant tous les défauts de la chanteuse qui pourrait faire fuir son homme. C’est teinté de cuivres, jazzy et frais. Et la fraîcheur, c’est ce qui caractérise le mieux cet album mêlant mélodieusement voix et instruments. Avec cet accent très sympathique, à une époque où certaines chanteuses tentent de le perdre, et perdent avec lui leur originalité et rentrent dans le moule. Cet accent, ici, sied à merveille aux jolies compositions de cet EP, donnant même un inattendu côté « Charlebois » (si si, sur certains titres comme Laisse-moi rêver, on jurerait que Robert Charlebois pourrait venir faire un tour et fredonner l’un ou l’autre couplet).

L’EP s’achève sur un très beau Je t’aime où l’Acadienne traite l’amour sans tomber dans les lieux communs. Et je t’aime, c’est un peu le sentiment qui nous vient face à ce très juste mélange de folk, de chansons française et de fraîcheur. La jeune Caroline semble être bien partie pour accomplir et chanter de jolies choses. Pour peu que le public y croie et lui accorde sa… voix.

16/20

Caroline Savoie, EP 6 titres Laisse-moi rêver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.