Ad Vitam d’Alex Vizorek, l’époustouflant spectacle seul en scène d’un humoriste hors norme !

Ca fait bien longtemps que j’attendais de voir ce spectacle qui affiche complet un peu partout, à un point tel qu’il me fut extrêmement difficile d’obtenir des places car les salles où se produit Alex Vizorek sont juste bondées, tout simplement. C’est finalement dans le magnifique cadre du Théâtre des Galeries que j’ai eu l’opportunité d’aller l’applaudir le 26 mai dernier. Une attente qui valait réellement la peine,  Ad Vitam étant sans doute le meilleur spectacle d’humoriste auquel j’ai pu assister dans ma vie. Rien que ça !

Photo (c) Site internet Théâtre des Galeries

Alex Vizorek ( de son vrai nom à la ville Alexandre Wieczoreck) est né à Bruxelles en 1981. Après des études d’ingénieur de gestion et de journalisme à l’ULB il se tourne vers la comédie et s’inscrit à paris au Cours Florent, puis fait ses armes au club Kings of Comedy à Bruxelles.

On connait ensuite son parcours médiatique qui passe par une carrière d’animateur/ chroniqueur radio ( Vivacité, La Première, France Inter), des participations à des émissions de télévision ( RTBF, C8, France 2) et surtout un premier spectacle  Alex Vizorek est une œuvre d’art, acclamé par la critique et le public et avec lequel il tournera pendant quasiment une décennie.

Aujourd’hui il nous revient avec AD Vitam, en choisissant la mort comme thème principal de son nouveau spectacle. Un thème qui peut, dit il avec humour, concerner pas mal de gens.

 » Epicure disait on ne peut pas avoir peur de la mort, si la mort est là c’est que je ne suis plus là , impossible de la rencontrer.

En l’occurrence moi je voulais juste la croiser en m’adressant à vous. »

( Alex Vizorek)

Un peu dans l’esprit d’une conférence où les réflexions philosophiques se mêlent subtilement à l’absurde, où les blagues de tavernes côtoient les réflexions corrosives et caustiques sans jamais être blessantes. Le thème de la mort est abordé ici en nous parlant de la vie, de nos angoisses et de nos craintes, mais avec un humour noir salvateur qui désamorce tout risque de plomber le spectacle. On rit énormément et de bon cœur.

Photo (c) Site internet Théâtre des Galeries

L’écriture de l’artiste est finement ciselée, magnifiquement cohérente, et d’une grande élégance. Vizorek est classieux et brillant, facétieux à souhait, citant tour à tour les philosophes comme Heidegger et Epicure, le poète Baudelaire, s’attardant sur les modes reproductifs bizarres des animaux, et sur la mort dans l’art.

Sans oublier d’évoquer aussi « la petite mort » et de faire un point hilarant sur ses fantasmes sexuels débridés. Une séquence totalement jouissive !

La reproduction du porc-épic c’est pas la levrette !
( Alex Vizorek )

Et comme la structure de sa représentation est admirablement bien agencée, Alex clôture de main de maître ce seul en scène avec la lecture de son oraison funèbre écrite de son vivant, livrée dos au public et face caméra. Un résumé intelligemment drôle de toutes les saillies qu’il nous a servi durant ces nonantes minutes qui ont filé à une vitesse vertigineuse. Un très grand moment de spectacle à la fois drôle et émouvant.

Ad Vitam est une réussite totale, la preuve indéniable du talent incommensurable d’un artiste culotté et unique qui mêle le sérieux à l’incongru avec une parfaite justesse de ton.

Et qui en nous parlant de la mort nous fait juste un peu plus aimer la vie.

Juste sensationnel !

Jean-Pierre Vanderlinden

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.