Le Magic Land Théâtre a clôturé de belle manière ses Nuits du Magic Hall avec une sympathique soirée cabaret de son cru

Dernière ligne droite pour Les Nuits du Magic Hall avec sa soirée de clôture Cabaret, Humour et Musique. Comme de coutume au Magic Land Théâtre on rit beaucoup, on est ému et le spectacle est toujours de qualité.

La soirée débute par quelques sketches qui posent le décor. Nous sommes au cabaret et la troupe se prépare non sans mal avec les petits aléas qui surviennent en dernière minute si bien qu’il faut improviser pour que le spectateur ai droit au spectacle. Un striptease est proposé, mais l’idée vite abandonnée pour faire place à de la chanson.

C’est David Notebaert et Bruce Ellison qui s’y collent avec le talent qu’on leur connait, en mode cabaret.

Chaque numéro fait place ensuite à une petite saynète qui sert de fil conducteur au spectacle. On y retrouve sur scène Sophie D’Hondt et Stefania Greco épatantes comme toujours.

On retrouvera ensuite Barnabé en mode chansons avec trois titres de sa plume. Un moment d’auteur de bien belle qualité.

Evelyne Demaude lui succèdera sur les planches dans un extrait de son seule en scène Marie-Patrick, toujours aussi désopilante et atypique. Elle fera appel à un spectateur pour un sketch bien sympathique qui recevra un accueil plus qu’enthousiaste. Elle tient vraiment là un personnage excentrique aux infinies possibilités.

La spectacle continue avec un intermède de présentation signé Juan Marquez Garcia qui introduit la charmante et talentueuse Manon Hansay et ses jolies chansons en anglais que ne renierait pas Norah Jones. Un moment suspendu d’une grande beauté.

Manon c’est une artiste complète qui joue admirablement la comédie, et possède une voix superbe à vous faire dresser les poils. En trois titres elle dévoile son talent au public. Un moment de grâce.

Puis David Notebaert travesti en Barbara nous offre une versions étonnante du Göttingen de la dame en noir. Une bien jolie performance que j’ai hautement apprécié.

S’en suivra une vente aux enchères de quelques costumes mythiques mis en lumière par les comédiens qui défilent pour les présenter.

-Entracte-

Place en suite à une deuxième partie de spectacle consacrée aux chansons des spectacles du Magic land Théâtre qui nous permettra de réentendre quelques jolis moments musicaux qui nous reviennent bien vite en mémoire. Le tout interprété par tous les comédiens.

La soirée se termine alors avec la vente aux enchères des costumes…

…puis par une dernière chanson collégiale où les comédiens chantent nous ne partirons pas sans vous, une belle déclaration adressée à leur fidèle public.

On sait que Le Magic Land Théâtre va devoir déménager, et quitter la rue d’Hoogvorst, pour d’autres cieux, souhaitons leur de trouver bien vite un nouvel endroit pour continuer l’aventure.

Une chose est sûre, leur public les suivra quoiqu’il arrive !

Jean-Pierre Vanderlinden / Photos Fabian Braeckman

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.