Et si la sorcellerie avait une origine bien moins démoniaque que celle définie par l’Inquisition: la médecine est au centre du Livre des sorcières d’Ebishi Maki

Là où on a toujours cru à un pacte entre certains individus et le diable, la mélancolie pourrait expliquer les illusions et propos de certaines « sorcières », ou présentées comme telles. Mettant son intégrité physique et sa réputation en jeu face au dogme intransigeant de la religion, le médecin Jean Wier va prendre tous les risques pour sauver les pauvres âmes du bûcher.

Résumé des tomes 1 et 2 :  Seul le bûcher attend les possédées. Jean Wier est un personnage historique, médecin et opposant à la chasse aux sorcières. C’est son histoire que nous suivrons sans ce très beau seinen en 3 tomes, pour explorer le Moyen Âge avec ses sorcières, ses loups-garous, la peste et le combat sans fin contre l’obscurantisme. Maki Ebishi retranscrit avec élégance cette période historique à travers des épisodes qui ont marqué la vie de son personnage principal. Entre récit historique, conte horrifique et enquête policière, vous serez vite happés par la vie passionnante de Jean Wier !

Jean Wier est un jeune homme issu d’une grande famille bourgeoise et commerçante. Alors qu’il accompagne son père en déplacement, il rencontre une jeune fille originale à laquelle il se lie d’amitié. Mais, lors d’une ballade, le jeune fille lui avoue percevoir les esprits de la nature. Arrivant effrayé et en pleurs auprès de son père, Jean explique le contexte de son épouvante. La jeune fille et sa mère, qui est considérée comme une excentrique par le village, sont accusés de sorcellerie. Après un procès expéditif et des aveux recueillis sous la torture, les deux femmes sont brulées vives. Jean sera à jamais marqué par ce traumatisme et il va tout faire pour devenir médecin.

Ebishi Maki est une mangaka japonaise. Illustratrice et scénariste, elle passe d’un genre à l’autre sans difficulté, ce qui fait d’elle une dessinatrice polyvalente. Se basant sur un personnage historique parfois controversé, comme son prédécesseur Agrippa, Ebishi Maki nous fait découvrir cet homme de science aux principes humanistes dans une période troublée par la puissante inquisition et le schisme catholique. Mais le scénario pose parfois problème. En effet, il y a trop de variation dans l’intensité et le rythme s’en ressent. Entre la fausse sorcellerie, la peste et la pseudo-enquête policière, par moments, on s’ennuie un peu et le manga a du mal à décoller.

Attardons-nous sur le graphisme, le dessin est intéressant mais il y a comme un goût de trop peu, d’inachevé. La trame noire ou blanche est utilisée à outrance ce qui rends les cases vide et sans vie. Pourtant quand les décors sont réalisés, ils sont du plus bel effet. Il y a aussi de grosses disparités dans les visages des différents protagonistes et leurs expressions.

Il est bien dommage que ce manga ne soit pas un peu plus abouti tant dans le scénario que graphiquement. Je reste sur ma faim. L’auteure ne parvient pas à distiller un rythme régulier, ce qui rend la lecture monotone. Le potentiel est bien présent. Il ne manquait pas grand-chose pour en faire une oeuvre originale. La série se compose de trois volumes.

Petit plaisir de chroniqueur, j’ai reçu en guise de service presse une version en coffret cartonné mais en imitation bois. Du plus bel effet. Les éditions Glénat ont aussi travaillé sur la jaquette et je dois dire que cela est très réussi également.


Titre: Le livre des sorcières

Scénariste: Ebishi Maki

Dessin: Ebishi Maki

Genre: Fantastique/manga

Traduction: Djamel Rabahi

Éditeur: Glénat

Collection: Glénat Seinen Manga

Pages: 240

Prix: 10,75€

Date de sortie: le 02/02/2022


Titre: Le livre des sorcières

Scénariste: Ebishi Maki

Dessin: Ebishi Maki

Genre: Fantastique/manga

Traduction: Djamel Rabahi

Éditeur: Glénat

Collection: Glénat Seinen Manga

Pages: 258

Prix: 10,75€

Date de sortie: le 02/02/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.