Un Space Opera qui ne vous laissera pas indifférent: La Geste des Princes Démons, graphiquement formidable mais encore trop mystérieux

Il y a quelques semaines, paraissait la première partie de l’adaptation du Prince des étoiles, oeuvre-culte de Jack Vance qui entamait la saga de La Geste des Princes-Démons, pentalogie dont l’aura a survécu à l’auteur américain. L’occasion donc de retrouver en bande dessinée un récit mis sur les planches par Jean-David Morvan et transcendé par Paolo Traisci, jeune prodige qui révèle son talent hors du commun dans des planches au graphisme somptueux.

Résumé: Une épopée spatiale cruelle et homérique Kirth Gersen a soif de vengeance. Orphelin à l’âge de 9 ans, il décide de se lancer à la poursuite des assassins de ses parents. Cinq Princes-Démons en sont les responsables, ils paieront ce crime de leur sang. Pendant des années, Kirth Gersen a formé son corps et son esprit. Aujourd’hui, Attel Malagate, dit « le Monstre », est sa première cible. Kirth traversera les galaxies, anéantira les obstacles et s’associera à toute âme bienveillante pour accomplir sa tâche.

On entre dans le scénario et son intrigue quasi instantanément. Ce space opera ne se dévoile que par bribes et c’est ce que cherche Morvan. Alors qu’il nous masque et travestit le fil de l’histoire, on ne peut s’empêcher d’être emporter dans toute cette galaxie. L’action vient rythmer l’album au bon moment, ce qui stimule le lecteur à ne rien lâcher et à le lire d’une seule traite. Toutefois, c’est vrai que nous aimerions avoir un peu plus d’explications ou de suite logique. Les ennemis qui arrivent sans crier gare, ça surprend mais ça pourrait aussi nous déstabiliser.

Mais, pour moi, le point fort de ce début de série, c’est le coup de crayon de Paolo Traisci. Il parvient à créer un univers cohérent et une architecture graphique plus que convaincants. Le design des vaisseaux, des tenues, sans oublier les doubles pages, sont du plus bel effet. Mais il faut dire que son travail a été superbement mis en valeur par les couleurs de Fabio Marinacci. Qui parvient par ses choix pertinent à mettre en vie tous ces décors et engins spatiaux.

J’espère que la suite sera aussi bonne dans ses qualités mais en proposant un peu plus de révélations qui permettront de mieux comprendre l’histoire. On pourra ainsi s’identifier plus facilement à ce héros qui reste encore un peu dans les ténèbres de sa condition « humaine ». Les éditions Glénat nous proposent une impression à la hauteur des ces créateurs.

Titre: La Geste des Princes-Démons

Tome: 1

Scénario: Jean-David Morvan

Dessin: Paolo Traisci 

Couleurs: Fabio Marinacci

Traducteur: Aline Kukor

Adapté de: Jack Vance

Genre:  Aventure/SF

Éditeur: Glénat

Nombre de page: 64

Prix: 14,95€

Date de sortie: le 23/09/2020

Un commentaire

  1. Franchement decu pour ma part avec un Morvan (sans doute surchargé par ses nombreux projets) qui passe completement a cote de son histoire envoyee sans aucun effort d’explication. On a ainsi une juxtaposition de scene sans prendre le temps de connaitre notre heros… vraiment dommage, malgre de superbes planches en effet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.