La pierre du chaos, l’éloge de l’épique: Gabriel Katz et Stéphane Créty se sont trouvés, tout en intensité, pour créer un album incontournable

À mi-chemin entre la série Les Elfes, Les chroniques de la Lune Noire ou encore World of Warcraft, Gabriel Katz et Stéphane Créty nous offrent un album des plus prometteurs: La pierre du chaos. Le Graal de l’heroic fantasy aux Éditions Drakoo.

Résumé de l’éditeur : Le tout-puissant empire de Nemès, secoué par les révoltes populaires, vient de rétablir le service militaire pour tous, y compris pour les nantis. C’est ainsi que Navel et Araes, deux fils de familles que rien ne destinait au métier des armes, vont s’embarquer pour Enoch, le « bout du monde », frontière tranquille du nord de l’empire. Mais au cours d’une patrouille, ils réveillent par accident artefact enfoui depuis des siècles et la plus paisible des planques va transformer en enfer. Des hordes barbares, menées par un chef de guerre assoiffé de sang, traversent l’océan pour déferler sur le pays. C’est le début d’une guerre qui va s’étendre jusqu’au coeur de l’empire, une lutte sans merci pour la source absolue du pouvoir: la Pierre du chaos.

Au fil des pages de ce premier album, on sent une véritable montée en puissance du scénario, découvrant les différentes nations et les enjeux qui les constituent. On sent littéralement l’embrassement des contrées de la plus lointaine à la plus proche. C’est la force de Gabriel Katz, ce scénariste de talent parvient à nous tenir en haleine dès les premières cases. Il nous donne, grâce à des séquences courtes; le point de vue de toutes les forces en présences sans perdre le lecteur, ce qui n’est pas chose aisée. Il décrit les relations entre les protagonistes avec une telle intensité que l’on n’en perd pas une seule parole. On sent qu’il y a beaucoup de profondeur dans son histoire et qu’elle va nous surprendre très souvent.

Mais il n’est pas le seul à l’oeuvre sur ce triptyque. Il est accompagné par un excellent Stéphane Créty qui vient porter le scénario d’un dessin incroyable. Les volumes, les perspectives des villages ou des fortifications sont impressionnantes. Les couleurs de Leonardo Paciarotti qui voient passer la journée sont d’une telle précision qu’elles donnent vie au dessin. Et là on ne parle que du décor! Le character design des personnages est somptueux. La physionomie, la musculature, les armes et armures ou encore les modes vie des différentes races y sont décrites de manière terriblement efficace. On sent derrière les traits tout le travail de l’artiste dans ses recherches historiques mais également dans l’expérience acquise lors de son travail. Il a travaillé entre autre sur « Les contes du Korrigan », « Les Nains », « Salem la noire » ou encore « Orcs et Gobelins ».

Je peux vous dire que j’ai trouvé là un album que tout le monde se doit de posséder dans sa bédéthèque. Cette série prévue en trois tomes promet beaucoup de plaisirs visuels mais également scénaristiques. Et le tome 2, Le temps des barbares, qui vient de sortir nous prouve bien le potentiel prometteur découvert dans le tome 1. Les forces en présence se manifestent et la psychologie des personnages s’affine à mesure que la province d’Enoch s’embrasse. Merci aux éditions Drakoo pour nous proposer cette pépite.

Titre: La Pierre du chaos

Tome:1. Le sang des ruines

Scénario:  Gabriel Katz

Dessin : Stéphane Créty

Couleurs: Leonardo Paciarotti

Couverture: Stefania Aquaro, Stéphane Créty

Genre: Héroique Fantasy

Éditeur: Drakoo

Nombre de page: 46

Prix: 14,50€

Date de sortie: le 29/08/2019

Titre: La Pierre du chaos

Tome:1. Le temps des barbares

Scénario:  Gabriel Katz

Dessin : Stéphane Créty

Couleurs: Alessia Nocera

Genre: Héroique Fantasy

Éditeur: Drakoo

Nombre de page: 46

Prix: 14,50€

Date de sortie: le 13/01/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.