Timothée Octave Wang, super-héros franco-belgo-tibétain dans un monde de savants fous

Quelques mois après une intégrale aux Éditions Hématine, Timothée Octave Wang, l’éphémère moine tibétain du trop rare Luc Warnant s’offre une réédition de ses deux récits aux Éditions du Tiroir. Vingt pages pour sauver le monde avec humour et lévitation, un ton bon enfant bien raccord avec l’esprit Spirou, magazine qui donna sa chance à ce super-héros franco-belge-asiatique.

© Luc Warnant aux Éditions du Tiroir

Résumé de l’éditeur: Timothée Octave Wang est un Tibétain qui « jouit de facultés dépassant l’entendement scientifique : lévitation, télépathie, voyage astral ». Il aide son ami le professeur Lafouille à deux reprises. Dans cette première aventure, le professeur Lafouille travaille sur un médicament capable de guérir toutes les maladies. Lors de ses recherches, il a créé une arme bactériologique capable de détruire toute vie sur la planète. Le professeur Celcius dérobe cette invention.

© Luc Warnant aux Éditions du Tiroir

Le professeur Lafouille, à bien le regarder, il pourrait être le cousin de Champignac. Avec le coeur sur la main mais pas forcément les mêmes ingrédients champignonesques, c’est pour rendre le monde meilleur qu’il oeuvre. Dans sa résidence qu’on imagine bien dans le sud de la France, baigné de soleil, sa nouvelle trouvaille risque de faire grand bruit. Si ce n’est qu’elle s’est assortie d’un revers de la médaille : le diable incarné dans une petite fiole. Quelques gouttes capables d’anéantir la planète et qui ont fait tourner la tête de Celsius, l’associé qui vient de lui voler dans la moustache et de prendre la fuite avec le Graal du mal.

© Luc Warnant aux Éditions du Tiroir

Voilà une histoire d’introduction qui se fait par l’action. Pas le temps de faire connaissance avec le trio de héros, on verra ça en chemin. Vingt planches, c’est court pour un épisode pilote, pourtant Luc Warnant réussissait la prouesse de rendre attachant ses personnages emmenés dans un train d’enfer. Bien typés, Lafouille, O. Wang et Philbert partaient en trio pour servir un véritable buddy movie fantastique et parodique.

© Luc Warnant chez Spirou

Ce récit pourrait tout à fait être vu comme une séquence à tombeau ouvert d’un film d’espionnage du troisième âge. Dans ce décalage, d’Occident en Orient, la course-poursuite est sujette à de nombreux gags et mouvements d’humeur, à des cris et des sueurs froides. Dans un paysage côtier, dans la veine expressive et hilarante de Franquin, Luc Warnant réussissait à introduire un drôle de super-héros. On se demande encore comment, en vingt planches seulement, celui qui dessinerait bientôt les aventures de Soda a réussi à faire tenir autant de folies et de personnages.

Les couleurs, sous les indications du désormais professeur, ont été revues avec soin et bonheur par Bruno Wesel et André Taymans. En 2021, est prévue la réédition du deuxième et ultime épisode à ce jour, et le plus long, qui nous emmènera dans l’Égypte d’un prince ramené à la vie 4000 ans après son ère.

En attendant, pour fournir un bel album plus touffu, l’équipe de l’Aventure a souhaité compléter ce premier tome du conte de noël (pas traditionnel du tout) que Luc Warnant avait signé pour Spirou en 1983. Le miroir aux Alouettes, là encore remis en couleurs, conte l’histoire d’un dernier espoir, celui mis entre les mains d’un petit poucet dont les six frères ont été emprisonnés par un ogre hirsute. Dans un paysage merveilleux et sans neige, voilà donc notre héros malgré lui obligé d’affronter, avec l’un des plus grands mages de l’époque. Et Noël ? Vous le verrez arriver bien assez tôt et de manière surprenante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série : Timothée Octave Wang

Récit complet

Scénario et dessin : Luc Warnant

Couleurs : Bruno Wesel et André Taymans

Genre : Espionnage, Fantastique

Éditeur : Les Éditions du Tiroir

Nbre de pages : 32

Prix : 12€

Date de sortie : le 11/09/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.