Les Zola: derrière chaque grand homme, se cache au moins une femme, nous dépeignent Méliane Marcaggi et Alice Chemama

Si l’on fait une pile avec tous les livres d’Émile Zola, ne fût-ce même que les vingt tomes de Rougon-Macquart, il y a fort à parier que leur auteur, et son 1,77m, aurait disparu derrière. Pourtant, la vie privée de l’écrivain de Germinal ou de J’Accuse n’était pas ennuyeuse pour un sou. Romanesque, vaudevillesque même, assez que pour nourrir cette biographie que lui consacrent Méliane Marcaggi et Alice Chemama. À lui et aux femmes qui lui ont permis d’être qui il était. Car derrière chaque grand homme s’en cache au moins une.

© Chemama/Marcaggi chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : En 1864, Emile Zola est encore jeune pigiste chez Hachette. Discret mais brillant, il rêve de devenir écrivain. Il rencontre auprès de ses amis, figures artistiques majeures en devenir (Cézanne, Monet, Manet, etc.), la vivante et énigmatique Alexandrine, alias Gabrielle, devenue modèle afin d’échapper à sa condition d’ouvrière. Mutuellement séduits, ils entament une relation amoureuse qui se conclura par un mariage tardif. En plus de sa vie, elle partagera avec Zola son histoire personnelle tragique, et celle de son milieu de naissance misérable, qui servira de terreau à l’une des plus grandes sagas littéraires, politique et sociale de la seconde moitié du XIXe siècle : les Rougon-Macquart. Dans ce contexte, un troisième personnage viendra compléter ce trio, Jeanne Rozerot, la mère des deux enfants de Zola…

© Chemama/Marcaggi chez Dargaud

Émile se serait-il fait un nom s’il n’y avait pas eu Alexandrine « Gabrielle » et Jeanne ? Pas sûr. Et comme l’histoire ne s’écrit pas sur un post-it, c’est dans 110 pages qui sont comme des peintures qui s’animent, impressionnistes que le duo inédit Méliane Marcaggi et Alice Chemama. Aucune des deux n’avait composé d’album jusque-là, la première est une femme de théâtre et de cinéma (son premier film, Belle-Fille, arrive en mai), la deuxième est une toute jeune dessinatrice épatante. L’association est fort bien trouvée et les deux femmes pimentent la vie de cet Émile de fiction pourtant fort bien documenté.

© Chemama/Marcaggi chez Dargaud

Les deux auteurs prennent ainsi le pli d’éviter les jalons qui ont fait Zola et trouvent dans les plis de l’intimité les passions qui ont porté Émille, les élans du coeur et, un peu, ceux de la plume. Voilà un album plein de couleurs et de décors permettant de visiter des rues et des bâtiments de Paris qu’on ne connait plus sous ce jour.

© Chemama/Marcaggi chez Dargaud

Les deux actrices de ce petit cinéma de papier ont vraiment réussi à faire corps avec les aspirations de celui qui était le chef de file des naturalistes. Ça se lit sur du velours, en délicatesse, loin des sueurs qu’a peut-être donné Germinal aux étudiants.

© Chemama/Marcaggi chez Dargaud

Titre : Les Zola

Récit complet

Scénario : Méliane Marcaggi

Dessin et couleurs :Alice Chemama

Genre : Biographie, Drame, Romance

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 116

Prix : 19,99€

Date de sortie : le 30/08/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.