Ceci n’est pas un polar comme les autres : sous la plume de Toni Coppers, Magritte prend tout son sens

C’est à la demande de la famille de René Magritte que Toni Coppers a créé cette histoire que je vous rapporte aujourd’hui. L’auteur, très connu en Flandres, nous livre un anti-héros particulièrement torturé : Alex Berger. On l’aime d’autant plus qu’il est la parfaite représentation du type paumé. Cette enquête policière nous entraîne entre Paris et Bruxelles, là où des meurtres ont été commis. Mais c’est aussi et surtout une émouvante histoire amoureuse qui s’inscrit dans la réalité de notre époque, celle du terrorisme et des attentats du 13 novembre à Paris. Bouleversant.

« Chaque chose que nous voyons en cache une autre, nous désirons toujours voir ce qui est caché »

René Magritte

Toni Coppers livre avec L’Affaire Magritte un palpitant thriller littéraire. Alors que son héros, l’ex-enquêteur Alex Berger lutte contre ses démons personnels, une étrange série de meurtres se déroule entre Paris et Bruxelles. Sur les lieux du crime, on retrouve chaque fois ce mystérieux message : Ceci n’est pas un suicide.

Toni Coppers est né en 1961. Il s’est fait connaître en Flandres grâce à ses romans policiers autour du commissaire Liese Meerhout. Ses derniers livres se sont vendus à plus de 20 000 exemplaires et ont été adaptés sur VTM. Ils ont remporté de nombreux prix tels que le Prix Hercule Poirot. Il doit son succès à l’ingéniosité de ses intrigues et à la profondeur de ses portraits psychologiques ».

Résultat de recherche d'images pour "les amants 1"

C’est évidemment autour de l’oeuvre de René Magritte que Toni Coppers noue son histoire. Mais elle ne figure pas au premier plan. Et sous la plume très agréable de cet auteur peu connu dans la partie francophone de notre plat pays, on (re)découvre la vie et le travail de cet artiste, emblème du surréalisme.

Sur le même sujet | Le Namurois Vincent Zabus sous le chapeau de Magritte

Tout le monde connaît ou visualise une ou plusieurs œuvres du peintre. Mais le comprendre, les décoder, n’est pas à la portée de tous. Le travail de René Coppers en ce sens est particulièrement judicieux. C’est un réel plaisir de poursuivre cette lecture pour en apprendre d’avantage.

Résultat de recherche d'images pour "ceci n'est pas une pipe"

Mais, avant toute chose, ce roman est un policier dans toute sa splendeur. La première page à peine ouverte, on est plongé dans la vie de Claire Collinet, galeriste de soixante ans, qui vit dans le 10e arrondissement de Paris. Elle va bientôt être retrouvée morte noyée sans que l’on ne puisse rien y faire. C’est lorsqu’un deuxième meurtre est commis, à Bruxelles cette fois, que l’enquête est placée entre les mains du commissaire Leroux et de son équipe. Il propose alors à un ex-membre de leur groupe de se joindre à l’enquête car la présence d’un suspect bien connu est confirmée.Image associée

Alex Berger entre en scène. Il n’est que l’ombre de lui-même. Alcoolique profond, dépressif, insomniaque, il perd pied depuis le décès de son épouse. Assassinée à la terrasse du Carillon, un soir de novembre 2015. Et depuis, il ne vit plus, il ne mange plus, il ne dort plus. C’est à peine s’il se lave. C’était l’amour de sa vie, sa passion, sa tendresse. La meilleure part de lui-même. Et on la lui a volé. C’est donc cette histoire d’amour bouleversante que nous décrit Toni Coppers.

Et au travers de cette enquête à laquelle on ne comprend que peu de choses par soi-même, au travers de ce voyage dans l’oeuvre d’un grand peintre,  entre Paris, Bruxelles et Colmar, ce livre est aussi une ode à la liberté, aux choix que l’on pose pour se respecter. Je reprends d’ailleurs les mots de l’auteur.

À l’époque surréaliste que nous vivons, j’ai voulu surtout chanter le droit à l’amour et à la liberté. À mes yeux, ce droit ne connaît pas de frontières. Dans cette recherche, mon compagnon est l’inspecteur bruxellois Alex Berger, durement marqué par le deuil de sa femme qu’il a perdue dans les attentats de Paris»

Une très jolie et agréable découverte d’un auteur encore trop peu connu par les francophones. Gageons que ce livre permettra de corriger rapidement cette carence.

Auteur : Toni Coppers

Titre : L’affaire Magritte

Editions : Diagonale

Sortie prévue en février 2020

Nbre de pages: 349 pages

Prix : 22 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.