Dans un écrin chargé d’histoire, Pierre Debatty nous transporte dans son univers dont l’émotion et la nature sont le centre

Ayant gagné le prix du public lors du Festival d’Art Contemporain de Namur 2018, Pierre Debatty a vu le Comité Animation Citadelle lui organiser une exposition. À voir au hangar aux affûts jusqu’au 15 décembre. Nous étions présents au vernissage.

Né à Uccle le 2 avril 1966, Pierre Debatty a vécu son enfance à Charleroi dont il est profondément attaché au décor post-industriel et terrilien. Ses professeurs de peinture, à l’école de la Cambre (Bxl), l’ont encouragé à investiguer cette piste de lieux et d’espaces grandioses. Les paysagistes passionnés tels que Cézanne, Monet ou Kiefer et Kirkeby l’ont influencé dans son travail. Il expose depuis 1988 en Belgique, en France, au Luxembourg, en Allemagne et en Suisse. Il est également professeur de peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Namur.

Ce qui est intéressant dans sa manière d’envisager l’art, c’est sa capacité  à intégrer ses oeuvres dans des sites naturels, industriels ou chargés d’histoires. Voici quelques références: Charleroi, Le Bois du Cazier (2004), l’Abbaye de Villers-la-ville (2006), le château de la Hulpe (2009), les cathédrales de Bruxelles, Lille ou Norwich. Tout récemment, l’artiste a occupé le charbonnage du Martinet (ville de Charleroi 2018)… Et maintenant Namur et le site Terra Nova (hangar aux affûts).

Le hangar aux affûts est utilisé pour certaines manifestations telles que le salon des vignerons, les Médiévales ou Halloween. Mais ici, notre hôte a réchauffé l’ambiance du bâtiment. Pierre Debatty a réussi à faire rentrer son histoire personnelle et la nature dans cet ancien bâtiment militaire a priori austère.

Pour prendre possession des lieux, il utilise sont vécu mais aussi différentes techniques de peinture qui sortent de l’ordinaire. Avec le marouflage, il travaille sur des toiles ou sur du papier qu’il recolle ensuite sur un châssis. C’est un travail très minutieux et onéreux qui ne permet pas le moindre défaut. Je pense que ces tableaux sont au nombre de trois dans l’expo. Il y a aussi le dessin sur papier: Pierre Debatty dessine (ce sont ses paroles) sur des feuilles. Il les suspend comme une toile mais comme elles ne sont pas rigides, elles ondulent et donnent une impression de mouvement dans le dessin.

Le format utilisé n’est pas non plus des plus conventionnels. Notre artiste travaille sur de grandes, voire très grandes, toiles. Cela requiert des techniques et des zones de travail très particulière. Elles lui permettent de s’exprimer sur de plus grand support mais aussi de pouvoir s’intégrer dans des espaces beaucoup plus grands, ancienne abbaye, zone industrielle.

Son exposition est subdivisée en cinq parties bien distinctes. En partant de l’entrée, la première est la zone portrait. On y voit un autoportrait et certaines partie d’anatomie. Cette pièce représente les origines, elle se rapporte à l’humain.

La deuxième est consacrée à l’archéologie industrielle. Avoir grandi dans la région de Charleroi, fort industrialisée, l’a beaucoup marqué.

La troisième fait référence à l’architecture. Notre artiste se plait à admirer certains bâtiment, à les croquer puis à les restituer dans ses oeuvres.

La quatrième se concentre sur la nature. On y voit des tourbillons s’élever avec grâce et on y comprend aussi la faiblesse de l’Homme face aux forces de la Nature.

La cinquième se réfère aux paysages. On peut y voir son clin d’oeil à Cézanne et à sa montagne Sainte-Victoire (à vous de la découvrir).

Lors de ma rencontre avec Pierre Debatty, il m’a expliqué qu’il est difficile pour un peintre de s’exporter, il faut avoir les bons contacts et cela passe aussi par la compréhension du travail. Selon notre culture, notre langue, les oeuvres ne sont pas vues de la même manière. Pour finir, je lui ai demandé de me donner un mot, une émotion qui représenterait le mieux son exposition: La nature. Étant fan de Cézanne, c’est ce qu’il voulait laisser transparaître. Et c’est un pari gagné, en déambulant dans le hangar aux affûts, vous pourrez vous rendre compte du rigoureux travail de Pierre Debatty. Vous serez touché par la sensibilité de cet artiste attachant.

Accès gratuit de 10h à 17h, à Terra Nova (Hangar aux affûts).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.