Tarmasz quitte le tarmac et les sentiers battus pour nous inviter à un voyage vers un pays méconnu et préservé : la République de Crabe

C’est l’été, on part en vacances. Et pourquoi pas une destination aussi originale que privilégiée : la République de Crabe ! Vous ne connaissez pas ? Vous avez tort mais on ne saurait vous en vouloir : n’y ont accès que les touristes triés sur le volet, soit une dizaine d’étrangers par an. Et dans la plus grande clandestinité, pas moyen ? Encore faudrait-il le trouver ce pays qui commence à vous faire rêver : insulaire, il est caché par les nuages. Heureusement, Maya (et Tarmasz dont c’est le premier album alors que sa réputation de blogueuse n’est plus à faire) a eu la chance (?) d’y voyager et en a ramené un carnet de voyage bien fourni et dont l’importance n’a d’égal que la tranche du livre complètement dorée. 

© Tarmasz chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Maya, jeune livreuse d’élite dynamique et survoltée, part en mission sur une île coupée du monde : la République de Crabe. Un récit de voyage étrange et fantastique, porté par l’univers singulier de l’étonnante Tarmasz. La livraison express en terre inconnue de Maya ne se déroule pas comme prévu : administration ubuesque, transports archaïques, territoire impraticable, climat détestable. Elle finit par s’avouer impuissante, profitant de l’occasion pour observer ce pays fantaisiste et anachronique et remettre en question son rapport au temps. Parfois, les voyages ne sont pas uniquement faits d’action et d’aventures…

© Tarmasz chez Delcourt

« Après quoi on court, le temps, l’argent, le manque d’amour ? » chantait Obispo, il y a quelques années. Maya, elle, n’a pas le temps de se poser la question. Elle est en mission de la plus haute importance pour une société de distribution internationale et assurant des délais absolument étourdissants. Maya, comme une flottille d’autres livreurs, est rodée pourtant rien ne l’a préparée (encore moins la toile, totalement muette) à ce qu’elle va vivre dans ce pays  mystérieux, dans lequel des légendes semblent se loger sous chaque caillou, les coutumes sont étranges, la faune et la flore sont uniques, etc.

© Tarmasz chez Delcourt

Et celle qui pensait ne pas avoir le temps de se retourner dans sa course contre-la-montre et les désirs d’un client roi qui ne tolèrera aucun retard, de s’arrêter et de nouer un semblant de relation avec les habitants un brin antipathiques. De quoi la laisser goûter aussi aux innombrables plats à base du vénérable oignon d’eau.

© Tarmasz chez Delcourt

Autofiction originale et faux-vrai-carnet de voyage, Voyage en République de Crabe est l’occasion de s’approcher et d’accrocher (ou pas, ce livre en rebutera sans aucun doute quelques-uns de par son style déstabilisant) un peu plus l’art de Tarmasz. La jeune auteure ne laisse rien au hasard. Et si la couverture et son dessin nous faisaient penser de loin aux reportages de Guy Delisle, Tarmasz impose sa marque et sa trace, jouant avec les codes de ce genre à part et compilant épisodes en terre inconnue et doubles-planches thématiques pour tout savoir sur Le Crabe. Tout a été pensé.

© Tarmasz
© Tarmasz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Tarmasz

Le style de Tarmasz, fait de bichromie utilisant intelligemment le noir et le jaune pour mieux nous dépayser, mêle des influences dingues : l’art médiéval, un pendant d’art Maya, une façon un peu Picasso de voir les choses, une interprétation de tatoueuse (que la dessinatrice est aussi)… De quoi faire travailler l’imaginaire et l’évasion. Même si à force de s’éclater dans ce pays qu’elle régit de manière farfelue, Tarmasz s’égare un rien en en faisant un peu de trop. Ça jet-lague ! Fun et extasiant.

Titre : Voyage en république de Crabe

Récit complet

Scénario, dessin et couleurs : Tarmasz (Page Facebook)

Genre: Autofiction, Carnet de voyage, Faux-documentaire

Éditeur: Delcourt

Nbre de pages: 112

Prix: 19,99€

Date de sortie: le 04/04/2018

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.