La famille Spirou s’offre une aventure futuriste sous le règne somptueux de Filippi, Lebeault et Lofé : Fondation (de A à) Z

Les vieux de la vieille qui n’aime pas voir les choses changer ne vont pas, mais alors là pas du tout, aimer. Et sur le début de ce nouveau (enfin, il a été lancé il y a… douze ans) Spirou vu par…, on peut dire qu’on a eu peur. Si le trait futuriste de Fabrice Lebeault est empli de grâce, sans doute nous a-t-il un peu rendus malades au début. Est-il possible de plus dénaturer Spirou ? En apparence, du moins, car, refusant de devenir un vieux grincheux acharné de Spirou comme on en croise des beaux et des pas mûrs sur les forums; on s’est accroché, nos ceintures avec, pour plonger dans cet inconnu foudroyant, drôlement bien fagoté et sublimé. Car on ne juge pas un film à sa bande-annonce, ni un livre à sa couverture, et que ce Fondation Z tranche avec tout ce qui s’est vu jusqu’ici. D’ailleurs, s’il était un film, de s-f donc, Fondation Z pourrait voir Spirou être joué par Keanu Reeves (de Matrix), Fantasio par Tom Cruise (de Minority Report) et Scarlett Johansson (de Lucy) en Seccotine. Incroyable, mais vrai!

À lire aussi | Le triomphe de Zorglub, très libre adaptation du film Spirou et Fantasio par un quatuor flamboyant : « mettre les personnages face au ‘scandale’ de leur traitement au cinéma »

À lire aussi | Benoit Feroumont: « Faire tomber Spirou de sa Lune et l’amener dans le monde d’aujourd’hui »

À lire aussi | Frank Pé : « Dans une reprise, soit on essaie de chanter comme les Beatles, soit on essaie de trouver sa propre interprétation »

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Résumé de l’éditeur : Dans l’espace infini, un vaisseau spatial attaque un transporteur extraterrestre. Du navire agresseur surgissent trois robots géants à l’intérieur desquels on reconnaît trois personnages bien connus : Champignac, Zorglub et Zantafio. Après quelques manipulations de Pacôme sur la cargaison liquide, Zorglub se réjouit : les voilà propriétaires d’un véritable océan ! Non loin de là, l’agent administratif Spirou, petit-fils du Comte, valide sur son clavier la transaction de la Fondation Z. Tout le monde ignore que ce petit fonctionnaire un peu terne est en train de mener une enquête très approfondie sur la vénérable institution. Enquête malheureusement perturbée par l’intervention de sa soeur, Seccotine, entrée dans la rébellion et la clandestinité. Alors que Spirou et Seccotine sont repérés et poursuivis par des robots-tueurs, un baroudeur surgit et leur sauve la vie : Fantasio !

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Dans la grande famille de la bande dessinée, encore plus si elle est franco-belge, je demande Spirou, mais aussi Seccotine, sa soeur, et, pourquoi pas, leurs cousins, Valérian et Laureline. Car, oui, il y a de ça dans la version toute particulière et hyper-ambitieuse que proposent Lebeault, Filippi et Lofé; non loin de Schuiten mais également de Moebius, du steampunk à la mode.

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Une extrême variation autour du groom… qui ne l’est plus du tout et qui doit partager l’affiche avec une Seccotine, toujours aussi encombrante mais essentielle à cette aventure. Un vrai duo égalitaire.

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Filippi continue ainsi son oeuvre de dieu créateur d’univers foisonnant. Comme dans son Mickey, c’est le futur de l’homme que le scénariste explore en compagnie de celui avec qui il a créé le Croquemitaine. Plus loin que Horologom qui s’implantait dans un monde similaire au nôtre, Yves Lebeault est ici amené à utiliser des références (Radar le robot, en premier) pour les consolider en un nouvel univers,  on ne peut plus futuriste, très détaillé et expansif jusque dans les coins de cases.

© Filippi/Lebeault/Lofé/Expérience Sérigraphie
© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

C’est vrai, on n’a pas reconnu l’univers de notre héros au calot mais autre chose nous a attirés : une surprise à la beauté directe et à l’ingéniosité encourageant à aller plus loin. Parce qu’il y a un bestiaire inouï et burné, jamais envisagé dans un épisode de Spirou : même Spip a été customisé ! Parce que Filippi et Lebeault créent l’inimaginable mais le font avec talent et… imagination. Et quand l’inattendu est bien fait, on ne sait jamais où on va. C’est le cas ici, mais on suit cette bande qu’on croyait connaître mais qu’on ne reconnaît plus du tout.

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Hérésie, hérésie, hérésie… taperont (dur) certains, on le redit, mais on leur répondra allez-y, allez-y, allez-y. Mais, qu’ils acceptent ou non d’entrer dans la proposition des deux auteurs, ils seront pris au piège redoutable et machiavélique que les deux surdoués ont préparé. Car cette fantaisie iconoclaste et néanmoins respectueuse, rondement menée, ne pouvait tenir debout pour le trio (n’oublions pas les couleurs de Greg Lofé, diversifiées au fil des décors gigantesques et de leurs ambiances) que s’il parvenait à raccrocher cet opus singulier avec la série (désormais) mère : une véritable et totalement inattendue origin story à l’oeuvre non pas de Rob-Vel ou Jijé mais de Franquin ! Et, en prime, à notre monde également.

Un extrait du story-board dans la version de luxe © Filippi/Lebeault/Lofé aux Éditions Black and White

Ces sacrés auteurs l’ont trouvé ce dessein intelligent, il se discutera forcément, les thèses et antithèses circulent déjà sur les forums. L‘histoire, en tout cas, se tient et, nous, on est rentré dedans comme dans du beurre. Un tour de force, enlevé !

© Filippi/Lebeault/Lofé chez Dupuis

Notons que les Éditions Black and White ont marqué le coup en éditant une superbe version de luxe en deux livres de cet album, l’occasion de profiter de plein de bonus, d’inédits, de making-of… Aperçu:

Série : Le Spirou de…

Tome : Fondation Z

Scénario : Denis-Pierre Filippi

Dessin : Fabrice Lebeault

Couleurs : Greg Lofé

Genre : Aventure, Science-fiction

Éditeur : Dupuis

Nbre de pages : 68

Prix : 14,50€

Date de sortie : le 20/04/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.