Allô, Major Tom ? Un ovni littéraire sur lequel plane l’ombre de David Bowie

En assistant en 1978 à la projection de Star Wars, le petit Thomas, 8 ans ne savait pas à quel point le film de Georges Lucas allait bouleverser son existence. Car, ce jour-là, le gamin ne tombe pas seulement sous le charme de la Princesse Leia, c’est de l’espace tout entier et de ses nombreux mystères dont il tombe amoureux.

Au point de devenir plus tard scientifique et de travailler pour l’Agence spatiale britannique. Alors, lorsqu’un jour, un peu aidé par le sort, il a la possibilité de prendre la place de celui qui devait être le premier homme sur Mars, Thomas ne se gêne pas. Ce jour là, jour de la mort de l’immense David Bowie (il faut le faire), Thomas Major devient officiellement  Major Tom, le premier homme en partance pour la planète rouge.

Dans son engin spatial qu’il a baptisé Croûtnik-1, Thomas pensait être au calme pour un bon bout de temps lui que le genre humain insupporte de plus en plus. C’était malheureusement sans compter les coups de fil improbables et complètement imprévus d’une vieille dame un brin sénile qui aimerait que l’astronaute les sorte d’une mauvaise passe, elle et ses petits-enfants. Et comme Major Tom a un grand coeur et a beaucoup de choses à se reprocher.

Une chose est certaine, tout ne tourne pas forcément rond lorsqu’on est en orbite autour de la terre.

Que du contraire.

Oui avouons-le, le livre de David M. Barnett se révèle être un véritable ovni littéraire que les lecteurs un chouïa trop cartésiens pourraient laisser de côté. Ce serait pourtant passer à côté d’une véritable bouffée d’oxygène (paraît qu’il y en a un peu sur Mars) et à côté d’une vraie ode à la solidarité, à l’entraide… Car comme semble vouloir nous le dire David M. Barnett: s’isoler de tout n’est pas la solution lorsque l’on va mal (surtout quand on a que des grilles de mots croisés pour passer le temps.)

Traversé par de nombreux traits d’humour irrésistibles, le roman de David M. Barnett rend aussi hommage à l’auteur de Life on Mars. L’ombre de Bowie plane en effet régulièrement tout au long du roman.

Alors même si vous avez peur du vide, même si vous êtes légèrement claustrophobe, n’hésitez pas à embarquer dans la fusée de Major Tom vous en ressortirez des étoiles plein les yeux.

Titre : Allô, Major Tom ?

Auteur : David M. Barnett

Traduction : Claire Breton

Genre : Comédie dramatique

Editeur :  JC Lattès

Nbr de pages : 350

Date de sortie : 9 mai 2018

Prix : 21,50 €

Allez, on ne s’en lasse pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.