The Fun Lovin’ Criminals ou le souffle torride d’un groupe de rock fusion atypique qui fête son quart de siècle

Déjà un quart de siècle que les Fun Lovin’ Criminals arpentent les cènes du monde entier. Huey Morgan (chant et guitare) Brian Leiser (claviers, basse, trompette et harmonica) et Steve Borovini (batterie et chant) n’ont pas leur égal pour nous balancer une sorte de rock hip hop alternatif teinté de jazz, de soul et de funk. Samedi dernier, ils avaient donné rendez vous à leur fans dans la grande salle de l’Ancienne Belgique.

À lire aussi | BSF: Du groove et des gouttes, les Fun Lovin Criminals en anti-stars par excellence

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est DJ Matteo qui était chargé d’assurer la première partie des New-Yorkais et il faut bien reconnaitre qu’un DJ en avant-programme ce n’est pas vraiment passionnant, même si son set, axé sur des standards du hip hop et du rock 70’s, n’était pas désagréable. Mais passer quarante cinq minutes à mater un type quasi immobile derrière ses platines n’a définitivement rien d’excitant et le public l’a bien compris car la salle s’est remplie tardivement pour l’arrivée des héros de la soirée.

Dès les premières mesures du  » New York New York » de Frank Sinatra, le ton est donné et nos trois musiciens démarrent fort avec leur classique « The Fun Lovin’ Criminals » qui, immédiatement, fait monter l’ambiance. Ils enchaînent avec « Loco », et c’est parti pour un set furieux et dansant, haut en énergie, agrémenté, entre les titres, des commentaires sympas de Morgan qui ne se lasse pas de répéter à quel point il est heureux de revenir jouer en Belgique. Le concert souffrira d’une petite baisse d’énergie après la première demi-heure, pas simple non plus de tenir tout un set à fond les manettes, pour mieux redécoller dès l’arrivée des gros hits comme « King of NewYork », « Love Unlimited », « Scooby Snacks », « We The Tree », « Ballad of NYC » ou « Come Find Yourself ». Quoiqu’il en soit, Huey Morgan reste un maître à la guitare et ses solos tueurs sont toujours aussi jouissifs, et les trois hommes font toujours preuve d’une belle complicité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En résumé, The Fun Lovin’ Criminals nous ont offert un bon concert et restent toujours un groupe atypique avec lequel il faut compter même si ce ne fut pas la prestation la plus torride du gang de New-York à laquelle j’ai eu la chance d’assister. Il n’y a plus maintenant qu’à attendre le nouvel album, qui tarde un peu à venir…

Jean-Pierre Vanderlinden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.