King Kong Théorie au TTO : le gorille frappe du poing sous la poitrine des femmes…

Les ouvrages de Virginie Despentes ont fait d’elle le symbole d’une certaine littérature provocante. Cette femme au parcours difficile, parfois chaotique et sulfureux, qui, aujourd’hui, apparaît comme une écrivaine reconnue, choque autant qu’elle fascine. Avec King Kong Theorie, elle s’attaque aux différentes formes de marginalisation ou de discrimination et crache un manifeste féministe punk qui bouscule et donne à réfléchir.

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf… »

©Sébastien Schmit

Au programme du Théâtre de la Toison d’Or, cette pièce percutante mise en scène par Julie Nayer (assistée de Lisa Cogniaux) est servie par trois actrices parfaites qui s’impliquent totalement dans leurs rôles et qui ont pour nom Marie-Noëlle Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine YsayeTrois femmes qui sentent vivre le célèbre gorille sous leur peau !

Le décor est sobre et constitué juste d’un écran et de quelques chaises customisées qui trônent ça et là. Trois femmes ordinaires s’expriment devant nous, trois corps, trois voix qui nous transmettent les mots de l’auteur, hurlent leur révolte, expriment leur désarroi, leurs peines , leurs réflexions, leurs émotions, et remettent en question tous nos préjugés sur les hommes et les femmes.

Qu’est-ce que la féminité ? Qu’est-ce que la virilité ? Féminin, masculin, quelles prisons se cachent sous ces termes ? Quelles obligations déguisées ?

©Sébastien Schmit

 » Si nous restons passifs et immobiles nous savons que nous régressons vers une société de moins en moins libre et de plus en plus soumise… »

 » Une révolution  » féministe » est forcément une révolution sociale. » 

Ces mots Virginie Despentes les a écrits en 2006 mais leur portée reste toujours hautement d’actualité aujourd’hui.

« Comprendre les mécaniques de notre infériorisation, c’est comprendre les mécaniques de contrôle de toute la population » clame Virginie Descentes.

Et elle n’a pas tort.

Pièce coup de poing interpellante, prise de conscience forte et dérangeante, King Kong Theorie plaira à certains, en dérangera d’autres, mais ne laissera personne indifférent. Voilà donc une raison majeure pour vous faire votre propre opinion et vous rendre sans tarder au Théâtre de la Toison d’Or.

Toutes les dates restantes jusqu’au 12 mai affichent déjà sold out, mais rassurez vous, le TTO prévoit une reprise de la pièce du 7 novembre au 1er décembre prochain.

Bon spectacle !

Jean-Pierre Vanderlinden

D’après Virginie Despentes Mise en scène Julie Nayer

Avec Marie-Noëlle Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine Ysaye

Assistanat Mise en scène Lisa Cogniaux Scénographie Pol Art

Création sonore et vidéo Ludovic Romain Création lumières Félicien Van Kriekinge Costumes Simon-Pierre Toussaint

Coproduction Mazal asbl/Théâtre de la Toison d’Or, Théâtre Jardin Passion et Revolver asbl, avec le soutien du Panach’Club

Photo ©Sébastien Schmit

Réservations : http://www.ttotheatre.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.