Avec Myth, le monde de l’héroïc fantasy à tendance orcs et gobelins a son Ethan Hunt !

On vous l’a déjà dit (et même redit), les histoires se suivent, à cadence infernale, mais ne se ressemblent absolument pas dans l’univers des Elfes, Nains, Orcs & Gobelins. On ne prend pas les mêmes et on ne recommence pas tout à fait. Dans un univers qui, s’il est commun, est un parfait terreau pour faire germer des objectifs personnels, des enjeux de vie et de mort qu’ils soient consciemment voulus ou subordonnés par une éminence supérieure. C’est ainsi que Myth, le Gobelin va être entraîné dans une mission impossible.

À lire aussi | En terres d’Arran, Elfes, Nains et désormais Orcs et Gobelins s’étripaillent joyeusement (ou pas) mais offrent un équilibre entre justesse et pur divertissement

© Sylvain Cordurié/Giovanni Lorusso

Résumé de l’éditeur : Myth est un voleur gobelin très doué. C’est aussi un incurable vantard partageant son temps entre la cambriole et la fuite incessante. Quand il fait escale à Scarande, des mercenaires le mettent à l’épreuve pour tester ses compétences. Un mystérieux assassin veut lui confier une mission suicide : voler le joyau de Raal’yn, un vieil elfe noir qui réside dans la citadelle de Slurce. Une réponse négative s’impose mais ce client, diablement efficace pour massacrer son prochain, menace sa vie, difficile de dire non…

© Cordurié/Lorusso/Digikore chez Soleil

Avec ses moyens du bord, Myth est un peu le Ethan Hunt tout vert de ce monde médiéval d’héroïc fantasy. Myth, c’est un as de la cambriole, un voleur d’envergure dont le talent tient notamment dans le fait qu’il est un… rochassier : à l’instar de Spiderman, il peut tenir sur un plan vertical et marcher sur les murs. Ce talent, allié à un sens de la réactivité aiguisée, fait de lui un redoutable malfrat, insaisissable et terreur des citadelles les plus imprenables. Sauf celle de Slurce, un palais vertigineux qui peut certes nourrir des ambitions qu’il faudrait d’emblée regretter : tenter de s’immiscer dans cet édifice du diable avec de mauvaises intentions serait, dans le meilleur des cas, du suicide et, dans le pire des cas, une mortelle inconscience. Mais Myth n’a pas le choix et doit, s’il ne veut pas de toute façon perdre la tête, s’immiscer dans le repère de cet elfe noir surpuissant qu’est Raal’yn, déjouer ses garnisons et ne pas se faire roussir à point par les dragons gardés dans cette forteresse.

© Cordurié/Lorusso/Digikore chez Soleil

Comme dans le précédent opus (le premier de la série), c’est un formidable labyrinthe rempli de pièges et grandeur nature que s’offrent Sylvain Cordurié et Giovanni Lorusso comme terrain de jeu. Un jeu quitte ou double dans lequel les combats s’enchaînent, le sang coule sans faiblir et la pluie ne cessera de rendre le terrain glissant face au feu (et sa puissance) qui gronde intra-muros. Jouant du rapport entre le chaud et le froid, les deux auteurs livrent un blockbuster explosif et exécuté avec ce qu’il faut de tripes pour nous couper le souffle.

© Cordurié/Lorusso/Digikore chez Soleil
Un aperçu du prochain gobelin de Cordurié et Lorusso : Greezin

Série : Orcs et gobelins

Tome : 2 – Myth

Scénario : Sylvain Cordurié

Dessin : Giovanni Lorusso

Couleurs : Digikore Studios

Genre : Heroic Fantasy

Éditeur : Soleil

Collection : Heroic Fantasy

Nbre de pages : 54

Prix : 14,95€

Date de sortie : le 24/01/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.